Navigation sur: Contemporain

Existe-t-il un amateur de musique contemporaine qui ignore l’existence du quatuor Kronos ? Depuis 48 ans, sa musique retentit, tout comme la sonorité de ce nom mythique qui semble évoquer des énergies titanesques, voire le mystère du temps lui-même. Bien que le gel quasi universel par la COVID-19 ait suspendu ses activités musicales, le dégel en cours annonce maintenant un Kronos-redivivus – de nouveau actif, plus vivant que jamais. Origines L’histoire du Kronos commence en 1972, lors d’une rencontre fortuite entre le jeune ­musicien David Harrington et une certaine musique provocatrice. « J’ai entendu un ­morceau à la radio, se souvient…

Partager:

Avez-vous déjà entendu l’enveloppant Adieu aux guerriers de Régent Levasseur ? L’Orchestre classique de Montréal le présente dans le cadre de sa 82e saison intitulée Femmes d’exception avec le remarquable concerto de 18 minutes pour orchestre à cordes, harpe et tambour, dans une orchestration du polyvalent mélodiste. Tara-Louise Montour a enregistré l’œuvre avec l’Orchestre symphonique de Thunder Bay et l’album avait valu à l’ensemble une nomination aux prix Juno (2005). « Je suis heureuse, dit Tara-Louise Montour, que l’OCM m’invite à compléter le programme de Contes et mélodies, le premier concert de sa saison, et je pense que L’Adieu aux…

Partager:

Véritable pilier de la création contemporaine au Canada, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) souffle cette année ses cinquante-cinq bougies avec la présentation des concerts Merveilleuses utopies et Célébration ! les 14 et 15 décembre prochain à la salle Pierre-Mercure. Tournée à la fois vers le passé et l’avenir, la SMCQ rendra hommage au legs musical des artistes ayant marqué l’histoire de l’organisme tout en invitant le public à découvrir de nouveaux visages de la création contemporaine. Présenté sous forme de diptyque, Merveilleuses utopies verra l’Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM) interpréter d’audacieuses pièces pour grand ensemble de…

Partager:

Giorgia Fumanti a sorti le 22 août dernier Mystic, son 12e album. Enregistré en plein cœur de la pandémie, l’album reflète également un grand deuil pour la chanteuse, le décès de son père, ­survenu pendant l’enregistrement. « Au début de la pandémie, c’était un grand choc. Mes parents vivent en Italie, alors j’ai suivi la pandémie depuis le début avant qu’elle touche le Québec. Au début de 2020, j’étais déjà très inquiète de ce que je voyais. Puis, ça a été le tour du Québec. Ça a été un grand arrêt dans ma carrière, sans concert et sans voyage », explique-t-elle. Dès…

Partager:

Montréal, 27 octobre 2021 – La 17e édition du festival des musiques numériques immersives Akousma s’est tenue du 11 au 15 octobre dernier à Montréal avec un succès inespéré et un public qui avait visiblement hâte de s’en mettre plein les oreilles! Le coup d’envoi de cette 10e programmation du directeur artistiques Louis Dufort a été donné lors d’une soirée préliminaire à la Satosphère de la Société des arts technologiques, à l’invitation de MTL Connecte (Printemps numérique). Avec une œuvre acousmatique de Simon Chioini donnée en création, une vidéomusique du duo GGROUNDD (commande d’Akousma) et une présentation d’une œuvre audiovisuelle…

Partager:

En 2019, le compositeur de films Lucas Cantor terminait la Symphonie n° 8 inachevée de Franz Schubert, datant de 1822, grâce à une intelligence artificielle L’année dernière, Beethoven X – The AI Project, piloté par un groupe d’historiens de la musique, de musicologues, de compositeurs et d’informaticiens, prenait la relève en achevant la Symphonie n° 10 de Beethoven, à partir d’ébauches fragmentaires laissées par le compositeur et assemblées partiellement par Barry Cooper en 1988. L’Orchestre Beethoven de Bonn donnait la première représentation du projet le 9 octobre dernier en Allemagne. Les développements en intelligence artificielle ont fait exploser ces dernières années les…

Partager:

On l’attendait depuis un an et la voilà enfin, la création de l’opéra L’Orangeraie du compositeur libanais Zad Moultaka sur un livret de Larry Tremblay. Après avoir dû reporter le projet initialement prévu en octobre de l’année dernière, la compagnie lyrique contemporaine Chants libres avait opté, en janvier 2021, pour un “prélude à l’opéra” d’une trentaine de minutes. Le 19 octobre dernier, elle a pu mettre un terme à toutes ces péripéties et signer sereinement sa première production de la saison. Mise en scène par Pauline Vaillancourt, co-fondatrice et directrice artistique de Chants libres, L’Orangeraie de Moultaka, basé sur le…

Partager:

C’est une longue et riche page de son histoire qui se tourne. Par la voix d’Anik Schooner, présidente du conseil d’administration, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) a annoncé, en septembre dernier, le départ à la retraite de son directeur artistique Walter Boudreau. « Les défis à venir pour la SMCQ comme pour la musique et les arts dans le monde de l’après-pandémie seront à la fois inédits, exigeants et exaltants. C’est pourquoi je crois que c’est le bon moment de passer la main », avait-il dit dans un communiqué. 33 Soucieux d’assurer une transition tout en douceur,…

Partager:

Cette section est un supplément publicitaire. Pour annoncer ici, communiquer avec [email protected] Sound Visionaries Claude Debussy, Olivier Messiaen, Pierre Boulez Christina Petrowska Quilico, piano Navona Records, NV6358 Parution : 9 juillet 2021 Claude Debussy, Olivier Messiaen et Pierre Boulez se voient étonnamment réconciliés dans Sound Visionaries, l’album de Christina Petrowska Quilico paru chez Navona Records. Forte de plus de 50 albums enregistrés et récemment nommée à l’Ordre du Canada, la pianiste vétérane montre qu’en dépit de toutes les difficultés, l’établissement de points communs entre ces trois compositeurs peut se faire de façon spectaculaire. Les œuvres retenues sont adroitement choisies : le livre II…

Partager:

Opéra de Montréal Riders to the Sea/Le Flambeau de la nuit Ce que vous avez manqué Un programme double sombre (25 septembre) associant des opéras en un acte de Vaughan Williams (1927) et Hubert Tanguay-Labrosse (première). Tous deux abordent avec sincérité le thème de la tragédie en mer et de la perte d’une famille. La solide distribution, menée par la mezzo-soprano au timbre profond Allyson McHardy, réunissait plusieurs artistes prometteurs de l’Atelier. Tanguay-Labrosse s’est révélé un chef d’orchestre efficace, tant pour la musique mélancolique de Riders que pour sa propre partition plus éclectique. I Musici de Montréal résonnait de façon…

Partager:
1 2 3 23