Arts visuels et musées

0
Manifesto par Julian Rosefeldt

Musee d’art contemporain, Montreal. 20 novembre 2018 au 20 janvier 2019

photo : Julian Rosefeldt et VG Bild-Kunst

Produite en 2015 par l’artiste allemand renommé, l’œuvre vidéographique Manifesto est un événement en soi. Cette installation vidéo immersive à treize canaux fut présentée dans plus d’une douzaine de villes, Montréal étant la deuxième en Amérique du Nord à l’accueillir, après New York. L’actrice américaine Cate Blanchett y est mise en vedette, interprétant dans chacun des treize tableaux un rôle différent, allant d’un itinérant à une maîtresse d’école en passant par un scientifique. L’œuvre n’est pas centrée sur l’actrice comme telle, cette dernière servant plutôt de dispositif véhiculant la beauté et la tradition des manifestes d’artistes. Les monologues des personnages présentés sont de fait composés à partir de manifestes artistiques des 150 dernières années. Le public du MAC est privilégié de pouvoir vivre cette œuvre contemporaine appelant à l’action. www.macm.org

World press photo

Marche Bonsecours, Montreal. 29 aout 2018 au 30 septembre 2018

photo : Luca Locatelli

Le World Press Photo revient pour une treizième édition avec les gagnants d’un des plus grands concours de photographie professionnelle au monde. Prestigieux et provocateur, le World Press est l’événement en photojournalisme le plus important à l’échelle internationale. Cette année, plus de 4500 photographes provenant de 125 pays y ont participé. L’édition montréalaise s’associe encore une fois avec l’organisme à but non lucratif Oxfam-Québec en présentant son exposition intitulée Regards, partageant ainsi 45 années de l’organisme à œuvrer pour et avec les femmes dans la lutte pour l’égalité à travers le monde. Comme autre projet mis à l’honneur cette année, Photos dans la rue résulte d’un atelier-photo au service de l’exploration créatrice des jeunes sans-abris ou en situation précaire. Grâce à des appareils prêtés, ces derniers ont pu capter et révéler des bribes de leur quotidien à Montréal. Plusieurs autres projets de photojournalisme local seront présentés, notamment ICI RDI et RAD, présentant le travail des correspondants de Radio-Canada et des reportages de RAD. www.worldpressphotomontreal.ca

Marcel Barbeau, En mouvement

Musee national des beaux-arts de Quebec. 11 octobre 2018 au 6 janvier 2019

Première exposition majeure de l’artiste québécois Marcel Barbeau, celle-ci rassemble ses œuvres produites tout au long de sa riche carrière, du début des années quarante jusqu’à 2015, juste avant sa mort. Ayant vécu les périodes cruciales de l’histoire de l’art récent s’étalant sur les sept dernières décennies, l’évolution observable dans ses quelque 4000 œuvres est un véritable réflecteur des tournants majeurs de l’art canadien contemporain. Que ce soit par sa contribution à l’abstraction picturale ou par le biais de ses premiers usages de l’art multidisciplinaire, Marcel Barbeau, ancien élève de Paul-Émile Borduas et ayant collaboré avec Jean-Paul Riopelle, fait indéniablement partie de la lignée d’artistes ayant contribué à l’effervescence de l’art canadien et québécois. www.mnbaq.org

Prix Sobey pour les arts

Musee des beaux-arts du Canada, Ottawa. 3 octobre 2018 au 10 fevrier 2019

Le Prix Sobey pour les arts a comme mission de promouvoir les artistes émergents en art contemporain canadien. Chaque année, 25 finalistes bénéficient de prix en argent, mais surtout d’une visibilité hors pair sur les scènes nationales et internationales. L’exposition de groupe du MBAC présentera le gagnant ainsi que quatre des finalistes de la compétition. Les cinq artistes en lice cette année sont Joi T. Arcand, Jordan Bennett, Kapwani Kiwanga, Jeneen Frei Njootli et Jon Rafman. Voici une occasion unique de découvrir le meilleur de la relève artistique contemporaine. www.beaux-arts.ca

Anthropocène

Musee Des Beaux-Arts Du Canada, ottawa. 28 septembre au 24 fevrier 2019

//Art Gallery of Ontario, Toronto. 28 septembre 2018 au 6 janvier 2019

Anthropocène provient du collectif formé par Edward Burtynsky, Jennifer Baichwal et Nicholas de Pencier. Ces trois artistes canadiens offrent au public une trentaine d’épreuves de différents médiums (photographies, installations vidéo, murales) présentant les effets de l’activité humaine sur la planète terre. Le MBAC et l’Art Gallery of Ontario exposent chacun une composante du projet multidisciplinaire Anthropocène. Par la visite de ces deux lieux, le public est invité à réfléchir sur les questions éthiques et les enjeux environnementaux en lien avec notre mode de vie moderne. www.beaux-arts.ca www.ago.ca

Par la forêt

Musee d’art contemporain des Laurentides, Saint-Jerome. 9 septembre 2018 au 4 novembre 2018

Cette exposition portant sur la notion du territoire et la mythologie se questionne sur la représentation de la région des Laurentides. L’exposition est d’autant plus emblématique qu’elle reprend celle de l’artiste Domingo Cisneros intitulée Le bestiaire laurentien, présentée au MAC LAU en 1989, et ce, tout en soulignant les 40 ans d’activité de ce musée ayant comme mission l’enrichissement culturel de la région. S’inspirant de cette première série, les artistes Domingo Cisneros, David Lafrance, Jean-Pierre Aubé, Anne-Renée Hotte et Frances Adair Mackenzie explorent à travers Par la forêt les relations interdépendantes du lieu et de ses récits par le biais des œuvres présentées. Une exposition qui ajoute une dimension autoréflexive sur ce qui nous lie à cette région particulière. www.maclau.ca

Everything That You Desire and Nothing That You Fear, Jasmina Cibic

DHC/Art, Montreal. 25 octobre 2018 au 3 mars 2019

photo : Pete Moss, prêt de l’artiste

Ce projet de l’artiste originaire de la Slovénie a été conçu spécifiquement pour la structure de la Fondation et pour le contexte montréalais, s’inspirant des échanges et ententes politiques impliqués dans l’avènement d’Expo 67. Cet événement majeur pour la visibilité montréalaise et canadienne à l’international constitue également la dernière exposition universelle à laquelle l’ex-Yougoslavie a pu présenter son pavillon avant sa dissolution. Cibic adopte comme angle artistique l’usage de la culture par les gouvernements au profit de représentation et de l’identité nationale, en prenant comme objet d’étude celui d’un gouvernement passant par diverses transformations identitaires pour finalement se désagréger. L’artiste se réapproprie complètement les deux salles du DHC/Art, mêlant architecture et installations immersives. www.dhc-art.org

La Scena Musicale - Coffret Découverte
Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.