Corona Sérénades : questions et réponses avec chantal Dionne, soprano (Canada)

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Rencontrez Chantal Dionne, soprano (Canada), chanteuse pour les Corona Sérénades


La soprano acadienne Chantal Dionne a un vaste répertoire lyrique qui varie de l’opéra à la mélodie en passant par l’oratorio. À l’opéra, nous avons pu l’entendre dans le rôle de la 4e servante dans Elektra de Strauss avec l’Opéra de Montréal ainsi que dans un rôle de fille-fleur dans l’opéra Parsifal de Wagner sous la direction de Yannick Nézet-Séguin au Festival de Lanaudière. Les rôles qu’elle a incarnés à l’étranger incluent Micaëla dans Carmen (France), Pamina dans Die Zauberflöte (Vienne), Donna Anna dans Don Giovanni (Italie) et Marguerite dans Faust (États-Unis). Lauréate au Concours Musical International de Montréal, Chantal a également remporté un triple triomphe en Italie au 56e Concours International Gian Battista Viotti : 1er Prix, Prix du Public et Prix pour le meilleur candidat étranger. En tant que soliste, Chantal a interprété le Requiem et la Messe du Couronnement de Mozart, l’Elijah de Mendelssohn, de même que la Symphonie no 9 et la Messe solennelle de Beethoven. Son premier disque-récital, Romances, avec la pianiste Louise-Andrée Baril est un succès international.

Comment la crise sanitaire vous a-t-elle affectée ?

Comme pour toute la population, la situation que nous vivons actuellement m’affecte de plusieurs façons. Tout d’abord elle a causé l’annulation de tous mes contrats professionnels, comme les concerts prévus entre mars et août de cette année, l’enseignement privé quotidien, les stages d’enseignement dans les festivals d’été et les enregistrements.

Mais tout n’est pas négatif.

Les consignes de confinement nous ont obligées, mes filles et moi, à revoir et à réorganiser notre fonctionnement et notre environnement familial. De cela découle beaucoup de positif. Par exemple, nous faire un horaire pour l’utilisation de l’ordinateur en fonction des cours de Cégep en ligne de mon aînée, des devoirs de ma cadette en 5e année du primaire et de mon utilisation professionnelle. Également, la préparation des repas ensemble; oser des recettes de plats plus exotiques, des gâteaux, des salades etc.

Nous découvrons le plaisir de faire des entraînements physiques à la maison ensemble tel que le yoga et les « workouts » qu’on retrouve facilement sur internet. Évidemment les marches quotidiennes à l’extérieure sont nécessaires ! Nous avons également découvert le plaisir et surtout la détente du crochet! Nous préparons nos cadeaux de Noël.

J’ai commencé à préparer un grand potager de 20 X 8 pieds dans mon jardin, qui va m’occuper pendant l’été… ce qui va certainement alléger ma déception des contrats annulés et perdus…

Quels sont vos 5 opéras préférés, chanteurs préférés, dans quels rôles, etc ? Et pourquoi ?

C’est une question à laquelle j’ai du mal à répondre car il y en trop que j’aime et pour différentes raisons…comment les mettre en ordre d’importance ?

Je vais donc nommer cinq opéras qui m’ont marquée en tant que jeune artiste lyrique en plein apprentissage. Que ce soit par leurs défis techniques ou par leur personnages complexes, ces opéras m’ont fait évoluer grandement comme artiste lyrique.

1- Carmen de Bizet, le rôle de Micaëla a été le premier rôle que j’ai chanté professionnellement. Le défi vocal est certain (surtout le duo avec Don Jose), mais ce qui m’a demandé le plus de travail et de recherche est de rendre ce personnage à première vue « de bonne jeune fille pieuse, aimante et bienveillante », femme forte et amoureuse qui ne baissera pas les bras pour récupérer son amoureux. Je me souviens avoir trouver ça plutôt complexe comme exercice vu mon peu d’expérience de scène à l’époque.

