Concours de chant Wirth 2016-2017

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Le deuxième concours annuel de chant Wirth à l’École de musique Schulich de McGill était une soirée musicale de grande qualité. On a pu y entendre les trois finalistes, le baryton-basse Jean-Philippe McClish, la mezzo-soprano Simone McIntosh et le baryton Igor Mostovoi. Le jury, composé du pianiste Michael McMahon, de la soprano Joan Patenaude-Yarnell, du directeur général de l’Opéra de Montréal Patrick Corrigan et du pianiste Stéphane Lemelin (directeur du département d’interprétation), a accordé la première place à McIntosh. Le prix comprend une somme de 25 000 $, du mentorat ainsi que plusieurs occasions de se produire en public, dont un récital avec la COC.

McIntosh, qui est également lauréate du concours de l’Ensemble Studio de la COC (2016), a impressionné le public grâce à son aisance technique : elle a présenté, entre autres, des extraits du Sieben frühe lieder de Berg et des Banalités de Poulenc. Elle également su charmer le public par ses interprétations de Cherubino, de Béatrice et de Rosina. Chaque finaliste devait préparer un programme d’une demi-heure qui contenait un minimum de trois langues ainsi qu’un aria.

Advertisement / Publicité

Le concours doit son nom à la femme d’affaires, philanthrope et ancienne de McGill Elizabeth Wirth. Cette dernière a offert de généreuses contributions à l’École de musique Schulich, y compris un don de 7,5 millions en 2015 qui a servi à mettre le concours sur pied. Wirth, qui était membre du public, était si émue par la soirée qu’elle a offert un don de 1000 $ aux deux autres finalistes.

McIntosh qualifie la soirée de « surréaliste », ajoutant qu’il s’agit « probablement du moment le plus fou de [ma]vie ». Elle termine présentement sa deuxième année de maîtrise et se prépare à auditionner pour des programmes pour les jeunes artistes. On pourra l’entendre dans le rôle du prince Orlofsky en janvier 2017, dans la production de Die Fledermaus d’Opéra McGill.

Traduction : Michèle Duguay

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Kiersten van Vliet was the Web Editor and an Editorial Assistant for La Scena Musicale from 2015–17.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.