Soirée festive et colorée avec l’Ensemble Caprice et les danseurs de Art Crush

0

Avec son premier concert de l’année à la salle Bourgie, l’Ensemble Caprice justifiait sa réputation de formation baroque reconnue pour l’esprit novateur et audacieux qu’il insuffle au répertoire. Le New York Times avait salué cette approche novatrice et rafraîchissante en 2009. Matthias Maute décrit le programme Le trille du diable, comme « une transmission visuelle d’ambiance et d’émotions d’une discipline artistique à une autre ».

Soliste invité, le violoniste Marc Djokic a interprété au départ deux extraits d’une sonate de Bach de l’arrière du balcon, pendant qu’évoluaient au parterre et sur scène les danseurs de Art Crush. Depuis sa première apparition à l’orchestre à l’âge de 14 ans, Marc Djokic a été récipiendaire de nombreux prix. Ses concerts aux concepts nouveaux et ses collaborations lui permettent de joindre de vastes auditoires.

En plus, au programme : des œuvres de Chostakovitch, Telemann, Locatelli, Vivaldi, Maute et Le trille du diable de Tartini qui terminait le concert. Diverses chorégraphies ont accompagné la plupart des œuvres, ainsi que la performance de peinture en direct par la peintre Avery Zhao-Djokic.

Une soirée riche en découvertes ! Une expérience nouvelle sera sans doute au programme le 10 mai, alors que Caprice présentera à la salle Pollack, en collaboration avec le Festival de musique de chambre de Montréal, l’événement Casanova mettant en vedette le célèbre baryton allemand Michael Volle.

www.ensemblecaprice.com

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse