Le cycle des Klang de Stockhausen présenté en première canadienne à la 9e édition du festival MNM

0

Montréal, le 17 janvier 2019 – À un mois de l’ouverture de son festival international Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), qui aura lieu du 21 février au 2 mars prochain sur le thème des “Grands espaces”, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) dévoile les dernières activités de sa programmation.

Parmi celles-ci, une attention particulière mérite d’être portée à un événement phare de cette 9e édition: la présentation en grande première canadienne de l’intégralité du cycle des Klang (Les 24 heures du jour) de Karlheinz Stockhausen par l’ensemble Analog Arts de New York auxquels se joignent pour l’occasion des musiciens de Montréal. Programmé les 28 février et 1er mars de 10h à minuit sans interruption dans trois salles de la SAT, l’événement regroupe 21 œœuvres que le public est libre de découvrir à sa guise en circulant d’une salle à l’autre.

Dernier opus (inachevé) du grand maître allemand, l’œœuvre illustre l’ascension de l’âme jusqu’au cosmos. Elle devait initialement regrouper 24 œœuvres associées aux 24 heures de la journée, mais, signe du destin, a été interrompue après la 21e œœuvre, Paradis (“paradis”), par le décès du compositeur.

C’est après avoir entendu le cycle des Klang interprété à Cologne en 2010 que Walter Boudreau, directeur artistique de la SMCQ, a commencé à caresser le projet d’offrir cette expérience exceptionnelle au public montréalais. « Quand on parle des Klang, on ne parle pas seulement d’œœuvre, de concert ou de musique: on parle d’une véritable expérience “totale”, qui implique les dimensions d’espace, de mouvement, de temps, à une échelle aussi titanesque que le fut Stockhausen! Après avoir eu la chance de vivre moi-même cette expérience en Allemagne, je me suis dit qu’il fallait à tout prix trouver une manière de la présenter à Montréal », explique-t-il

Quelques années plus tard, en 2016, Walter Boudreau découvrait que Analog Arts allait en faire la création américaine à New York. Les planètes s’alignaient: bientôt, le chef allait entamer de longs échanges avec l’organisme américain en vue d’une présentation canadienne impliquant également des musiciens et chanteurs montréalais dans le cadre de MNM 2019.

Aussi au programme: nuit blanche et réflexions!

Parmi les autres événements du festival MNM dévoilés aujourd’hui, mentionnons notamment une “grande nuit d’écoute” gratuite, tenue entre le samedi 2 mars et dimanche 3 mars (de 19h30 à 4h30 du matin) à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM. Au programme: des œœuvres d’une vingtaine d’artistes d’ici et d’ailleurs, dont la première canadienne de Gruss et Abscheid de Karlheinz Stockhausen, mettant en scène musiciens live et 32 haut-parleurs dispersés tout autour du public (coproduction GRMS, Matralab et Hexagram-UQAM).

Le festival accueillera également deux journées d’étude portant sur la médiation culturelle en musiques de création (grâce à un partenariat avec l’École d’hiver internationale en médiation de la musique) et sur le métier de compositeur à l’ère numérique (avec l’Université Concordia).

Toutes les activités et descriptifs du festival Montréal/Nouvelles Musiques sont disponibles au www.festivalmnm.ca.

À propos de la SMCQ

Au cœœur de la création musicale depuis plus de 50 ans, la SMCQ se consacre à la valorisation du travail des compositeurs. Au fil des années, elle s’est imposée sur la scène culturelle par la qualité et l’envergure de ses concerts et activités, qui se démarquent par leur aspect rassembleur. Pour connaître tous les projets de la SMCQ, inscrivez-vous à l’infolettre : http://www.smcq.qc.ca/smcq/fr/apropos/liste/.
La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.