Première édition du prix Wirth d’interprétation vocale

0

Wirth vocal prize finalists
Gauche à droit : Nicolas Burns, ténor; Bruno Roy, baryton; Chelsea Rus, soprano et Lauren Woods, soprano

Après le Violon d’or d’une valeur de 25 000 $, décerné au meilleur instrumentiste à cordes, la faculté de musique de McGill s’apprête à inaugurer son prix Wirth d’interprétation vocale, également d’une valeur de 25 000 $, qui récompensera le meilleur étudiant en chant de l’école. Ce prix a été créé grâce à la grande générosité de la diplômée de McGill et femme d’affaires Elizabeth Wirth dont le don de 7,5 millions de dollars versé en mars dernier (pour un total de plus de 10 millions de dollars) comprend une fondation dotée de prix d’excellence pour les étudiants et d’un nouveau Fonds d’initiatives destinées aux étudiants. McGill a d’ailleurs nommé le nouveau bâtiment de musique en son honneur.

Qu’Elizabeth Wirth ait créé un prix pour le meilleur chanteur d’opéra de l’école n’est pas surprenant : son amour pour l’opéra remonte à son plus jeune âge, à l’époque où sa grand-mère l’a initiée à cette forme d’expression artistique en Autriche, a-t-elle raconté en 2015 à Caroline Rodgers, collaboratrice au quotidien La Presse. « Au fil des ans, Liz a fait preuve d’un soutien indéfectible à nos étudiants, assistant à quantité de concerts, récitals et opéras, confie Patrick Hansen, directeur de l’Opéra McGill et membre du jury. Son prix, l’un des très rares de ce genre dans le monde, peut changer la vie du lauréat à tout jamais, en raison de la très généreuse bourse qui l’accompagne et qui contribuera grandement à concrétiser ses aspirations professionnelles en chant. »

Le prix sert aussi d’excellent outil de recrutement pour l’École de musique Schulich. Provenant des quatre coins du Canada, les quatre finalistes sont le ténor Nicolas Burns de Burnaby, Colombie-Britannique; le baryton Bruno Roy de Carignan, Québec; la soprano Chelsea Rus, d’Abbotsford, Colombie-Britannique; et la soprano Lauren Woods, de Calgary, Alberta.

Traduction : Véronique Frenette


Finale du prix Wirth d’interprétation vocale, le 7 février à 19 h, salle Tanna Schulich, McGill. www.mcgill.ca/music/fr

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse