Navigation sur: Musique populaire

Installé dans le paysage culturel québécois depuis maintenant trente ans, le Carrefour mondial de l’accordéon à Montmagny convie chaque année une foule de musiciens et de passionnés qui célèbrent ensemble la richesse de l’héritage musical de l’instrument. Souvent associé à la valse musette parisienne, l’accordéon s’est pourtant diffusé à travers l’Europe et l’Amérique pour devenir une partie intégrante de nombreuses traditions musicales. Ses deux siècles d’histoire ont été marqués par de nombreux développements organologiques qui engendrent avec le temps une gamme étendue d’instruments aux caractéristiques diverses. C’est dans l’intention de préserver cet héritage et de stimuler le développement de la…

Partager:

Musique nomade est un organisme sans but lucratif à vocation artistique qui fait la promotion des musiciens émergents autochtones du Québec et du Canada, quel que soit leur style ou leur nation, ainsi qu’une juste représentation culturelle au sein de l’industrie musicale. À la faveur d’ateliers de production dans les communautés et de perfectionnement professionnel, Musique nomade soutient la talentueuse et vigoureuse relève musicale des Premières Nations. Par un travail de recherche et d’archivage méticuleux, l’organisme souhaite aussi assurer la sauvegarde numérique des musiques traditionnelles autochtones et favoriser les rencontres interculturelles. Comme ceux de Wapikoni mobile, créé en 2011 par…

Partager:

La remise des prix des Indigenous Music Awards est une fête qui souligne la création musicale des Premières Nations, mais c’est aussi le point fort d’un événement beaucoup plus étoffé et sur lequel il faut s’arrêter : le festival Manito Ahbee de Winnipeg, nommé en l’honneur d’un site sacré situé dans la partie ouest du Whiteshell au Manitoba, un lieu reconnu et respecté par les Autochtones de toute l’île de la Tortue (l’Amérique du Nord) comme étant sacré pour tous les peuples. En ojibwé, Manito Ahbee signifie « là où le Créateur s’assoit » et le nom de la province, Manitoba, est lui-même…

Partager:

L’autrice-compositrice-interprète, réalisatrice et activiste inuk d’adoption montréalaise Elisapie revient avec un nouvel opus, The Ballad of the Runaway Girl, qui sortira à la fin de l’été. L’album s’accompagne d’une trentaine de concerts déjà annoncés. Elisapie ira partout ou presque, de Lavaltrie où elle lancera sa tournée à Val-d’Or, en passant par Montréal où elle jouera le 27 septembre. Pour l’écriture et la réalisation de son quatrième disque, Elisapie s’est inspirée de la vie du chanteur inuk Willie Thrasher. « Envoyé dans un pensionnat du Sud, privé de sa langue et de son mode de vie traditionnel, explique Elisapie, Willie Thrasher n’a…

Partager:

L’auteure-compositrice-interprète Buffy Sainte-Marie est une pionnière, la première musicienne autochtone à devenir célèbre au Canada. Son premier album, It’s My Way!, est paru chez Vanguard Records en 1964. En novembre dernier, Medicine Songs, son 19e album, a été acclamé par la critique. Il contient de nouvelles chansons, comme You Got to Run (Spirit of the Wind), dans laquelle elle est rejointe par la chanteuse de gorge Tanya Tagaq. Presque toutes les autres chansons ont de nouveaux arrangements. Dans l’ensemble, Sainte-Marie continue d’avoir une carrière remarquable (même si elle a été commercialement bannie à un certain moment), enrichie par son travail…

Partager:

Profondément attaché à ses racines wolastok – du nom de sa tribu au Nouveau-Brunswick – Jeremy Dutcher a voulu leur rendre hommage dans son premier album, Wolastoqiyik Lintuwakonawa, lancé en avril dernier. Ce premier opus jette un pont entre la musique traditionnelle, la pop et la musique classique. La pop amérindienne décrit-elle bien son style ? « Je ne souhaite pas vraiment qu’on me colle une étiquette en particulier. Je suis plus qu’un chanteur autochtone; je me vois comme un métamorphe, à mi-chemin entre la musique pop et la musique traditionnelle, bref, une sorte d’hybride », illustre le ténor de formation classique. Jeremy…

Partager:

Le Festival Guitare Classique de Montréal et sa Compétition internationale avaient lieu du 25 au 27 mai 2018 dans des locaux de l’université Concordia. Les trois concerts étaient présentés au Théâtre D.B Clark (1455, de Maisonneuve Ouest). Samedi soir, le 26, La Scena Musicale y était. Comme pour nous laisser sur notre appétit, la Société de Guitare de Montréal a annoncé, à cette occasion, leur concert annuel qui aura lieu le dimanche 3 juin, 15h30, à la Salle de concert du conservatoire de Montréal, sous la direction de Dave Pilon. Puis, le concert a débuté. Une première partie sobre et…

Partager:

On décompresse, on pense classique – cela pourrait être le mantra culturel de la ville de Saint-Lambert ce printemps alors que, du 25 mai au 16 juin, la 8e édition du Festival Classica déploiera son éventail éclectique et éblouissant de rythmes et sonorités. Le titre du Festival nous promet toutes sortes de choses, « de Schubert aux Stones ». Eh oui, il s’agit bien de Franz Schubert et des Rolling Stones. Chacun y trouvera son compte musical ! Le fondateur et directeur artistique Marc Boucher est fier de l’incroyable popularité et de l’essor fulgurant, sur une courte période de temps, de l’événement. L’idée…

Partager:

Salon des métiers d’art 7 au 17 décembre 2017 Réunissant 400 artisans-créateurs du Québec, le Salon des métiers d’art de Montréal se tiendra du 7 au 17 décembre 2017 à la Place Bonaventure. C’est l’occasion rêvée pour dénicher de parfaits cadeaux de Noël qui sauront plaire à vos êtres chers tout en soutenant les créateurs d’ici. Tous les jours, il y aura un tirage de coupon d’une valeur de 100 $ pour ceux qui auront rempli et déposé le formulaire « À la recherche de Christian Bégin ». Entrée libre. www.metiersdart.ca Montréal en Fêtes 21 décembre 2017 au 1er janvier 2018 Soulignez le…

Partager:

À l’occasion du premier anniversaire du décès de Leonard Cohen, le 7 novembre 2017, le Musée d’art contemporain (MAC) de Montréal inaugurait une vaste exposition consacrée à Cohen, à son travail et à son travail interprété par d’autres artistes. Cette exposition, malgré ses faiblesses occasionnelles, deviendra certainement la plus grande et la plus réussie des 53 ans d’histoire du musée. Elle affiche une telle richesse de Your Man pour le rendre émouvant et profondément satisfaisant. Cohen, ou plutôt Léonard, pour être affectueux, rejoignait un public mondial et était aimé sur tous les continents, comme peu de Montréalais l’ont jamais été.…

Partager: