Navigation sur: La Scena en ligne

eighth blackbird; Atlanta Symphony Orchestra and Chorus/Robert Spano ASO Media CD 1001 (48 min 55 s) **** Ce disque sur étiquette maison de l’Orchestre symphonique d’Atlanta regroupe deux créations récentes commandées à deux compositeurs bien en vue chez nos voisins du sud. Tous deux travaillent à une musique résolument tonale, avec un certain goût pour les emprunts stylistiques non classiques. La pièce de Jennifer Higdon, On a Wire, est un concerto grosso conçu pour le sextuor eighth blackbird. D’un seul mouvement, la pièce se développe au fil de nombreuses sections où l’ensemble de chambre dialogue avec l’orchestre. Si on peut…

Partager:

Wen-Sinn Yang, violoncelle; Accademia D’Archi Bolzano/Georg Egger Oehms Classics OC 782 (72 min 7 s) **** Le violoncelliste suisse d’ascendance taïwanaise Wen-Sinn Yang s’était attiré des éloges pour son exécution intérieure et raffinée des Suites de Bach (Arthaus Musik, 2005). Manquait cependant à sa gravure un certain enjouement nécessaire par moments à ces chefs-d’œuvre. Les deux Concertos de Haydn qu’il propose maintenant possèdent les mêmes qualités, mais appellent la même réserve. Le son est toujours beau et soutenu, et les rythmes relèvent de ce que l’on peut considérer comme étant un juste milieu. De ce point de vue, les mouvements…

Partager:

Par Lucie Renaud Soliste invité de l’Orchestre du Mariinsky sous Gergiev l’année dernière, il avait renversé public et critique dans son Troisième de Rachmaninov. Sous ses doigts, le redoutable concerto semblait d’une facilité désarmante, le pianiste transcendant littéralement les difficultés pour extraire de cette œuvre pyrotechnique une trame lyrique et même poétique, ses pianissimos plongeant l’auditeur dans un ravissement total. En rappel, Denis Matsuev avait opté pour la paraphrase virtuose du Barbier de Séville de Ginzburg (qu’on retrouve d’ailleurs sur son album Tribute to Horowitz), flamboyante, à la frontière (jamais franchie pourtant) du cabotinage, qu’il avait mâtiné de quelques clins d’œil…

Partager:

par Julie BerardinoQue serait la saison des fêtes sans le Messie de Handel ? Heureusement, nombre d’ensembles montréalais vous offriront leurs versions de ce classique tant aimé !Tout d’abord, réunissant quelque 300 chanteurs et musiciens, Le Messie de Handel vous est offert dans sa presque totalité par l’orchestre philharmonique du Nouveau Monde, sous la direction de Michel Brousseau. Nombre de choeurs de chez nous collaboreront à cet événement magnifique; le Chœur de l’Orchestre philharmonique du Nouveau Monde, les Chanteurs de Sainte-Thérèse, le Chœur Tremblant et le Chœur classique d’Ottawa ! Les solistes sont soprano Maria Knapik, la mezzo-soprano Renée Lapointe, le ténor Antoine Bélanger et…

Partager:

Par Nathalie de Han Vous ne voulez pas passer l’hiver calfeutré(e) chez vous ? Cette liste des productions théâtrales à venir devrait vous donner envie de braver la froidure ! Incontournable : Donka – Une lettre à Tchekhov de Daniele Finzi Pasca -Usine C (1er-18 décembre). • Marie-Christine Lê-Huu offre aux 6-9 ans Le voyage – Maison Théâtre (2-30 décembre). • Jesus Jello: The Miraculous Confection célèbre les fêtes à sa façon – Mainline (3-18 décembre). • Kristian Frédric dirige Amélie Chérubin-Soulières dans Jaz de Koffi Kwahulé. Prometteur – Théâtre des Deux Mondes (4-15 décembre). • Choix de vie avec 5F. Scénographie et…

Partager:

Le 15 octobre, 20 h, la compositrice résidente Cléo Palacio-Quintin présente Saltation éphérique, avec la participation de deux compositeurs spécialistes de l’électronique en direct, une création pour hyper-flûte-basse, ainsi que de nouvelles œuvres incluant hyper-flûtes, piano, électronique et vidéo. Avec Cléo Palacio-Quintin, flûtes et hyper-flûtes, David Cronkite, piano et électronique et Louis Dufort, vidéo et électronique. Œuvres de Cronkite, Dufort, Palacio-Quintin. Un début de saison électrisant !  514-872-5338 -Par Renée Banville   Un programme qui réunit des œuvres de deux monstres sacrés du lied : Gustav Mahler et Richard Strauss. Au cœur de cet événement, s’inscrivent les cycles de Mahler, Lieder…

Partager:

Tuesday, 14 September, 2010 Une rentrée culturelle sous un ciel variable Par Simon Brault, président de Culture Montréal La rentrée culturelle bat son plein. Des centaines de créateurs et des dizaines de compagnies et d’institutions tentent d’attirer l’attention en présentant les fruits d’un travail de création et de production qui les a mobilisés pendant des mois, sinon des années. Au travers de cette fébrilité, des défis complexes se profilent à l’horizon pour notre ville… et il faudra bien les relever pour espérer d’autres rentrées aussi foisonnantes ! Le secteur culturel montréalais est reconnu pour sa résilience, mais il est impératif…

Partager:

FTA : clôture Voici la clôture du Festival Trans-Amériques… Deux évènements  méritent toute fois encore votre attention ! Il s’agit, côté danse, du spectacle  Miroku, du Japonais Saburo Teshigawara,  présenté au Théâtre-Maisonneuve les 11 et 12 juin, à 20 h. Côté théâtre, les courtes trois lectures d’Amour, colère et folie, vous inciteront à participer à Une journée pour Haïti. Miroku Le joli  titre du spectacle, Miroku, est le nom du futur Bouddha, celui qui viendra lorsque le monde sera harmonie. Pour Teshigawara, le mouvement jaillit comme le trait pur d’une calligraphie, il exige  un abandon et une présence de tous les instants. Miroku…

Partager:

Alors que la seconde fin de semaine du FTA nous rattrape déjà, le Festival Trans-Amériques offre à ses affictionados d’agréables alternatives aux traditionnels spectacles en salle. Le FTA vous invite à aller jouer dehors! Le metteur en scène catalan Roger Bernat et sa nouvelle compagnie Roger Bernat / FFF vous convient au spectacle Domaine Public, un projet où les spectateurs sont aussi les acteurs. Domaine Public, après avoir été créé pour la ville de Barcelone et été présenté à Bruxelles, est donné à Montréal sur la Place-Pasteur, juste à côté du métro Berri- UQUÀM.(www.rogerbernat.com)  Après avoir travaillé avec des…

Partager:

Mercredi 2 juin au FTA La deuxième semaine du Festival Trans-Amériques est bien entamée. Ce soir a lieu la dernière représentation de Portrait du chorégraphe torontois D.A. Hoskins dont je vous ai présenté le travail lundi. Du côté de l’Usine C, Faustin Linyekula et les studios Kabako de Kisangi au Congo présentent ce soir et demain encore More, More, More… Future (www.kabako.org/). Le spectacle vaut le détour. Captivant concert chorégraphique, More, More, More… Future offre au spectateur des moments de pure magie : Faustin Linyekula est la ferveur incarnée. Il danse avec la force, la frénésie et la foi de…

Partager: