Navigation sur: Musique Classique

6 Changes Architek Percussion, composition et interprétation Autoproduit, 2022 Après avoir fait paraître quatre enregistrements chez diverses maisons de disques, notamment chez Centredisques, Architek Percussion revient en force avec son tout premier album à titre d’autoproducteur. L’ensemble de percussions, composé de Noam Bierstone, Ben Duinker, Ben Reimer et Alessandro Valiante, présente ici 6 Changes, à la fois titre de l’album et titre de l’œuvre qui inclut logiquement 6 mouvements pour une durée de près de 33 minutes. Dans When Will I Realize?, on est tout de suite frappé par les résonances pleines et enveloppantes des vibraphones. Une écoute en stéréo…

Partager:

Canadian Soundscapes (Live) Carmen Harris, Eeva-Maria Kopp, soprano; Guy Few, trompette; Jaeden Izik-Dzurko, piano; Melissa Williams, violon; Okanagan Symphony Orchestra Centredisques, 2022 Les trois concertos de l’album Canadian Soundscapes ont été choisis parmi les nombreux concerts que l’Okanagan Symphony Orchestra a donnés au fil des ans avec différents artistes invités. L’orchestre commence par une interprétation stupéfiante de The Falcon’s Trumpet de R. Murray Schafer dont le sentiment d’urgence fait que ses 22 minutes semblent très courtes. Avec sa trompette, Guy Few se fond dans la joyeuse cacophonie des instruments à cordes avec une ligne qui, évoquant un courage chancelant, accompagne…

Partager:

Almost Touching An-Laurence Higgins, guitare and voix People Places Records, 2022 On a rarement entendu quelque chose de pareil. Le nouvel album de la guitariste montréalaise An-Laurence Higgins, ou tout simplement An Laurence, offre un mélange détonnant aux confins de plusieurs styles. La pièce de Kim Farris-Manning quidonne son nom à l’album, Almost Touching, accorde une place aussi importante à la voix qu’à la guitare dans un langage très contemporain. Plusieurs effets sont exploités : cordes à pleine résonance, frottements métalliques, harmoniques supérieures à la guitare, souffles, inspirations fortes, voix rauque, etc. On retrouve des effets vocaux similaires dans Artificial…

Partager:

Music of the City and the Stars Andrew Paul MacDonald, guitare électrique; Quatuor Saguenay Centredisques, 2022 Le compositeur canadien Andrew Paul MacDonald a tenté quelque chose d’inédit dans les deux compositions originales de l’album Music of the City and the Stars : une fusion de guitare électrique et d’ensemble à cordes. Il y a une différence notable entre les deux, mais c’est précisément pour cette raison que le thème général de l’album est à ce point efficace. Le premier concerto, Lyra, est une œuvre de sept mouvements qui raconte l’histoire de la lyre dans la mythologie grecque. Ayant comme point…

Partager:

Elle Angèle Dubeau, violon solo; Valérie Milot et Antoine Mallette-Chénier, harpe; Lydia Etok et Nina Segalowitz, chant de gorge; La Pietà Analekta, 2022 Violon solo et cheffe de l’ensemble à cordes La Pietà, Angèle Dubeau a décidé de présenter dans Elle, l’album du 25e anniversaire de son ensemble, une variété de compositrices contemporaines. Le résultat est une expérience emballante pendant laquelle l’auditeur n’a jamais le temps de s’habituer à un seul style, passant de l’atmosphère froide et sombre de Winter de Rebecca Dale à la fougue du chant de gorge inuit dans Mémoire de Katia Makdissi-Warren. Ce sont ces magnifiques…

Partager:

Vienne 1840 : musique viennoise romantique Pascal Valois, guitare Analekta, 2022 L’album Vienne 1840 : musique viennoise romantique met pleinement en valeur Johann Kaspar Mertz, dont les compositions sont essentielles à l’exploration de la musique romantique viennoise. Le guitariste Pascal Valois aborde le Barden-Klänge, op. 13 de Mertz dans une série de cinq œuvres à tempo rubato très expressives et exigeantes sur le plan technique. Sa virtuosité s’exprime pleinement dans la deuxième moitié de Tarentelle: Più Allegro et dans l’intégralité de Fingals-Hohle: Maestoso, alors qu’il réussit à passer entre accords et pincement de cordes de façon parfaitement imperceptible grâce à…

Partager:

Beethoven : Sonates pour violon nos 4, 9 et 10 Andrew Wan, violon; Charles Richard-Hamelin, piano Analekta, 2021 Peut-on ajouter à ce qui a déjà été dit et redit des milliers de fois sur la musique de Beethoven ? Selon le violoniste Andrew Wan et le pianiste Charles Richard-Hamelin, oui. Troisième et dernier album des sonates pour violon du compositeur dans la série que le duo a commencée en 2018, celui-ci témoigne comme les précédents des capacités techniques hors du commun des deux musiciens à entrelacer les mélodies du violon et du piano. Le mouvement Allegro molto de la sonate…

Partager:

Prix/Concours Ordre du Canada Le 29 juin, la gouverneure  générale Mary Simon a annoncé 89 nouvelles nominations. Voici celles qui sont liées à la musique et aux arts : Officiers – Robert Charles Davidson, François Girard et Sandra Oh. Membres – Suzanne Aubry, Michel Beaulac, Bernard Brault, Marilyn Caroline Brooks- Coles, James Thomas Byrnes, Geneviève Cadieux, Sheldon John Currie, Reginald Lester Davidson, Michael Terry Harris, Eva- Marie Kröller, Alexander Mair, Ben Mink, Donald James Mowat, Fred Pellerin, Sandra Pitblado, Guy Jacques Pratte, Ronald Julien Tremblay, Guylaine Tremblay, Michelle Catherine Valberg, James Malcolm West, Margie Wolfe et Jan Zwicky. Honens Jan…

Partager:

Martha Argerich Live Vol. 6. Chopin : concertos pour piano nos 1 et 2, Mozart : sonate pour piano K 576, Bach : partita no 2, Schumann : sonate pour piano no 2, Ravel : Gaspard de la nuit, Prokofiev : sonate pour piano no 7 DOREMI DHR-8173/4 (2 CD) À 24 ans, la pianiste argentine Martha Argerich remporte le concours international de piano Chopin. L’une des pianistes les plus brillantes au monde, elle se révélera l’une des meilleures interprètes de Chopin. Ce nouveau coffret comprend des interprétations magistrales en concert du Concerto pour piano no 1 (Amsterdam, 1968) et…

Partager:

Schubert : Intégrale des sonates et œuvres majeures pour piano Mathieu Gaudet, piano Analekta, 2022 La sonate en la majeur D. 664 est peut-être l’œuvre de Schubert la plus jouée, mais Mathieu Gaudet justifie à merveille cet engouement généralisé. Dans son nouvel album, le pianiste laisse s’exprimer librement les émotions de chacun des trois mouvements : les sauts mélodiques capricieux et le tempo rapide du premier créent un sentiment d’urgence, tandis que le passage plus lent et contemplatif du deuxième offre un moment de répit bienvenu; enfin le troisième est une joyeuse célébration de tout ce que la vie a…

Partager: