Concerts à venir (novembre-janvier): Montréal

0
Advertisement / Publicité

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

27e gala des JAL 

Après l’édition 2020 annulée pour cause de pandémie, le 27e gala des Jeunes ambassadeurs lyriques est de retour en force cette année avec pas moins de 30 chanteuses et chanteurs. Pour l’occasion, deux danseurs les accompagneront dans l’exécution d’airs et de numéros d’ensemble du grand répertoire lyrique. Parmi les œuvres au programme, le public retrouvera, entre autres, des extraits du Don Giovanni de Mozart, de La Bohème de Puccini, de La Cenerentola de Rossini et de Rigoletto ainsi que La Traviata de Verdi. 

Afin de rejoindre un plus grand nombre d’auditeurs, le prix des billets a été réduit par rapport aux éditions précédentes (12 $ pour les étudiants et 35 $ au tarif régulier). Ce gala qui bénéficie aux jeunes artistes canadiens et internationaux aura lieu le 20 novembre à la salle Claude-Champagne de la faculté de musique de l’Université de Montréal. Il offrira une palette de chanteurs exceptionnels issus de tout le Canada ainsi que de l’étranger. Sept pays différents seront représentés par des artistes venus de France, d’Allemagne, d’Italie, de Corée du Sud, de Suisse, de Slovaquie et du Mexique. Ils seront accompagnés par le nouvel Orchestre de chambre des Jeunes ambassadeurs lyriques dirigé par la pianiste Louise-Andrée Baril. 

Outre les généreuses bourses déjà existantes afin de les soutenir, ces artistes pourront obtenir des engagements dans diverses productions de théâtres européens, mais aussi des concerts en Europe, en Amérique latine et en Asie de même que des places en demi-finales de concours internationaux. www.l20.ca 

Oktoecho à la rencontre des cultures soufie et autochtone 

Le 27 novembre prochain au Théâtre Outremont, Oktoecho et les Productions Traquen’art présentent le concert Transcestral. Transmission, mémoires ancestrales, transe… ce projet duquel sortira aussi un album en janvier 2022 exprime la commune quête perpétuelle de l’harmonie entre l’homme et la nature, en s’inspirant des musiques et des danses sacrées de traditions soufies et autochtones du Canada. Dès le 15 novembre, il sera possible de découvrir trois pièces de l’album sur toutes les plateformes numériques. 

Reconnus pour leur expression unique et originale, la poétesse innue Joséphine Bacon, le chanteur soufi Anouar Barrada, la chanteuse métis Moe Clark, la chanteuse de gorge inuite Nina Segalowitz et les chanteurs de pow-wow Buffalo Hat Singers, incluant Norman Achneepineskum, ainsi que le danseur autochtone yoreme Sam Ojeda et le jeune derviche tourneur de 10 ans Adam Barrada seront réunis autour de la directrice artistique Katia Makdissi-Warren pour célébrer cet événement unique. 

Transcestral est une création originale de l’ensemble Oktoecho qui regroupe 24 artistes, chanteurs, danseurs et poètes issus de milieux différents : six communautés autochtones et soufies sont représentées ainsi que des musiciens issus du jazz, de la musique classique et de la musique contemporaine. www.oktoecho.com 

Le LMMC reçoit Stewart Goodyear 

Photo: Andrew Garn

« Cette année, Stewart Goodyear fait son retour le 5 décembre à la demande générale de nos abonnés », se réjouissait la présidente du Ladies Morning Musical Club Constance Pathy dans une entrevue accordée au journal anglophone The Montrealer. En effet, l’engagement du pianiste canadien à la société de concerts qui fête bientôt ses 130 ans d’activité était prévu initialement le 25 octobre de l’année dernière, mais avait dû être reporté. À ce récital, Stewart Goodyear interprétera la Sonate pour piano de Berg, Gaspard de la nuit de Ravel et les Tableaux d’une exposition de Moussorgski. Rendez-vous le 5 décembre prochain à la salle Pollack de l’Université McGill. www.lmmc.ca  

Les Violons du Roy présentent Le Messie 

Photo: Marc Giguère

C’est au tour de l’orchestre de chambre de Québec de proposer cette œuvre phare associée au temps des fêtes. L’ancien chef des Violons du Roy, Bernard Labadie, l’avait dirigé en 2019, avant la pandémie. Cette fois, ce sera le directeur musical en activité, Jonathan Cohen, qui présentera sa vision du Messie de Haendel. Les Violons du Roy pourront de nouveau compter sur leurs fidèles partenaires de scène, les choristes professionnels de La Chapelle de Québec, ainsi que sur un quatuor de solistes : la soprano Joélle Harvey, la mezzo-soprano Allyson McHardy, le ténor Andrew Staples et le baryton-basse Neal Davis. Une première pour le chef britannique dans ce célèbre oratorio à ne pas manquer. Les 8 et 9 décembre, au Palais Montcalm de Québec, et le 10 décembre, à la Maison symphonique de Montréal. www.violonsduroy.com

