Critique de disque : CRAZY GIRL CRAZY

0
CRAZY GIRL CRAZY
Berio : Sequenza III. Berg : Lulu-Suite. Gershwin : Girl Crazy Suite (par Bill Elliott et Barbara Hannigan). Barbara Hannigan, soprano et chef d’orchestre. Ludwig Orchestra. Alpha Classics 293. Durée: 57 min 23 s.

À 47 ans, la soprano canadienne Barbara Hannigan est devenue une vedette internationale, appréciée pour ses opéras tels que Lulu de Berg, Written on Skin de George Benjamin, Die Soldaten de Bernd Alois Zimmermann, Writing to Vermeer de Louis Andriessen et, notamment, un extrait du Grand Macabre de Ligeti, qu’elle a à la fois chanté et dirigé. Ici, elle chante et dirige Berio, Berg et Gershwin.

Sans doute moins porté sur la musique que sur toutes sortes d’expressions vocales extraordinaires, Sequenza III de Luciano Berio a été écrit en 1965 pour Cathy Berberian (1925-1983). Hannigan – la Berberian de sa génération – fait de ce travail (transposé jusqu’à la gamme soprano) un éblouissement de pyrotechnie vocale. Dans Lulu, elle chante la chanson de Lulu ainsi que les quelques lignes de la comtesse Gershwitz après le meurtre. L’orchestre s’occupe seul du cri, l’un des accords les plus sanglants de la musique.

Comme Hannigan le rappelle dans les notes du livret, Lulu et Girl Crazy ont tous deux été écrits en 1929-30. Plus que cela, Gershwin avait rencontré Berg à Vienne en 1928 ! Dans ce contexte, Hannigan demande à Bill Elliott d’inclure Lulu ainsi que des allusions à la musique de Mahler, Weill, Ligeti et Claude Vivier dans son arrangement d’extraits de la comédie musicale de Gershwin. Malgré la dissonance, les références et les rythmes décalés, ce qui émerge est une interprétation très originale de chansons familières comme But Not for Me, Embraceable You et I Got Rhythm. Fondé aux Pays-Bas en 2013, le Ludwig Orchestra joue avec style et enthousiasme. Hannigan lance facilement les parties vocales de haut vol. Je ne suis pas surpris que l’album ait été retenu pour un Grammy. Un court DVD de séquences de répétitions met en évidence les capacités de Hannigan en tant que chef d’orchestre. PR

À noter : une version légèrement différente de cette critique a été publiée récemment par Classical Voice North America sur son site Web www.classicalvoiceamerica.org

Traduit par Mélissa Brien

Partager:

A propos de l'auteur

Former conductor and broadcaster, Paul E. Robinson, is the author of four books on conductors, Digital Editor for Classical Voice America, Reviews Editor for Musical Toronto, and a regular contributor to La Scena Musicale. To learn more about Paul, visit his website at www.theartoftheconductor.com/news/.

Laissez une réponse