Navigation sur: Musique vocale

Rencontres virtuoses à la Chapelle Le 8 avril, Jonathan Crow et Andrew Wan, premiers violons de l’OSM et du TSO, raconteront l’histoire du duo de violon au 20e et 21e siècle. Le 12 avril, l’Ensemble Transmission invite la percussionniste Françoise Rivalland pour une soirée Aperghis, à laquelle participeront trois jeunes musiciens de la relève.  www.ville.montreal.qc.ca/chapellebonpasteur – Renée Banville Deux menotti par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Pour sa production annuelle, l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal présentera deux opéras en un acte de Giancarlo Menotti : The Old Maid and the Thief (La vieille dame et le voleur)…

Partager:

L’esprit de Brel flottait sur la scène de la Maison symphonique dimanche soir. Alternant avec des extraits d’entrevues qu’il a donnés, dix artistes ont chanté pour célébrer sa mémoire : Bïa, Pierre Flynn, Pierre Lapointe, Danielle Oderra, Luc De Larochellière, Bruno Pelletier, Paul Piché, Marie-Élaine Thibert, Diane Tell et Marc Hervieux.             Tous ont chanté avec émotion et sincérité, dans une mise en scène dépouillée imaginée par Luc De Larochellière. Chacun entrait discrètement, pendant que l’auditoire était pendu aux lèvres de Brel sur écran géant. Seul devant son micro, l’interprète chantait ensuite deux chansons, accompagné au piano par Benoit Sarrasin qui…

Partager:

Par Hélène Boucher   Centre national des arts C’est une œuvre magistrale de Carl Orff qui annonce la saison printanière du Centre national des Arts d’Ottawa. La cantate scénique Carmina Burana, alliant chœur et orchestre autour des élans poétiques sensuels et satiriques du 13e siècle, permettra d’apprécier la maîtrise du nouveau maestro d’origine vénézuélienne, Diego Matheuz, au pupitre de l’Orchestre du CNA. On entendra les voix de la soprano Erin Wall, du contre-ténor Daniel Taylor et du baryton Russell Braun. Les Danses de Galánta du Hongrois Kodály et Danzon No. 2 pour orchestre du compositeur mexicain Arturo Márquez complètent le…

Partager:

Par Caroline Rodgers Le baryton-basse originaire de la Saskatchewan Gordon Bintner a remporté le Grand Prix au Concours OSM Standard Life la semaine dernière. On pourra l’entendre le jeune chanteur de 23 ans le 6 décembre prochain à la Maison Symphonique, dont il partagera la scène avec l’OSM dans le cadre d’un concert dirigé par Arild Remmereit. De plus, il se voit remettre une bourse de 10 000$, le Prix Espace-musique (un enregistrement professionnel à l’un des studios de Radio-Canada et la diffusion en direct du concert avec l’OSM sur les ondes d’Espace musique), un récital au Centre national des arts, une…

Partager:

SWR Vokalensemble Stuttgart/Marcus CreedHänssler CD 93.268 (62 min 4 s)*****La musique chorale de Villa-Lobos, avouons-le, est une denrée rare autant sur disque qu’au concert. Raison de plus de se réjouir immensément de cette parution soignée de la maison Hänssler. Deux pièces au programme sont des premiers enregistrements, soit José et Préces sem palavras, pour chœur d’hommes. L’écriture vocale de Villa-Lobos est consonante et recherche la fluidité de la ligne mélodique plutôt que l’effet sonore ou la complexité harmonique. Le résultat est un corpus éminemment agréable à écouter et probablement très plaisant à interpréter. Curieusement, on est parfois tenté de faire…

Partager:

par Julie BerardinoQue serait la saison des fêtes sans le Messie de Handel ? Heureusement, nombre d’ensembles montréalais vous offriront leurs versions de ce classique tant aimé !Tout d’abord, réunissant quelque 300 chanteurs et musiciens, Le Messie de Handel vous est offert dans sa presque totalité par l’orchestre philharmonique du Nouveau Monde, sous la direction de Michel Brousseau. Nombre de choeurs de chez nous collaboreront à cet événement magnifique; le Chœur de l’Orchestre philharmonique du Nouveau Monde, les Chanteurs de Sainte-Thérèse, le Chœur Tremblant et le Chœur classique d’Ottawa ! Les solistes sont soprano Maria Knapik, la mezzo-soprano Renée Lapointe, le ténor Antoine Bélanger et…

Partager:

La route qui mène au Metropolitan Opera peut emprunter de nombreux détours, comme le sait le ténor canadien Richard Margison. À l’âge de 47 ans, Margison est maintenant le ténor favori dans le répertoire lirico spinto. Les clés de son succès ont été une évolution prudemment calibrée et une volonté farouche de réussir, motivation essentielle à tout jeune musicien. Adopté à l’âge d’une semaine par une famille de musiciens (une exigence de sa mère naturelle), Margison attribue à la tradition chorale du Canada son éveil précoce à la musique. Son père a été altiste à la Victoria Symphony et sa…

Partager:

Pourquoi le tabagisme est-il nocif pour la voix? La fumée ne tue pas que les fumeurs, elle tue aussi leur voix. D’innombrables recherches scientifiques relient le tabagisme au cancer de la bouche, de la gorge, des poumons et de l’oesophage. Il existe deux fois plus de risques de développer un cancer du larynx chez les sujets qui fument plus de 20 cigarettes par jour. Le risque devient plus grand encore lorsque la consommation d’alcool s’ajoute au tabagisme; ces deux substances agissent en synergie de quelque sorte. Ce n’est pas la nicotine qui cause le cancer mais plutôt le goudron. En…

Partager:

Lyne Fortin est l’un des sopranos les plus en vue au Canada à l’heure actuelle. Les Montréalais ont pu l’entendre à l’automne dans Les pêcheurs de perles à l’OdM. Les gens de Québec auront la chance de la voir dans Mimi à l’Opéra de Québec en mai, et elle sera de retour dans le rôle de la Comtesse des Noces de Figaro à l’OdM le printemps prochain. Malgré un horaire très chargé et entre deux valises, elle nous accordait récemment une entrevue. L.S.V.: Vous êtes originaire de quel endroit?L. F.: Je suis née à L’Islet-sur-Mer, à mi-chemin entre la ville…

Partager:

Oeuvre de maturité, le cycle La belle meunière (D. 795 op. 25) de Franz Schubert semble avoir été composé de mai à décembre 1823 au cours d’une période de création exceptionnellement féconde. En effet, Schubert travaillait au même moment à son opéra Fierabras, monumental drame lyrique en trois actes qui n’a jamais été présenté du vivant du compositeur.1 Selon Brigitte Massin, il semble que Schubert ait tenu bien davantage à son cycle de Lieder qu’à son opéra. Le livret décevait autant par la faiblesse de la trame dramatique que par les maladresses d’écriture. Une seule raison semble avoir poussé Schubert…

Partager:
1 51 52 53