Critique de disque : English Songs à la française (Bridge)

0

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

English Songs à la française.
Songs by Gounod, Hahn, Massenet, Milhaud, Poulenc, Roussel, Ravel, Saint-Saëns

Tyler Duncan, baryton. Erika Swtizer, piano

Bridge 9537

★★★★

Le catalogue d’œuvres anglophones par des compositeurs français n’est pas vaste, mais il n’est pas non plus négligeable, à en juger par ce récital intrigant du baryton canadien Tyler Duncan, établi dans l’État de New York. La plupart des mélodies sont en joyeux mode majeur. Le sombre Tis better so, de Saint-Saëns, après l’inoffensif Cherry-Tree Farm, est une exception. Il y a des évocations astucieuses de l’harmonie ou du rythme folklorique britannique : Ravel réussit avec un minimum de moyens dans sa Chanson écossaise (une mise en musique d’un texte écossais de Burns, malgré le titre français). Un autre gagnant est le Fancy de Poulenc (c’est-à-dire Tell me where is fancy bred du Marchand de Venise). Laissez à ce maître encore sous-estimé le soin de créer un ver d’oreille avec sa seule mélodie qui n’est pas en français. Les Five Little Songs de Reynaldo Hahn sont des miniatures exquises. L’élan d’un enfant a-t-il déjà été représenté de manière plus vivante au piano ? On doit beaucoup d’éloges à Gounod pour avoir transmis à la fois l’impatience de la passion (If thou art sleeping, maiden) et l’hésitation de la prudence (Beware, également avec les paroles de Longfellow). L’œuvre de Gounod se démarque. Il est dommage que l’auteur du livret, le baryton vétéran François Le Roux, n’ait rien de particulier à dire à leur sujet. L’inspiration de Milhaud est moins stable, bien que Peace, my heart (Rabindranath Tagore) termine le programme avec une lueur nostalgique. (Malheureusement, ce texte, ainsi que d’autres, est omis du livret.) S’il ne maîtrise pas la palette la plus large, Duncan chante avec concentration et savoir-faire interprétatif. L’accompagnement d’Erika Swtizer est un délice.

This page is also available in / Cette page est également disponible en: English (Anglais)

Partager:

A propos de l'auteur

Arthur Kaptainis has been a classical music critic since 1986. His articles have appeared in Classical Voice North America and La Scena Musicale as well as Musical Toronto. Arthur holds an MA in musicology from the University of Toronto. Since 2019, Arthur is co-editor of La Scena Musicale.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.