Navigation sur: L’hebdo Lebrecht

Cette série de disques très pertinente a abouti à un ensemble d’œuvres plus courtes, offrant une toute nouvelle perspective sur la vie et l’esprit du chef et compositeur voyageur. Dans l’ouverture de Paulus, Mendelssohn joue à des jeux d’énigme avec la figure fondatrice de sa foi. L’ouverture Trompette, opus 101, est littéralement explosive et l’ouverture d’Athalie véhicule une réelle nouveauté. La vérité est que, deux siècles plus tard, nous ne savons toujours pas qui était Mendelssohn. Il est tellement habile à présenter des idées sous un vernis de respectabilité qu’on en vient à se demander si cet homme a connu une…

Partager:

Une soprano en début de parcours livre un premier album tandis qu’une autre sort ce qui devrait être son dernier en carrière. Les contrastes sont trop criants pour être passés sous silence. Lise Davidsen, originaire de Norvège, a capté l’attention au Concours Kathleen Ferrier il y a quatre ans, bien que sa voix sonne plus Flagstad que Ferrier. C’est un véritable instrument wagnérien, pleinement formé à 32 ans et comparable à un puissant orchestre. Deux arias de Tannhäuser sont relevées ici avec quelque chose comme de la nonchalance, une promenade dans le parc de Bayreuth sous une brise agréable. Les…

Partager:

Le monument symphonique Asrael, écrit en mémoire  de la femme du compositeur, Otilie, et de son beau-père Antonin Dvořák, incarne pour les musiciens tchèques ce que le Requiem de Verdi représente pour les Italiens : un concentré de deuils et d’espoirs nationaux. Contrairement au Requiem, Asrael ne s’est jamais fait remarquer en dehors de son foyer de création. Ses meilleurs interprètes ont toujours été tchèques – Talich, Ančerl, Kubelík, Pešek et maintenant Jiri Bělohlávek. Pour le dernier interprète, l’héritage devait peser particulièrement lourd dans la mesure où il était atteint d’une maladie mortelle et qu’il savait que cet enregistrement serait son…

Partager:

Votre défi du week-end : nommez chaque membre du groupe des Six. Poulenc et Milhaud ? Pas mal. Arthur Honegger ? Bien (sauf si vous êtes Suisse). Germaine Tailleferre ? Très bien. Georges Auric ? Excellent. Alors, qui avons-nous oublié ? Louis Durey (1888-1979). Personne ne se souvient de Durey. Les Six sont apparus dans le Paris des années 1920 en tant qu’acolytes de l’iconoclaste Erik Satie. Ils ont brièvement capturé l’esprit du temps avant de partir chacun dans sa direction. Ce disque ingénieux est constitué de musique à la clarinette et au piano composée durant une période ou l’autre de leur carrière. On peut entendre…

Partager:

Je savais déjà lorsque ce joyau est sorti de l’enveloppe qu’il serait mon coup de cœur de la semaine. J’ai commencé à écrire sur Weinberg au début des années 1990, alors qu’il était inconnu en dehors de la Russie et oublié à l’intérieur. Des immigrants m’ont fait entendre sa musique pour cordes et j’ai trouvé qu’elle communiquait de manière si directe et personnelle que je n’arrivais pas comprendre qu’elle soit à ce point ignorée. Weinberg, un Juif polonais qui s’était réfugié en Union soviétique en 1939, est tombé dans les bonnes grâces de Chostakovitch et a survécu de justesse à…

Partager:

Vous reconnaîtrez peut-être de nom le compositeur qui a aidé, avec son frère, Deryck Cooke et Berthold Goldschmidt à créer la première édition de la Symphonie no 10 de Mahler. Maintenant âgé de 76 ans, David Matthews a fait un bon bout de chemin depuis les spéculations gustaviennes des premiers temps. Là où son frère Colin se rapprochait de Benjamin Britten, David penchait davantage pour les fantasmes éclatés de Michael Tippett, tout en restant proche des racines et des traditions anglaises. Sa Symphonie no 9, sortie en première mondiale, est une sorte de synthèse. Allant d’un chant de Noël composé par lui-même…

Partager:

Lorsque Paul Frankenburger a été engagé comme chef assistant de Bruno Walter à Munich, en 1920, il faisait partie des milliers de musiciens hautement qualifiés qui peuplaient cette ville aux traditions musicales bien ancrées. Quand il a fui l’Allemagne pour la Palestine en 1933, Paul Ben-Haim, de son nom hébraïsé, était de loin le musicien le plus accompli de ce pays dépourvu de culture musicale depuis le roi David. Il considérait sa nouvelle vie davantage comme une responsabilité que comme une chance, plongeant dans les micro-intervalles des liturgies judéo-arabes et influençant deux nouvelles générations de compositeurs. Sa musique, une fusion…

Partager:

Comme pour montrer que le diable fait ce qu’il y a de mieux, les musiciens athées composent sans contredit la meilleure musique religieuse. Verdi, Elgar, Saint-Saëns, Janáček, Ravel, Vaughan Williams, Britten… la liste des incroyants qui ont écrit de grandes œuvres sacrées s’étend jusqu’aux limites de nos connaissances. Et bien que nous ne sachions pas grand-chose des croyances de Rossini, il n’est pas fou de supposer qu’un homme aussi hédoniste n’était pas le plus dévot des compositeurs. Sa Petite messe solennelle, écrite en 1863 alors que le compositeur était en mauvaise santé et pleurait la mort d’un ami, présente toutes…

Partager:

Les journalistes ne choisissent pas toujours très bien les titres de leurs articles, sachant que, dans quelques jours, leur nouvelle ne sera plus d’actualité. Les artistes, eux, ne peuvent se permettre la même insouciance avec les titres de leurs œuvres. La présentation dans ce cas-ci ne reflète pas le contenu. Je vous le dis pour vous éviter d’aller harceler un pauvre marchand de disques en réclamant qu’il vous rembourse. Le Quatuor à cordes no 2 d’Erich Wolfgang Korngold et les Cinq pièces pour quatuor à cordes d’Erwin Schulhoff n’ont à peu près rien de yiddish. Les principales influences de Korngold étaient…

Partager:

À première écoute, ces trois concertos pour violon de 1790 ressemblent à ceux de Haydn. On pourrait même croire que le second d’entre eux est de Mozart, si nous ne savions que Mozart n’a écrit que cinq concertos et que ceux-ci sont numérotés de 13 à 15. Qui était donc ce Giornovichi pour écrire de si belle manière, et pourquoi n’avons-nous jamais entendu cette musique auparavant (il s’agit, en effet, d’une première mondiale) ? Giornovichi était, entre autres choses, bien connecté. Croate d’origine, dont le nom peut être mal orthographié d’au moins trente façons différentes, il a été élevé à Palerme,…

Partager: