Reportage: le CQM dévoile les lauréats des prix Opus 2021

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

En raison des restrictions gouvernementales pour lutter contre la pandémie Covid-19, le Conseil québécois de la musique (CQM) s’est vu dans l’obligation d’organiser son 24e Gala des Prix Opus en ligne, et ce, pour la première fois de son histoire. Celui-ci il a été rendu accessible au grand public, dimanche 7 février, sur la page Facebook de la Fabrique culturelle de Télé-Québec. Le décor, lui, n’a pas changé. Le CQM continue de produire l’événement depuis la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. Au total, 26 lauréats et lauréates ont été récompensés pour leurs réalisations au cours de la saison 2019-2020, avant et durant la pandémie.

Conditions exceptionnelles et hommage exceptionnel rendu à Kent Nagano, ancien directeur artistique et musical de l’Orchestre symphonique de Montréal, en poste depuis la saison 2006-2007 jusqu’au mois d’août 2020. Assorti d’un prix, cet hommage souligne l’engagement du chef d’orchestre américain qui, pendant 15 ans, a fait rayonner la musique classique à Montréal et au Québec. À noter que l’OSM en tant qu’orchestre et institution repart, cette année, sans la moindre récompense.

Parmi les lauréats, la violoncelliste Elinor Frey remporte le prix Opus de l’interprète de l’année, tandis que le quatuor de saxophones QUASAR obtient celui du Rayonnement à l’étranger pour sa tournée en Colombie-Britannique, en Europe et en Amérique. Déjà mis à l’honneur par l’Ensemble Paramirabo dans l’album Alone and Unalone, en nomination aux prix Juno pour l’album classique de l’année, James O’Callaghan se voit remettre l’Opus du compositeur de l’année avec, à la clé, une bourse de 10 000$ du Conseil des arts et des lettres Québec. La chanteuse Djely Tapa, lauréate du prix Inclusion et diversité Montréal, se voit remettre une bourse équivalente de la part du Conseil des arts de Montréal. Elle avait déjà remporté, à la cérémonie des Junos, le prix du disque de l’année en « musiques du monde », pour son album Barokan.

Du côté des productions originales, l’organisme Les P’tits Mélomanes du Dimanche se mérite le prix Production de l’année – Jeune public pour son spectacle Jean-Sébastien et la marche à pied et une bourse de 5000$ du ministère de la Culture et des Communications. En outre, le CQM décerne à l’Orchestre symphonique de l’Estuaire le nouveau prix Opus Régions pour ses réalisations auprès du jeune public, menées durant la saison 2019-2020, et au Palais Montcalm le nouveau Prix Opus Québec pour sa production du Concerto For Group And Orchestra de Jon Lord. À l’occasion de cette grande première canadienne, qui a eu lieu en novembre 2019, l’Orchestre symphonique de Québec, sous la direction du chef britannique Paul Man, avait partagé la scène avec Bruce Dickinson, chanteur vedette du groupe de métal Iron Maiden.

Du côté des concerts de l’année, le CQM récompense d’un prix Opus l’orchestre Arion baroque, dans la catégorie « Musiques médiévale, de la renaissance, baroque », ainsi que l’Orchestre Métropolitain, dans la catégorie « Musiques classique, romantique, postromantique, impressionniste ». Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, qui se voit également remettre le prix de directeur artistique de l’année, les musiciens de l’OM avaient reçu la mezzo-soprano Joyce DiDonato pour un concert unique à la Maison symphonique, en novembre 2019. En musiques moderne et contemporaine, le concert « Hommage collectif III à Gilles Tremblay », ayant réuni sur scène l’Ensemble contemporain de Montréal, l’Ensemble Paramirabo, l’Ensemble Magnitude6 et la pianiste Louise Bessette (24 janvier 2020), est celui qui repart avec les honneurs du CQM.

Parmi les albums primés cette année, mentionnons celui du Quatuor Molinari, paru chez ATMA classique; au programme, l’intégrale des quatuors à cordes de Henryk Górecki. Composé d’Olga Ranzenhofer, Antoine Bareil, Frédéric Lambert et Pierre-Alain Bouvrette, le groupe montréalais reçoit ici son 22e prix Opus, d’après l’historique que nous avons consulté sur son site web.

Les autres prix Opus incluent :

Création de l’année
Onze super (petits) totems, Jean Derome, SuperTotem, Productions Totem Contemporain, Productions SuperMusique, 24 octobre 2019

Découverte de l’année
Ariane Brisson

Diffuseur spécialisé de l’année
Festival des Arts de Saint-Sauveur

Événement musical de l’année
Mini-Concerts Santé – Ensemble Caprice, Ensemble vocal Arts-Québec, juin à septembre 2020

La cérémonie était agrémentée de plusieurs prestations d’artistes. La soprano Karina Gauvin et la contralto Marie-Nicole Lemieux, accompagnées par le pianiste Olivier Godin, ont interprété le célèbre « Duo des fleurs », extrait de l’opéra Lakmé de Léo Delibes. Elles ont ensuite cédé la place au trio jazz Emie R Roussel Trio qui s’est illustré dans une composition originale de Nicolas Bédard, contrebassiste du groupe. Enfin, pour clôre l’événement, le groupe de musique traditionnelle québécoise Le Vent du Nord a présenté « Au régiment », chanson du répertoire de Georges Comeau.

Appuyez ici pour lire le communiqué de presse.

Pour la liste complète des lauréats et tous les détails entourant la cérémonie des prix Opus, visitez le www.cqm.qc.ca

 

 

 

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.