Critique : Scriabin Piano Music, Soyeon Kate Lee (Naxos)

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Scriabin Piano Music, Soyeon Kate Lee

Scriabin, A.: Piano Music, Vol. 1
Sonata Fantaisie, Impromptus, Nocturnes

Soyeon Kate Lee
Naxos 2016. 8.573527. 51 min 27 s.

Soyeon Kate Lee nous revient avec un programme assez atypique dans son dernier disque. En effet, elle propose un choix de pièces pour piano du jeune Alexandre Scriabine, aussi belles et variées les unes que les autres. Scriabine laisse un corpus impressionnant et éclectique d’œuvres pour piano. Certaines de ces œuvres sont déroutantes par leur classicisme. C’est le cas, par exemple, de la Sonate-fantaisie en sol dièse mineur qui, bien qu’annonçant par quelques accords exotiques le goût prononcé de Scriabine pour les sonorités étendues, n’en demeure pas moins d’une forme et d’une écriture très classiques. De plus, comment comparer la Mazurka n°2 op. 3 avec la Sonate n°9 « Messe noire » pour piano ? Soyeon Kate Lee a donc choisi un répertoire qui correspond bien à son jeu clair, délicat et souple, manquant peut-être parfois de profondeur et de passion. Elle nous livre une interprétation douce et précise, mais avec peu de la folie et de la fougue pourtant déjà présentes dans les premières œuvres du compositeur (cf. la 2e Sonate pour piano qui n’est toutefois que l’op. 19). Cette délicatesse extrême finit par nuire à l’écoute de ces courtes œuvres très diverses.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Jeune pianiste de la scène française, Jeanne est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes de George Pludermacher, Haruko Ueda et Frank Braley, et de l'Université de Montréal dans la classe de Dang Thai Son. Elle a reçu les conseils de grands maîtres tels Michel Merlet, Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier et Stephen Kovacevich entre autres. Elle a été récompensée dans plusieurs concours : Premier Grand Prix au concours Flame (2007), au concours d'Aix-en-Provence, au concours Alain Marinaro (2015), lauréate du concours de l'OPMEM à Montréal. Elle apprécie l'enseignement et la musique de chambre qu'elle partage avec d'autres musiciens en différentes formations et suit actuellement une licence de littérature française à Montréal afin d’orienter une partie de sa carrière vers la critique musicale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.