Navigation sur: Critiques de disques et livres

Ayant pourtant une certaine aversion aux prodiges adolescents, j’ai entendu Daniel Lozakovich dans une boîte de nuit à Berlin cette semaine et je n’ai eu aucun doute, dès le premier contact de l’archer sur les cordes de son violon, que c’était un artiste authentique. Âgé de seize ans, élevé à Stockholm par des parents russo-kazakhs, il donne l’impression de n’être nulle part si ce n’est profondément dans son monde intérieur. Fraîchement sorti d’une nuit blanche passée sur un banc de l’aéroport de Tokyo où son vol avait été annulé, il est parvenu à tirer son énergie – comme les grands…

Partager:

Si je devais choisir entre Elgar et Vaughan Williams pour un voyage sur une île déserte, je sais lequel ce serait. Elgar semble de nos jours trop familier, tandis que Vaughan Williams ne perd jamais une occasion de nous surprendre. Vous ne le devineriez pas automatiquement dès la première pièce de cet enregistrement de l’Orchestre symphonique de Toronto: la « Serenade to Music » de 1938, une oeuvre exubérante faite de morceaux de Shakespeare et de broderie anglaise. Assez rapidement, nous passons au concerto pour hautbois de 1944. Il s’agit d’une consolation exquise composée durant la guerre, une promesse de champs verts…

Partager:

Quatuor Bozzini Gyula Csapó : Déjà ? Kojâ ? Étiquette : Collection QB Numéro de catalogue : CQB 1821 ★★★✩✩ Depuis quelques années, le Quatuor Bozzini ajoute à sa discographie des enregistrements consacrés à un seul compositeur ou une seule compositrice, parfois même à une seule œuvre. C’est le cas de son dernier album, Déjà ? Kojâ ?, mélange de français et de persan que l’on peut traduire par « Déjà ? Vers où ? » Le titre est celui d’un quatuor à cordes de Gyula Csapó, compositeur d’origine hongroise. Commandée par le Quatuor Bozzini, l’œuvre connaît plusieurs versions avant d’être achevée en 2016. Elle est structurée en trois parties de…

Partager:

Mirage? Concertos for Percussion Evelyn Glennie Orchestre de chambre du Manitoba Anne Manson, chef d’orchestre MCO 017002 48 min 45 s Voici un heureux mélange de musique baroque et contemporaine. Seul fil conducteur : dame Evelyn Glennie, ses percussions et l’Orchestre de chambre du Manitoba. L’agencement singulier de transcriptions et de pièces originales met en valeur les instruments de percussion mélodiques. La première œuvre, le Concerto pour piccolo en do majeur de Vivaldi, est un arrangement pour vibraphone de Glennie elle-même. Les mouvements rapides sont efficaces et virtuoses alors que le Largo émeut et fait contraste. Les nuances, limitées à cause…

Partager:

The Mirror with Three Faces Chostakovitch : Trio pour piano n° 2 – Lera Auerbach : Trios pour piano n° 1 et n° 2 Delta Piano Trio. Odradek Records ODRCD350. Durée : 63 min 40 s Le Delta Piano Trio nomme son nouveau disque The Mirror With Three Faces. Le récit du deuxième trio pour piano de Chostakovitch, datant de 1944, ne laisse aucun doute sur l’état d’esprit du compositeur à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Hommage ostensible à un ami décédé, Ivan Sollertinski, l’œuvre se transforme en colère et en frustration face à des morts inutiles et à des vies…

Partager:

Stravinski : Chant funèbre, Feu d’artifice, Scherzo fantastique, Le Faune et la bergère, Le Sacre du printemps Orchestre du festival de Lucerne. Riccardo Chailly, chef d’orchestre. Sophie Koch, mezzo. Decca 028948325627. Durée : 70 min 35 s Ce premier enregistrement d’un Stravinski perdu a une histoire fabuleuse. En 1908, le jeune Igor, inconnu et dans la mi-vingtaine, écrit une ode funèbre à son professeur, Nikolaï Rimski-Korsakov. La musique est jouée aux obsèques de Rimski, puis apparemment perdue, jusqu’à ce que les partitions soient retrouvées en 2015 dans des archives de Saint-Pétersbourg. Valeri Guerguiev a acquis les droits de donner la première prestation…

Partager:

Haydn : Symphonies n° 26 et n° 86 – Mozart : Concerto pour violon n° 3 Handel and Haydn Society. Harry Christophers, chef d’orchestre. Aisslinn Nosky, violon. Coro – COR 16158. Durée : 69 min 15 s Le chef d’orchestre britannique Harry Christophers possède sa propre maison de disques, Coro, qui produit un flot d’excellentes prestations, principalement avec son propre groupe The Sixteen. Cet enregistrement, cependant, est avec l’autre groupe de Christophers, la vénérable Handel et Haydn Society de Boston, la plus ancienne organisation des arts de la scène des États-Unis. Il présente deux œuvres de Haydn écrites à 20 ans d’intervalle et…

Partager:

Woefully Arrayed : Sacred & Secular Choral & Polychoral Works Jonathan David Little, Navona Records NV6113 Le compositeur d’origine australienne Jonathan David Little présente avec Woefully Arrayed un album de compositions consacrées au chant choral. Enregistrées pour la plupart dans des églises au cours de l’année 2016, les six pièces ont été interprétées par divers ensembles vocaux, dont Vox Futura, le Thomas Tallis Society Choir et The Stanbery Singers. Comme le titre l’indique, la proposition musicale de Little s’inscrit dans la lignée des compositeurs de musique polyphonique de la Renaissance tels que Palestrina et Josquin des Prés. Cependant, Little ne se contente…

Partager:

Subduction Julie Thériault, Audiogramme 19075801072 Inspirée par les mouvements géologiques, la pianiste, compositrice et arrangeuse Julie Thériault lançait en novembre dernier son deuxième album intitulé Subduction. Ce terme désigne le mouvement lent et inexorable de deux plaques tectoniques qui se chevauchent. En apparence bénins, ces mouvements souterrains peuvent avoir des répercussions dramatiques à la surface. Cette métaphore semble tout à fait appropriée pour décrire la musique de Thériault dans Subduction : les onze morceaux se déploient et s’enchaînent avec lenteur et constance, tout en augmentant graduellement en intensité dramatique pour finalement atteindre le paroxysme cataclysmique de la dernière plage, Magma. Sans être…

Partager:

1747 : C.P.E. Bach Infusion Baroque,Sonates en trio Wq.145 à 148 et Wq. 150 Leaf Music 63 min 48 s En 1747, Jean-Sébastien Bach se rend à Berlin pour visiter son fils Carl Philipp Emanuel. Il compose ensuite L’Offrande musicale, au cœur de laquelle figure une grande sonate en trio. Cet événement aura peut-être inspiré C.P.E. puisque la même année, il reprend plusieurs sonates en trio qu’il avait écrites à dix-sept ans, en collaboration avec son père. Il en propose une version au goût du jour, à mi-chemin entre l’esthétique baroque et le nouveau style galant. L’ensemble montréalais Infusion Baroque a…

Partager:
1 2 3 5