Navigation sur: Musique de chambre

George Frideric Handel: MessiahEnsemble Caprice, Ensemble Vocal Arts-Québec; Matthias Maute, chef; Karina Gauvin, sopranoLeaf Music, 2021 Le nouvel enregistrement de l’Ensemble Caprice conjointement avec l’Ensemble Vocal Arts-Québec, sous la direction de Matthias Maute, est sorti sur l’étiquette Leaf Music. Une œuvre de Jaap Nico Hamburger pour commencer, une de Matthias Maute lui-même pour conclure et, en plat de résistance, plusieurs extraits du Messie de Haendel. On peut en effet parler d’extraits tant cet album omet des numéros essentiels de ce chef-d’œuvre. À commencer par les airs de solistes, la soprano Karina Gauvin ayant été la seule à avoir été socialisée.…

Partager:

Les joueurs changent, mais l’équipe reste la même. Le 7 décembre dernier, l’Orchestre classique de Montréal, sous la direction commune de Boris Brott et de Xavier Brossard-Ménard, retrouvait le chemin de l’Oratoire Saint-Joseph pour interpréter le Messie de Haendel devant public. L’an dernier, l’ensemble à cordes avait été contraint de présenter le célèbre oratorio en webdiffusion uniquement. Cette année, ce sont les solistes Jacqueline Woodley, soprano, Marie-Andrée Mathieu, mezzo-soprano, Antoine Bélanger, ténor, et Neil Craighead, baryton-basse, qui se sont relayés au côté de l’OCM. Dans l’ensemble, l’expérience en salle nous a laissés sur notre faim. Nous n’étions pas particulièrement mal…

Partager:

L’ovation reçue par le Trio Fibonacci pour son dernier concert de l’année à la salle Bourgie est à la mesure de la prestation que la violoniste Julie-Anne Derome, le violoncelliste Gabriel Prynn et la pianiste Meagan Milatz ont livrée. Les deux premiers sont des membres fondateurs de l’ensemble et produisent des concerts depuis maintenant plus de 23 ans. C’est peu dire que leur entente est réglée comme du papier à musique. Avec Meagan Milatz, nouvelle recrue, l’entente a pu connaître d’autres sommets. Pour sa grande première en concert avec ses deux partenaires, la jeune pianiste a eu l’air de faire…

Partager:

Mystic Giorgia Fumanti, soprano Velenosi entertainment VEGA2CD-2942 Parution : 20 août Giorgia Fumanti s’est imposée comme l’une des plus grandes chanteuses de musique classique hybride au monde, s’étant produite sur cinq continents et dans les salles les plus prestigieuses et emblématiques. Le 12e album de Fumanti, Mystic, fait suite à son album Amour et à son album Aimons-nous, respectivement numéro 1 et 3 des ventes dans les palmarès de l’ADISQ au Canada. (Ses albums ont également figuré au palmarès Crossover de Billboard.) Cette collection comprend des succès classiques de Ravel (Boléro), Verdi (Va, Pensiero), Puccini (Nessun dorma), Orff (O Fortuna) Albinoni…

Partager:

Existe-t-il un amateur de musique contemporaine qui ignore l’existence du quatuor Kronos ? Depuis 48 ans, sa musique retentit, tout comme la sonorité de ce nom mythique qui semble évoquer des énergies titanesques, voire le mystère du temps lui-même. Bien que le gel quasi universel par la COVID-19 ait suspendu ses activités musicales, le dégel en cours annonce maintenant un Kronos-redivivus – de nouveau actif, plus vivant que jamais. Origines L’histoire du Kronos commence en 1972, lors d’une rencontre fortuite entre le jeune ­musicien David Harrington et une certaine musique provocatrice. « J’ai entendu un ­morceau à la radio, se souvient…

Partager:

Avez-vous déjà entendu l’enveloppant Adieu aux guerriers de Régent Levasseur ? L’Orchestre classique de Montréal le présente dans le cadre de sa 82e saison intitulée Femmes d’exception avec le remarquable concerto de 18 minutes pour orchestre à cordes, harpe et tambour, dans une orchestration du polyvalent mélodiste. Tara-Louise Montour a enregistré l’œuvre avec l’Orchestre symphonique de Thunder Bay et l’album avait valu à l’ensemble une nomination aux prix Juno (2005). « Je suis heureuse, dit Tara-Louise Montour, que l’OCM m’invite à compléter le programme de Contes et mélodies, le premier concert de sa saison, et je pense que L’Adieu aux…

Partager:

Véritable pilier de la création contemporaine au Canada, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) souffle cette année ses cinquante-cinq bougies avec la présentation des concerts Merveilleuses utopies et Célébration ! les 14 et 15 décembre prochain à la salle Pierre-Mercure. Tournée à la fois vers le passé et l’avenir, la SMCQ rendra hommage au legs musical des artistes ayant marqué l’histoire de l’organisme tout en invitant le public à découvrir de nouveaux visages de la création contemporaine. Présenté sous forme de diptyque, Merveilleuses utopies verra l’Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM) interpréter d’audacieuses pièces pour grand ensemble de…

Partager:

La venue du hautboïste Albrecht Mayer et du pianiste Fabian Müller au Club musical de Québec avait dû être reportée pour cause de pandémie. La situation sanitaire étant maintenant propice aux spectacles devant public et au retour d’artistes internationaux, ce sont donc eux qui ouvriront la nouvelle saison de cette société de concerts. « Il y aura une alternance entre des pièces pour piano solo et des œuvres spécifiquement pour hautbois ou pour instrument à vent comme les Fantasiestücke de Schumann, mais aussi des transcriptions. Deux sonates pour violon et piano, de Mozart et de Beethoven, seront ainsi jouées au…

Partager:

Être averti, c’est être préparé. « Il n’y aura pas d’entracte », peut-on lire dans l’avis au public pour la présentation du Festival Bach Montréal de L’art de la fugue à la salle Bourgie. Les Montréalais sont maintenant habitués aux mesures qui exigent de rester assis pendant 80 minutes sans pause. Mais rester assis tout au long des 14 mouvements (chacun connu sous le formidable « contrapunctus ») de la composition d’adieu de Bach est un type particulier de séance, même lorsque les interprètes du 25 novembre sont Les Violons du Roy sous leur chef fondateur Bernard Labadie, qui signe l’arrangement. « Sans doute un…

Partager:

L’ensemble Les Boréades de Montréal annonce son retour à la normale (ou presque), avec quatre événements autour des airs d’opéra de jeunesse de Mozart, des messes brèves de Bach ainsi que deux concerts intimes, avec au menu des duos de flûte traversière de la période classique et des œuvres de musique de chambre française de la période de la fin du règne de Louis XIV. « On revient avec autant de fébrilité que d’inventivité », dit Francis Colpron, fondateur et directeur artistique de l’ensemble. Il espère que le public sera au rendez-vous pour savourer, le 29 octobre à l’église Saint-Laurent, les magnifiques…

Partager:
1 2 3 20