Navigation sur: Piano

Joliette, le 7 août 2018 – C’est dans une chaleur tout estivale que s’est conclue dimanche la 41e édition du Festival de Lanaudière. La performance offerte par l’Orchestre Métropolitain – sous la férule de Yannick Nézet-Séguin et Marc-André Hamelin – a eu cependant l’effet d’un rafraîchissement hautement apprécié par les festivaliers. Avec le Concerto pour piano no. 2 et la symphonie no. 7 « Leningrad » de Chostakovitch, Yannick Nézet-Séguin a dirigé son orchestre de main de maître, avec sa flamboyance habituelle; une prestation caractérisée par une finale grandiose. Cette année, le directeur artistique de l’événement, Gregory Charles, a proposé…

Partager:

Santander, August 5th 2018.- This evening has been held the Closing Gala and Awards Ceremony of the 19th Paloma O’Shea Santander International Piano Competition. The event has been attended by the President of the Government of Cantabria, Miguel Ángel Revilla; the Mayoress of Santander, Gema Igual; and the President of the Albéniz Foundation and of the Santander Piano Competition, Paloma O’Shea. The Gala, presented by Eva Sandoval, has begun with the six finalists’ performance of Khachaturian’s “Sabre dance” (arrangement by Walden Hughes for 2 pianos and 12 hands). After Mrs. Paloma O’Shea’s brief speech, Miguel Ángel Revilla has handed in…

Partager:

Jeudi dernier, les Concerts Populaires de Montréal accueillaient au Centre Pierre-Charbonneau l’Orchestre Métropolitain sous la direction du jeune chef Nicolas Ellis. Au programme, le Concerto pour piano n°4 d’André Mathieu mettant en lumière Jean-Philippe Sylvestre, et la Symphonie n°7 de Beethoven. Il y a cinquante ans, le compositeur québécois André Mathieu mourait dans une indifférence générale, en laissant derrière lui les bribes d’un quatrième concerto pour piano. À partir d’une douzaine de pages manuscrites ainsi que de thèmes et improvisations enregistrées pour piano seul, il a fallu un travail titanesque d’écriture et d’orchestration pour aboutir à un concerto de quarante…

Partager:

Si je devais choisir entre Elgar et Vaughan Williams pour un voyage sur une île déserte, je sais lequel ce serait. Elgar semble de nos jours trop familier, tandis que Vaughan Williams ne perd jamais une occasion de nous surprendre. Vous ne le devineriez pas automatiquement dès la première pièce de cet enregistrement de l’Orchestre symphonique de Toronto: la « Serenade to Music » de 1938, une oeuvre exubérante faite de morceaux de Shakespeare et de broderie anglaise. Assez rapidement, nous passons au concerto pour hautbois de 1944. Il s’agit d’une consolation exquise composée durant la guerre, une promesse de champs verts…

Partager:

Montréal, le 9 mai 2018 – Le Concours international d’orgue du Canada (CIOC) présente la programmation de son Festival annuel qui se déroulera du 7 au 30 octobre 2018. Articulée autour du thème « Histoires et modernité », cette édition déborde d’activités autour du roi des instruments. « L’orgue est l’un des plus anciens instruments avec plus de 2 000 ans d’histoire, mais il est également un instrument d’avenir », souligne Jean-Willy Kunz, directeur artistique du CIOC. Le CIOC présente une quinzaine d’événements : une sortie pour les amateurs d’histoire, d’orgue et de photos (Fou de l’orgue, 20 octobre, 10h dans trois lieux différents), un concert de trois jeunes…

Partager:

Je ne suis pas différent des autres, sauf que je le suis », sourit Dmitri Kanovich en sirotant son café sur King Street East, à Toronto. D’une certaine façon, il est remarquable : en 2015, il a créé Looking at the Stars, un organisme de bienfaisance qui organise des concerts de musique classique dans les établissements de détention à travers l’Ontario. Originaire de la Lituanie, Kanovich a immigré au Canada en 1983 en tant que réfugié, emmenant avec lui ses deux enfants. Il n’avait que 300 $ en poche. Son éthique de travail l’accompagnait, cependant. Après avoir exercé des petits boulots pour une…

Partager:

Angela Hewitt, pianiste de renommée mondiale, dit qu’elle est « en voie de guérison ». Elle a chuté dans un escalier le 24 janvier dans une église d’Oxford, en Angleterre, 90 minutes avant d’interpréter le premier livre du Clavier bien tempéré de Bach pour la première fois en dix ans. Même si la douleur était « terrible », elle est montée sur scène, avec l’aide de deux hommes forts, de la glace et d’un fauteuil roulant. Elle ne pouvait pas utiliser la pédale gauche ou mettre du poids sur son pied gauche, qui fut confirmé plus tard comme fracturé. « Je n’aime pas décevoir les…

Partager:

The Mirror with Three Faces Chostakovitch : Trio pour piano n° 2 – Lera Auerbach : Trios pour piano n° 1 et n° 2 Delta Piano Trio. Odradek Records ODRCD350. Durée : 63 min 40 s Le Delta Piano Trio nomme son nouveau disque The Mirror With Three Faces. Le récit du deuxième trio pour piano de Chostakovitch, datant de 1944, ne laisse aucun doute sur l’état d’esprit du compositeur à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Hommage ostensible à un ami décédé, Ivan Sollertinski, l’œuvre se transforme en colère et en frustration face à des morts inutiles et à des vies…

Partager:

Prokofiev: Piano Concerto No. 1 Bartók : Concerto pour piano no 3. Forsyth : Concerto pour piano. Jane Coop, piano. Calgary Philharmonic Orchestra/Mario Bernardi. Skylark Music Sky1703. Durée : 67 min. Née au Nouveau-Brunswick et élevée à Calgary, Jane Coop a étudié avec Anton Kuerti à Toronto et enseigné à l’Université de la Colombie-Britannique de 1980 à 2012. À une époque d’enregistrement limité, Coop a fait de son mieux en la matière de republiant des enregistrements des années 1980, produits à l’origine par les défunts CBC Records. Ses collaborations avec feu Mario Bernardi (1930-2013) ont toujours donné d’excellents résultats. Un peu court en 16…

Partager:

Le pianiste Tristan Longval-Gagné a donné un récital extrêmement bien ficelé à la Place des Arts les 31 janvier et 1er février derniers. C’est avec autodérision qu’il affirme que le piano peut tout jouer. Il le prouve de belle façon dans un programme constitué de transcriptions. Longval-Gagné a un plaisir évident à être sur scène et à partager sa passion avec le public. Son récital est ponctué d’anecdoctes, de faits historiques et musicaux et de mises en contexte fort utiles. En ouverture du concert, le prélude de la 3e Partita pour violon seul BWV1006 de Bach, transcrite par Rachmaninov. Le…

Partager:
1 2 3 9