2- Die Zauberflöte de Mozart, le rôle de Pamina a été le premier rôle que j’ai l’occasion de chanter en Europe.  À Rome plus précisément. Nous chantions en allemand avec les textes récités en Italien. Ce fut un beau défi qui m’a beaucoup appris sur l’importance d’arriver en pleine connaissance de l’oeuvre avant la première répétition ! Au cours des années qui ont suivi, j’ai chanté le rôle de Pamina à plusieurs reprises dans différentes conditions professionnelles : Chanté en anglais avec textes en anglais, chanté en allemand avec textes en français, chanté en allemand avec textes en anglais, chanté en allemand avec textes en allemand…ouf !

3- Les dialogues des carmélites de Poulenc, le rôle de Blanche dans cet opéra en est un qui me touche le plus du répertoire lyrique français.  C’est ici le personnage et le contexte historique sur lequel l’oeuvre est basé qui me fascine.  J’affectionne particulièrement les oeuvres relatant les faits vécus.  Ici, la musique de Poulenc s’enchaîne harmoniquement d’une façon constante et me fait voyager artistiquement et vocalement comme nulle autre oeuvre du répertoire lyrique.  C’est un de mes opéras préférés.

4- Elektra de Strauss.  Je n’ai jamais chanté le rôle d’Elektra; et probablement jamais!  Mais j’ai eu l’occasion de participer à la production de l’Opéra de Montréal en tant qu’une Servante, sous la brillante direction musicale de Yannick Nézet-Séguin et le fabuleux Alain Gauthier comme metteur en scène.  A part les premiers rôles qui venaient de l’étranger, plusieurs rôles secondaires étaient chantés par des chanteurs canadiens et/ou québécois. Des chanteurs formidables.  Expérience musicale grandiose.  La force du personnage d’Elektra (ici chanté par le soprano Lise Lindstrom) accompagnée de la puissante musique de Strauss, (orchestre dirigé par maestro Nezet-Séguin), tout autour d’une énorme sculpture de 7 mètre de haut conçu par le sculpteur espagnol Victor Ochoa…

Mais au-delà de cela… Je ne saurais vous décrire combien c’est l’expérience humaine qui a surpassée le tout.

5- Requiem de Verdi.  Oui, je sais, ce n’est pas un opéra… mais je veux vous parler de ma chanteuse d’opéra préférée et l’oeuvre dans lequel elle chante qui m’a le plus marqué en tant qu’artiste lyrique.  C’est Leontyne Price!  Evidemment, Mme Price a chanté dans plusieurs opéras tous dignent de mention. Mais c’est sa performance technique dans le Requiem de Verdi (en vidéo) avec maestro Karajan comme chef qui m’a inspiré et qui m’a motivé à continuer le travail que je faisais avec mon professeur de chant.  Elle demeure aujourd’hui ma chanteuse préférée.

Quelles musiques, livres, séries télévisées que vous aimeriez recommander aux gens pendant le confinement ?

Comme lecture, je lis présentement L’ombre du vent de l’auteur Carlos Ruiz Zafòn. Mon aînée me l’a offert à Noël et j’avoue que j’aime beaucoup le sens littéraire de l’auteur. Autre lecture que j’aime beaucoup est celle de l’auteur Katherine Pancol et sa trilogie Muchachas…

En ce qui concerne des séries j’ose vous proposer La casa de Papel (La maison de papier / Money heist) que nous avons adoré! Une série québécoise que nous avons récemment visionnée est Fragile; (Fortement recommandée!)

Séries Netflix que j’affectionne:

The last kingdom, Marco Polo, Sense 8, OutlanderThe crown, The Irishman 

Pourquoi avez-vous rejoint Corona Sérénades?

J’ai rejoint le mouvement Corona Sérénades pour soutenir cette initiative qui vient en aide ET aux gens qui sont aux premières lignes à combattre ce virus ainsi ET aux artistes lyriques qui vivent isolés dans l’impuissance de pratiquer leur métier, leur passion et de gagner leur vie convenablement en ce moment.

Liens :

YouTube
Site web
Commandez une Corona Serenade

 

 

 

This page is also available in / Cette page est également disponible en: enEnglish (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.