Les trois concerts de la Sinfonia Toronto 

D’ici janvier, trois concerts sont prévus pour l’orchestre Sinfonia Toronto sous la direction de Nurhan Arman. Après le 12 novembre et la prestation du pianiste Jarred Dunn dans le Concerto no 2 de Beethoven, au Trinity St-Paul’s Centre, le public torontois pourra assister à un concert mettant de nouveau à l’honneur le compositeur allemand à l’occasion de son 250e anniversaire plus un. Au programme de ce concert du 10 décembre, les Fantasiestücke de Samuel Coleridge-Taylor, le Concerto pour piano no 1 de Chopin et la Symphonie no 8 de Beethoven dans une version pour orchestre de chambre de Sigmund Anton Steiner. Pour l’occasion, la Sinfonia Toronto sera jointe sur la scène du Jane Mallett Theatre par le pianiste Dmitri Levkovich. 

Le 21 janvier, toujours au Jane Mallett Theatre, c’est le pianiste Artun Miskciyan qui sera le soliste invité de la Sinfonia Toronto dans le Concerto pour piano no 22 de Mozart. Également au programme, Nostalgia de Jocelyn Morlock, le Quatuor à cordes en ré majeur de Joseph Bologne et le quatuor « La Sonate à Kreutzer » de Janáček. www.sinfoniatoronto.com

Noëls anciens de La Nef 

Photo: Michel Pineault

Après avoir présenté le 11 novembre Musica Ficta, projet initié par le compositeur Jean-François Daigneault au confluent de la musique du Moyen-Âge, de la Renaissance et de la musique contemporaine, la compagnie La Nef nous invite à un autre voyage dans le temps. Le 14 décembre à la salle Bourgie, un groupe de musiciens propose des pièces issues du répertoire traditionnel autour de la période de Noël. Des musiques vocales et instrumentales de France, d’Angleterre, d’Irlande et d’Écosse seront à l’honneur. 

Basée sur un programme d’inspiration celtique endisqué en 2005 chez ATMA, cette série de concerts intitulée Noëls anciens a mené La Nef en tournée à travers le Canada et les États-Unis pendant plusieurs années. C’est ce même programme d’origine qui sera interprété au concert du 14 décembre. Certains musiciens sont là depuis les débuts : la soprano Meredith Hall, le harpiste Robin Grenon et l’archiluthiste Sylvain Bergeron. Ils auront du renfort avec Grégoire Jeay aux flûtes à bec et traversière baroque, Alex Kehler au violon traditionnel et nyckelharpa, Marie-Laurence Primeau à la viole de gambe et Andrew Wells-Oberegger aux percussions. www.la-nef.com 

SMCQ: Portrait de Simon Bertrand 

Photo: Jan Vailhe

La Société de musique contemporaine du Québec prévoit trois concerts à la salle Pierre-Mercure d’ici janvier. Tout d’abord, le 14 décembre, l’Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal, sous la direction de Philippe Ménard, interprétera À perte de vue de Keiko Devaux, L’absurde travail d’André Hamel et Universe Symphony de Steven Gellman, trois oeuvres exclusivement pour orchestre. 

Le lendemain, 15 décembre, c’est un hommage à des figures historiques de la SMCQ qui sera rendu. Intitulé Célébration, ce concert fera entendre une grande variété d’œuvres de Pierre Boulez, Murray Schafer, Petar-Kresimir Klanac, Bruce Mather et Serge Garant. Le nombre d’interprètes sur scène est à la hauteur de la célébration. Outre l’ensemble de la SMCQ, sous la direction de Jean-Michaël Lavoie, l’organisme pourra compter sur la participation des pianistes Louise-Andrée Baril, Francis Perron et Pamela Reimer, de la soprano Virginie Mongeau, de la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau ainsi que de l’ensemble Sixtrum. 

Enfin, le 30 janvier prochain, la SMCQ dressera le portrait du compositeur québécois Simon Bertrand en musique. Son œuvre s’imprègne notamment des musiques du monde en général et du Japon en particulier. Ce concert prendra donc la forme d’un voyage musical et partira à la rencontre des influences de Simon Bertrand dans un mode contemplatif propice à la rencontre de l’autre. www.smcq.qc.ca 

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Justin Bernard est détenteur d’un doctorat en musique de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur la médiation musicale, notamment par le biais des nouveaux outils numériques, ainsi que sur la relation entre opéra et cinéma. Membre de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), il a réalisé une série de capsules vidéo éducatives pour l’Orchestre symphonique de Montréal. Justin Bernard est également l’auteur de notes de programme pour le compte de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et chargé de cours à l’Université de Sherbrooke. Par ailleurs, il anime une émission d’opéra et une chronique musicale à Radio VM (91,3 FM).

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.