Frédéric Chopin sous les chandelles. Vivre la musique

0

La pianiste canado-chilienne Alejandra Cifuentes Diaz présentera, dans le cadre de la série Concerts sous les chandelles, un concert entièrement consacré à la musique de Frédéric Chopin le 16 février à 20 h à l’église Saint-Denis, à Montréal.

Détentrice d’une maîtrise en interprétation du piano de l’Université de Montréal, Mme Cifuentes Diaz a toujours été attachée à la musique romantique, dont Chopin est l’un des plus grands compositeurs. Elle a d’ailleurs étudié avec le pianiste Dang Thai Son, l’un des plus grands interprètes de Chopin de notre époque. « Ce que j’aime le plus dans sa musique est le côté parlé de ses mélodies. On peut presque mettre des paroles sur chaque note et on arrive facilement à créer une histoire complète avec tout ce qu’il nous a laissé sur ses partitions », explique-t-elle. La musique de Chopin évoque pour elle « une tristesse mêlée d’espoir ».

Le répertoire du concert a été choisi en collaboration avec Michel Corbeil, producteur des Concerts sous les chandelles, qui agira à titre de narrateur durant la présentation. En effet, chaque pièce sera mise en contexte par une anecdote ou un fait entourant sa création. Les auditeurs seront plongés totalement dans l’univers de Chopin. La musique ainsi présentée deviendra plus tangible et ses subtilités plus accessibles. On pourra y entendre entre autres des études, valses et nocturnes du compositeur d’origine polonaise.

Comme le nom de la série l’indique, le concert sera éclairé uniquement à la chandelle pour créer une atmosphère intime et sans distraction. « C’est la musique qui est mise de l’avant et non l’artiste », souligne la musicienne. Sur scène, en plus du piano, il y aura des portraits du compositeur, aussi éclairés à la lueur de bougies, comme s’il était présent. « Comme pianiste sous les chandelles, l’énergie est complètement différente d’une salle avec lumière et rien qu’un piano sur scène, confie-t-elle. Je me sens dans une bulle musicale et chacun se trouve dans sa propre bulle musicale. Cette belle énergie où chacun est concentré sur la musique devient une belle grosse bulle de partage de nos émotions, notre vécu, notre histoire, sans se regarder, sans se parler. C’est une expérience unique à chaque fois et je me sens grandement privilégiée de pouvoir vivre ces moments de beauté humaine. »

Impossible de ne pas être touché par ce répertoire, joué dans ce contexte si particulier. « La première fois qu’un membre du public est venu me voir en larmes, ce fut après le Scherzo no1 de Chopin. C’était le père d’une amie chanteuse, il était Polonais. Il m’a dit que le thème central, inspiré d’une chanson de Noël polonaise, était tellement bien rendu qu’il s’était revu tout petit, entouré de sa famille, en Pologne. Cela m’a beaucoup émue », se rappelle la pianiste. Le concert Chopin sous les chandelles promet d’être tout aussi émouvant.

Le grand concert Frédéric Chopin sous les chandelles sera présenté à l’église Saint-Denis à Montréal le 16 février à 20 h. www.concertchandelle.com

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.