Orchestre Nouvelle génération – Une saison remplie d’histoires et de musique

0
La Scena Musicale's Discovery Box

L’Orchestre Nouvelle Génération (ONG) clôturera sa 8e saison avec deux concerts qui pousseront les explorations thématiques et les collaborations artistiques de cet ensemble montréalais, dont les interprétations passionnées et originales attirent un cercle grandissant d’amateurs de musique classique. Le 18 avril, Délicieusement Tragique présentera quatre œuvres de Beethoven, Wagner, Janáček et Prokofiev, inspirées des grandes histoires d’amour aux dénouements tragiques. Le 8 juin, Visions fugitives – Tableaux dansants invitera le public à pénétrer dans le monde insolite de l’artiste peintre Natasha Turovsky, où réalisme et surréalisme se fusionnent avec les miniatures fantaisistes de Prokofiev, Bach, Brahms, Britten, Stravinski et Chostakovitch.

Délicieusement Tragique mettra en vedette l’altiste Elvira Misbakhova, dans la suite Roméo et Juliette de Prokofiev. Soliste et chambriste de grand talent, Misbakhova se distingue dans la musique classique autant que klezmer. Membre fondatrice de l’ONG et de l’ensemble célèbre Kleztory, Misbakhova occupe actuellement le poste d’alto solo associé dans l’Orchestre Métropolitain de Montréal et les orchestres symphoniques de Trois-Rivières et de Longueuil. Son dernier disque sous l’étiquette britannique Chandos est une collaboration avec l’Orchestre de musique de chambre d’État du Bélarus, sous la direction d’Evgeny Bushkov.

Inspiré par l’imaginaire de miniatures de Prokofiev et autres bijoux musicaux, Visions fugitives – Tableaux dansants dévoilera une série de vignettes, tantôt lyriques et nostalgiques, tantôt taquines et bizarres, illustrées par des peintures et dessins originaux de Natasha Turovsky animés par Svetlana Migdissova. Depuis 1995, Natasha Turovsky a présenté de plus de quarante expositions, notamment à Barcelone, Cleveland, Boston, New York, Sarasota, Montréal et Hong Kong. Ses œuvres se retrouvent dans des collections aux États-Unis, au Canada, en Angleterre, en Espagne, en France, en Russie, en Nouvelle-Zélande et en Chine. Visions fugitives est la suite d’une série de productions audacieuses qui explorent les influences mutuelles de la peinture et la musique classique.

Onze musiciens forment le cœur de l’ONG, pour la plupart des jeunes professionnels virtuoses provenant du Québec, de l’Arménie, du Bélarus, de la Russie, de la Moldavie, de l’Ouzbékistan et de l’Ukraine, dont les origines reflètent la diversité culturelle de la société québécoise. Sous la direction artistique de Natasha Turovsky, ces derniers concerts sans chef d’orchestre attribuent un rôle accru aux musiciens et créent des spectacles intimes, plus rapprochés du public. Depuis sa fondation, l’ONG ne cesse de collaborer avec des artistes et des musiciens chevronnés d’ici et d’ailleurs, notamment l’ensemble Kleztory, les violonistes Dmitri Berlinsky et Alexandre Trostiansky, les pianistes Dang Thai Son, Matt Herskowitz, Serhiy Salov et Wonny Song, le trompettiste Paul Merkelo, la mezzo-soprano Olesya Petriva, la chanteuse Natalie Choquette, les acteurs et metteurs en scène Igor Ovadis, Vitali Makarov et Maria Monakhova, les DJ Urubu, Syncope, Psychoticminds et Tengraphs et le danseur de claquettes Max Pollak.

Les concerts de la 8e saison de l’ONG sont présentés à la salle Claude-Champagne de l’Université de Montréal. www.orchestrenouvellegeneration.com

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.