Les corps avalés – Compagnie Virginie Brunelle

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Chargement de la carte ....

Date/Heure
Date(s) - 01/04/2020
20:00 - 21:15

Lieu
Salle Octave-Crémazie, Grand Théâtre de Québec

Catégories

Types none

Classification de l'ensemble/soliste

  • Vents
  • Artistes de l'évènement
    Virginie Brunelle, chorégraphe; Isabelle Arcand, interprète; Sophie Breton, interprète; Bradley Eng, interprète; Claudine Hébert, interprète; Chi Long, interprète; Milan Panet-Gigon, interprète; Peter Trosztmer interprète.Quatuor Molinari : Olga Ranzenhofer, violon; Antoine Bareil, violon; Frédéric Lambert, alto; Pierre-Alain Bouvrette, violoncelle.

    Prix
    $49-61

    Site Web de l'évènement
    https://www.larotonde.qc.ca/spectacle/les-corps-avales/

    Page Facebook de l'évènement
    https://www.facebook.com/events/476194966485016/

    Numéro de téléphone
    418-649 -5013


    La Rotonde et le Grand Théâtre de Québec présentent
    Les corps avalés, un spectacle de la Compagnie Virginie Brunelle.

    Les corps avalés est une émouvante odyssée humaine où l’intelligence sensible de la chorégraphe révèle toute sa lumière. Fresque vivante qui dépeint la société actuelle, la pièce explore la conjonction de la détresse et de l’espoir, de la bestialité et de la compassion. Elle questionne le legs et le rôle de l’humain sur Terre, dans un soulèvement qui espère la création d’une collectivité tournée vers l’autre. Maîtrisant le délicat équilibre entre l’expressivité et la physicalité vigoureuse du langage gestuel, Brunelle invite sur scène le Quatuor Molinari et dirige huit danseurs pour dépeindre cette humanité fatiguée, en quête de douceur et de solidarité. Élégante et enivrante, la danse est alors salutaire.

    Les corps avalés is a moving human odyssey where the choreographer’s sensitive intelligence leads the audience to a lighted introspection. A living fresco depicting present-day society, the work explores the coexistence of distress and hope, of brutishness and compassion. It questions the legacy and role of humans on Earth, in an uprising that gives hope for the creation of a collectivism that is directed at the other. Mastering a delicate balance between expressiveness and the vigorous physicality of gestural language, Brunelle invites the Quatuor Molinari on stage and directs eight dancers to depict a tired humanity in search of gentleness and solidarity. Elegant and intoxicating, the dance is also healing.

    This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

    Partager:

    A propos de l'auteur

    Laissez une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.