Rentrée 2021: Opéra et art vocal

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

L’Opéra de Montréal présente un programme double

Les 25 et 26 septembre prochain, au Théâtre Maisonneuve, la compagnie Ballet Opéra Pantomime et l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal se joignent à l’Opéra de Montréal pour présenter une création, Le Flambeau de la nuit, signée Hubert Tanguay-Labrosse et Olivier Kemeid. Réunissant plus de 60 artistes sur scène, cet opéra est conçu comme un miroir de l’opéra Riders to the Sea, du compositeur britannique Ralph Vaughan Williams, auquel il emprunte le procédé dramatique du huis clos, la présence fantomatique d’un chœur féminin et le caractère hostile de la nature et de la mer. L’Opéra de Montréal nous propose donc un programme double composé de ces deux œuvres, ancienne et nouvelle. Celles-ci s’enchaîneront sans interruption dans une même scénographie de Patrice Charbonneau-Brunelle, de manière à créer un spectacle unifié.

Mis en scène par Édith Patenaude et sous la direction musicale d’Hubert Tanguay-Labrosse, le compositeur du Flambeau de la nuit, le spectacle fait appel à des artistes de tous âges et de tous horizons, dont les jeunes artistes en résidence de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et un chœur composé de 25 jeunes musiciennes, toutes issues de l’école Joseph-François-Perrault. La mezzo-soprano canadienne Allyson McHardy et la soprano Andrea Núñez, ancienne stagiaire de l’Atelier lyrique, font partie de la distribution, aux côtés de Sarah Dufresne, Mishael Eusebio, Diahounba Fofana, Sydney Frodsham, Matthew Li, Geoffrey Schellenberg et Lucie St-Martin. À noter également la collaboration spéciale de Styl’Afrique Coop, dont les membres ont réalisé une partie de la scénographie. www.operademontreal.com 


Les Violons du Roy : 
le temps des retrouvailles

Jonathan Cohen. Photo: Marco Borggreve

C’est le grand retour de leur directeur musical, Jonathan Cohen, dans la capitale nationale. Les Violons du Roy n’ont pas été dirigés par le chef britannique depuis le début de la pandémie. Le rendez-vous est pris au Palais Montcalm, le 22 septembre prochain, pour leur premier concert de la saison. « On s’est beaucoup ennuyé de lui, alors ce seront de grandes retrouvailles », confie le directeur artistique de l’orchestre de chambre de Québec, Laurent Patenaude. Retrouvailles aussi avec la soprano française Sandrine Piau, qui était venue chanter une première fois avec Les Violons en 2003. « Ce sera notre première invitée de l’étranger depuis le début de la pandémie », ajoute Laurent Patenaude. Au programme, la Symphonie de Paris de Mozart et la Symphonie de la Reine de Haydn, parmi les œuvres orchestrales. Côté répertoire lyrique, Sandrine Piau interprétera des airs de concert de Mozart ainsi que trois airs des Noces de Figaro qui appartiennent à trois personnages différents. Tout un défi pour cette artiste majeure de la scène lyrique mondiale. À noter que ce concert sera également présenté à Montréal, à la Maison symphonique, le 24 septembre. www.violonsduroy.com

La Nef reçoit la soprano Myriam Leblanc

Myriam Leblanc, soprano

La compagnie La Nef présente son premier concert de la saison le 2 octobre prochain, à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, et celui-ci puisera dans le répertoire lyrique. Intitulé Doux rossignol, sans doute en raison de la virtuosité de la chanteuse Myriam Leblanc et des trilles qu’elle devra exécuter, ce concert mettra au programme des chants d’amour à travers les âges, de l’Italie du XVIIe à la France du XXe siècle. Pour l’occasion, la soprano québécoise sera accompagnée à l’archiluth et à la guitare baroque par Sylvain Bergeron.

La Nef produit des concerts lyriques, certes, mais l’opéra n’est pas la seule corde à son arc. Fondée à Montréal en 1991, cette compagnie crée, produit et diffuse des concerts, des spectacles pluridisciplinaires et multimédias, des albums physiques et numériques, des contes musicaux et des livres-CD. Son répertoire musical s’étend des musiques antiques, anciennes et de tradition orale aux approches actuelles et contemporaines de musique de création et de musique du monde. Selon les créations, son approche scénique intègre le théâtre, le mouvement et la danse, les arts visuels, la vidéo et, avec l’évolution des technologies, les arts numériques. Billets en vente sur www.lepointdevente.com, www.la-nef.com

Dans l’attente des activités 
de la SAVM

À l’heure où nous imprimons ce numéro de rentrée, nous ne connaissons pas encore la programmation de la Société d’art vocal de Montréal. Les amoureux d’art lyrique pourront toujours compter sur le Café d’art vocal, rue Atateken. Les activités varient entre des projections d’opéras sur grand écran, des rencontres d’écoute comparée d’œuvres enregistrées (L’amicale de la phonothèque), des rencontres avec des personnalités de la scène musicale (interprètes, musicologues, chroniqueurs) invitées à échanger sur leur carrière ainsi qu’à partager leurs choix d’œuvres et d’interprètes et, bien sûr, une série de concerts mettant en vedette de jeunes artistes. www.artvocal.ca

La SMCQ à l’heure de l’opéra

La Société de musique contemporaine du Québec débute sa saison par deux concerts. Le premier d’entre eux inaugure la série de concerts-portraits dédiée à des compositeurs et c’est l’univers musical d’André Hamel qui sera mis à l’honneur, le 26 septembre prochain à la salle Pierre-Mercure.

Le 10 octobre, à la salle Bourgie, place à l’opéra et place aux femmes ! Les lauréates du Mécénat Musica Prix 3 Femmes invitent le public à la découverte de trois nouveaux mini-opéras au cours d’une soirée lyrique inédite. Une belle occasion d’entendre des compositrices et librettistes canadiennes dont les notes et les mots font écho à notre époque tourmentée : Sonia Paço-Rocchia/Meb (Marie-Ève Bouchard), Parisa Sabet/Nika Khanjani, et Anna Pidgorna/Maria Reva. www.smcq.qc.ca

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Justin Bernard est détenteur d’un doctorat en musique de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur la médiation musicale, notamment par le biais des nouveaux outils numériques, ainsi que sur la relation entre opéra et cinéma. Membre de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), il a réalisé une série de capsules vidéo éducatives pour l’Orchestre symphonique de Montréal. Justin Bernard est également l’auteur de notes de programme pour le compte de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et chargé de cours à l’Université de Sherbrooke. Par ailleurs, il anime une émission d’opéra et une chronique musicale à Radio VM (91,3 FM).

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.