« Actuelle » autrement

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Tout amateur de musiques éclectiques au Québec connaît bien le terme « actuel ». Chez nous, ce mot évoque tout de suite la maison de disques Ambiances magnétiques, ou encore le FIMAV, acronyme du Festival international de musique actuelle de Victoriaville.

Ralliant principalement un noyau dur ­d’artistes de la métropole québécoise, cette musique s’étiole de nos jours. Parmi ses excroissances, l’initiative Tour de Bras à Rimouski a su s’implanter avec succès dans sa localité. En novembre 2013, un article à son sujet faisait la une de cette rubrique. Mise sur pied en 2004, cet organisme s’est cristallisé en un collectif trois ans plus tard, le GGRIL (Grand groupe régional d’improvisation libérée). Une étiquette de disques homonyme de l’initiative suivra alors. Peu à peu, cet orchestre accueille des invités, réussissant même à attirer plusieurs grosses pointures internationales, l’éminent saxophoniste britannique Evan Parker étant parmi ses meilleures prises.

Advertisement / Publicité

Depuis ce premier reportage, le petit train rimouskois a fait son chemin. En effet, ­à ­l’hiver 2016, seize de ses musiciens se sont envolés vers l’Europe, tournant dans dix villes, dont Vienne, Paris et Milan. Maître d’œuvre de cet exploit, Éric Normand (en médaillon), le ­fondateur de l’ensembl, a non seulement bien tiré son épingle du jeu en récoltant assez de fonds publics pour déplacer sa troupe, mais en intéressant suffisamment de présentateurs à engager une formation totalement inconnue.

Depuis ses premiers concerts en 2007, le GGRIL a subi quelques changements de ­personnel. Surtout, sa démarche a évolué : partant de son approche initiale de joutes musicales collectives, il s’attaque à des ­compositions plus formelles, certaines ­graphiques, d’autres de facture plus traditionnelle. Il poursuit de plus belle des collaborations avec des étrangers, comme la chanteuse britannique Maggie Nichols, de passage à Montréal en octobre avec le groupe.

Outre les activités de son grand ensemble, Normand se consacre à quelques projets plus individuels. L’un d’eux est un duo avec le saxo et flûtiste australien Jim Denley, ce dernier ­invitant le Québécois à tourner avec lui dans son lointain pays. Fort de cette expérience, ce ­tandem reprendra la route le printemps ­prochain, cette fois-ci en Europe. L’étiquette de disques, enfin, se trouve sur une lancée en ce moment, ajoutant six nouveaux titres à son catalogue cette année. Annoncée pour 2018, une anthologie de séances inédites du Quatuor du Jazz Libre du Québec, groupe mythique des années 1960 et 1970, fera l’objet d’un coffret de cinq compacts. Histoire à suivre…

Informations : www.tourdebras.com

 

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Marc Chénard is a Montreal-based multilingual music journalist specialized in jazz and improvised music. In a career now spanning some 30 years, he has published a wide array of articles and essays, mainly in Canada, some in the United States and several in Europe (France, Belgium, Germany and Austria). He has travelled extensively to cover major festivals in cities as varied as Vancouver and Chicago, Paris and Berlin, Vienna and Copenhagen. He has been the jazz editor and a special features writer for La Scena Musicale since 2002; currently, he also contributes to Point of Departure, an American online journal devoted to creative musics. / / Marc Chénard est un journaliste multilingue de métier de Montréal spécialisé en jazz et en musiques improvisées. En plus de 30 ans de carrière, ses reportages, critiques et essais ont été publiés principalement au Canada, parfois aux États-Unis mais également dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Allemagne, Autriche). De plus, il a été invité à couvrir plusieurs festivals étrangers de renom, tant en Amérique (Vancouver, Chicago) que Outre-Atlantique (Paris, Berlin, Vienne et Copenhangue). Depuis 2012, il agit comme rédacteur atitré de la section jazz de La Scena Musicale; en 2013, il entame une collabortion auprès de la publication américaine Point of Departure, celle-ci dédiée aux musiques créatives de notre temps.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.