Navigation sur: L’hebdo Lebrecht

Les œnologues me disent qu’il n’y a pas de raison évidente pour laquelle certains grands vins voyagent et d’autres non. Il en va de même pour les compositeurs de symphonies. Carl Nielsen ne sera jamais connu au-delà de la mer Baltique, Bohuslav Martinů au-delà de la République tchèque et Ralph Vaughan Williams au-delà des anglophiles. Le 150e anniversaire de sa naissance est célébré dans son pays natal et pratiquement nulle part ailleurs. Ne demandez pas pourquoi : il n’y a pas de raison. VW est, à tous égards, un compositeur pour orchestre symphonique remarquablement accompli. Malgré des similitudes passagères avec…

Partager:

Quatre-vingts ans après sa mort cruelle dans un camp nazi, le compositeur tchèque Erwin Schulhoff connaît une sorte de renaissance ce mois-ci, avec un opéra mis en scène à Prague et deux sonates qui sortent sur disque. Arrivé à l’âge adulte dans les années folles, Schulhoff s’est imprégné de toutes les tendances éphémères − jazz, sérialisme, ragtime, boîtes de nuit − sans perdre le contact avec son objectif principal. Son adhésion au communisme lui a coûté des partisans à Prague et, lorsque les Allemands ont débarqué, il s’est retrouvé dans un camp, où il est mort de la tuberculose à…

Partager:

Among thousands of composers who were banned and oppressed by the Nazis, the case of Hans Winterberg is seriously peculiar. A German-speaking Prague Jew, Winterberg fled after the war to Bavaria, where he received an icy welcome. He lived there in virtual oblivion until his death in 1991. In 2002, his adopted son Christoph Winterberg sold his catalogue of works to the Sudeten German Music Institute under the condition that it should not see light before 2031. The composer’s grandson Peter Kreitmeir challenged this ruling in court and, with the help of Arnold Schoenberg’s grandson, obtained judgement that it could…

Partager:

Il est vraiment dommage que l’on se souvienne de Hahn principalement comme du seul amant connu de Marcel Proust et non comme d’un artiste à part entière. La liaison avec Proust a eu lieu dans les années 1890. Hahn a vécu jusqu’en 1947, combattant les Allemands pendant la Première Guerre mondiale et se cachant d’eux comme un Juif traqué pendant la Seconde. Il a écrit un opéra du Marchand de Venise pour Paris et une comédie musicale populaire intitulée Mozart. Mais il était surtout doué pour les mélodies et les miniatures pour piano. Celles qui sont rassemblées ici sont tout…

Partager:

Lorsqu’un compositeur polonais inconnu a fait irruption dans les palmarès en 1992 avec une troisième symphonie éthérée, je me suis arrangé pour le rencontrer deux fois, à Bruxelles et à Londres. Górecki ne parlait que le polonais et l’allemand, le second avec réticence au vu de ses souvenirs de guerre. Il m’est apparu comme un homme têtu au caractère bien trempé, avec une foi inébranlable en Dieu, une haine du communisme et un mépris pour les modes occidentales efféminées. Pierre Boulez avait qualifié sa troisième symphonie de « merde » et Górecki n’était pas moins féroce à son égard. Les…

Partager:

Ce concert munichois de trois œuvres sacrées montre à quel point Mariss Jansons nous manque. Jansons, qui est décédé en novembre 2019 à l’âge de 76 ans, n’était pas principalement connu pour sa religiosité ou ses chefs-d’œuvre choraux, mais sa mise en forme de ce triptyque est si magistrale qu’on peut difficilement imaginer qu’ils soient présentés avec plus de cohérence ou de sincérité. La Messe de Berlin d’Arvo Pärt, composée en 1990 à l’occasion de la réunification de la ville, est une mise en musique en cinq parties de l’office catholique romain dans un idiome à la fois respectueux de…

Partager:

La Suède, contrairement à ses voisins, n’a pas de grand compositeur. La Norvège a Grieg, la Finlande Sibelius, le Danemark Nielsen et la Suède, rien. Le seul compositeur qui aurait pu remplir ce rôle a été traité avec un tel dédain par la société polie qu’il a vécu toute sa vie dans une extrème pauvreté, sans jamais pouvoir s’offrir un piano. Allan Pettersson est mort à 68 ans en 1980, laissant derrière lui 17 symphonies que l’on découvre lentement. Bien que le gouvernement lui ait accordé une pension à vie à la cinquantaine, l’Orchestre philharmonique de Stockholm a interdit sa…

Partager:

L’industrie du disque ne fait jamais autant de bruit autour d’un cycle de Sibelius qu’autour de Beethoven et Mahler. Je me demande pourquoi. Peut-être que Sibelius se vend moins bien, ou que les Finlandais sont timides. Ou peut-être que les enregistrements réalisés dans le passé par Colin Davis, Neeme Järvi et Herbert Blomstedt n’ont pas suscité l’enthousiasme des têtes dirigeantes. Le nouveau coffret du jeune Finlandais Klaus Mäkelä est entouré d’un battage exceptionnel de la part de Decca, qui a toujours été un label fort en matière de Sibelius. La promesse du chef d’orchestre est incontestable. À 26 ans, il…

Partager:

Quatre traditions essentielles sont à l’origine de cet enregistrement, premier d’un cycle prévu de l’Orchestre philharmonique tchèque et son chef russo-juif, Semyon Bychkov. Mahler a grandi dans la campagne tchèque, dans une famille juive qui parlait yiddish et allemand. L’Orchestre philharmonique tchèque a donné la première mondiale de sa septième symphonie et conserve dans ses archives des partitions portant les indications de Mahler, que j’ai étudiées. Mahler s’est rendu à deux reprises à Saint-Pétersbourg, où il avait des cousins, ce qui a favorisé une empathie pour sa musique qui s’est répercutée de manière audible sur les symphonies de Dmitri Chostakovitch…

Partager:

Lyrita: **** CPO: *** La nécrologie de Joseph Horovitz parue cette semaine dans le Times indique qu’il n’arrivait pas à décider s’il était un compositeur de musique sérieuse ou légère. On pourrait en dire autant de la plupart de ses contemporains. Un album inattendu de concertos pour piano du milieu du siècle dernier offre un cocktail de crevettes composé d’une musique exceptionnellement compétente, mais sans grand intérêt intellectuel. Le compositeur de cinéma John Addison a écrit une joyeuse Wellington Suite pour son ancienne école publique. Le Concertino d’Arthur Benjamin est une Rhapsody in Blue britannique − et plutôt bonne,…

Partager:
1 2 3 17