Navigation sur: Critiques de disques et livres

Vous êtes-vous déjà demandé ce que Henryk Mikolaj Górecki avait fait avant de toucher le gros lot avec sa troisième symphonie vendue à un million d’exemplaires ? Le sage de Katowice n’a jamais adhéré à aucune doctrine ni à aucun style, se permettant de passer du modernisme au minimalisme avec tout ce qu’il y avait entre les deux. Son premier quatuor à cordes, commandé par la quatuor Kronos en 1988, s’intitule « Already it is dusk » et semble regretter le dernier jour avec ses fragments méditatifs, comme pour suggérer que rien n’est jamais fini. Le deuxième quatuor, écrit trois ans plus tard,…

Partager:

Aux frontières de nos rêves / Alain Lefèvre, piano. Orchestre du Centre national des Arts du Canada, Alexandre Shelley / Analekta AN 2 8874-5 Parmi les sorties qui marqueront cet automne musical, il ne faut pas passer à côté du Concerto de l’Asile, œuvre magistrale composée par Walter Boudreau pour le pianiste Alain Lefèvre, hommage au poète et dramaturge québécois Claude Gauvreau. Ce double album contient également Shéhérazade de Rimski-Korsakov. Le Concerto de l’Asile se pose en véritable allégorie du poète libertaire face à l’autoritarisme social et rejoint à plusieurs niveaux le parcours de Claude Gauvreau, lui-même interné à plusieurs reprises durant…

Partager:

Timeless, Réa Beaumont, piano / Shrinking Planet Productions, 2018, SPP 0093 Avec Timeless, la pianiste Réa Beaumont invite des compositeurs américains et canadiens récents qui cherchent à fixer leurs œuvres dans une temporalité différente, changeante et éphémère, des réflexions sur le temps symbolisées par le pendule de Foucault à Paris qui orne la pochette. Cet album a l’avantage de juxtaposer des pièces et des créateurs appartenant à un flot commun, ce qui permet d’en distinguer les langages propres. Ainsi, le minimalisme de John Adams évolue lentement, par ajouts, retraits et décalages, tandis que le célèbre Mad Rush (aurait-on pu entendre…

Partager:

Le rythme effréné de nos vies modernes appelle certains moments de pause. Entre le travail, les factures et les autres responsabilités, il faut prendre des moments pour soi. C’est ce à quoi nous convie Quartom avec Renaissance, un disque à écouter chez soi cet hiver, une tisane chaude à la main. Renaissance rend hommage à Palestrina (1525-1594), le grand maître de la polyphonie vocale. Du début à la fin, l’album oscille entre ses œuvres et des chants grégoriens. Le concept est heureux : en quelque sorte caressée par la sobriété des mélodies grégoriennes, l’oreille se trouve toujours mieux disposée à recevoir…

Partager:

Suite logique au Septuor de Beethoven, les Solistes de l’OSM sous la direction artistique d’Andrew Wan ont gravé sur leur deuxième album paru chez Analekta l’Octuor de Schubert, dont la filiation avec l’œuvre de Beethoven est évidente. L’Octuor est une commande du comte Ferdinand Troyer, lui-même clarinettiste, destinée à être jouée lors des soirées musicales que le comte organisait chez lui. Schubert la compose rapidement en février 1824, alors qu’il vit des moments difficiles, se sachant atteint par la maladie et voyant le cercle de ses amis viennois s’amoindrir à cause de nombreux départs. L’Octuor en fa majeur ne sera…

Partager:

par Marc Chénard, Benjamin Goron et Éric Champagne Ciné-jazz The Romance of Improvisation in Canada Justin Time – JTR 8613-2 Engendrés à l’orée du siècle dernier, le jazz et le septième art entretiennent des rapports étroits. Si certains jazzmen ont composé des trames sonores, nombre d’autres s’en sont faits les interprètes. À l’inverse, il n’est pas rare que ceux-ci se servent de la musique de film pour leurs propres fins. Le disque suivant en est un exemple. Pourtant, l’instigateur de ce projet n’est pas un musicien, mais un écrivain du nom de James K. Wright. Pour souligner la parution…

Partager:

Un autre album à thème, mais pour une fois un thème d’actualité. Ian Bostridge a choisi des œuvres de deux compositeurs tués lors de la Première Guerre mondiale et de deux autres qui ont connu la terreur de la guerre sans l’avoir vécue. Les chansons de George Butterworth d’après le recueil de poèmes de A. E. Houseman A Shropshire Lad illustre à la fois l’intemporalité du paysage anglais et le désespoir des jeunes hommes dans les tranchées. Bostridge est déchirant dans ses lignes de falsetto dans « Is my team ploughing? », l’appel d’un soldat tombé au combat. Butterworth est mort d’une…

Partager:

Un an après le succès de la coproduction entre le Nouvel Opéra et les Boréades, un album paru chez Atma Classique à l’automne vient couronner cette pastorale italienne en lui insufflant vie dans l’univers discographique. Nicandro e Fileno est un opéra pastoral de Paolo Lorenzani sur un livret de Philippe-Julien Mancini, duc de Nevers. Il a été créé au château de Fontainebleau en septembre 1681, où le roi Louis XIV et sa cour venaient se reposer de temps à autre. Déjà subversif dans le contexte de son apparition, puisque le style italien était proscrit par Lully, alors secrétaire du roi,…

Partager:

Dans une avalanche d’albums thématiques – c’est ce dont les bureaux des maisons de disques raffolent de nos jours plutôt que de nouveaux talents – la sortie de la diva canadienne donne vraiment l’impression de signifier quelque chose. Pas la photo de couverture, qui la montre en train de flirter avec un type dans la forêt, mais le contenu, qui comprend des chansons de Schoenberg, Webern, Zemlinsky, Berg et Hugo Wolf, avec une aberration politiquement correcte à laquelle nous reviendrons dans un instant. Quatre lieder de jeunesse de Schoenberg, opus 2, sont si proches de Mahler qu’elles sont sentimentales au…

Partager:

Il y a un an environ, il était difficile de savoir si Gianandrea Noseda ou Simon Rattle serait le prochain directeur musical du London Symphony Orchestra. En fin de compte, le LSO obtient le meilleur des deux mondes, avec Rattle au premier rang et Noseda, qui habite désormais Washington DC, effectuant des visites trois ou quatre fois par an. Ce récit de la Huitièmede Chostakovitch, que je regrette d’avoir manqué en avril, est l’un des plus piquants et des plus idiomatiques jamais enregistrés. Noseda, qui s’est retiré en tant que chef du Mariinsky de Saint-Pétersbourg, est imprégné de rythmes et…

Partager:
1 2 3 8