LA BEAUTÉ DU MONDE: Une nouvelle création à l’Opéra de Montréal de Michel Marc Bouchard et Julien Bilodeau

0

Montréal, le 8 février 2018 – L’Opéra de Montréal annonce la création de La beauté du monde, une œuvre originale sur un livret de Michel Marc Bouchard et une musique de Julien Bilodeau qui sera présentée à Montréal, au printemps 2021. Ce projet est né à la suite de la création de l’opéra Les Feluettes, en mai 2016, à l’Opéra de Montréal. Le dramaturge renommé Michel Marc Bouchard, devenu également librettiste depuis peu, a approché Michel Beaulac, directeur artistique de l’institution, avec une histoire véridique et immensément touchante dont il souhaitait s’inspirer pour une nouvelle œuvre. Le compositeur Julien Bilodeau s’est rapidement joint au projet, fort du succès de la première mondiale de Another Brick In The Wall – l’opéra et récemment couronné du prix du Compositeur de l’année à la cérémonie des Prix Opus, le 4 février dernier.

 L’OEUVRE

La beauté du monde rend hommage à ces hommes et ces femmes qui protègent contre les tourments de l’Histoire, les œuvres les plus éloquentes et les plus admirables créées par le génie humain. Profondément troublé par le récent affront causé au site archéologique de Palmyre, par le saccage du musée de Mossoul en Irak et par la destruction d’œuvres majeures de l’art byzantin et mésopotamien au Moyen-Orient, Michel Marc Bouchard a décidé d’écrire cet opéra afin de rappeler l’importance des œuvres d’art dans nos vies, de leur accessibilité et de leur protection.

Argument

Dès 1939, craignant l’avancée allemande avec ses bombardements et ses pillages, Jacques Jaujard, le directeur des musées nationaux de France, organise personnellement l’évacuation des pièces majeures du Louvre et la mise en lieu sûr des collections. Des milliers de chefs-d’œuvre sont décrochés des murs, retirés de leur vitrine ou de leur socle et emballés par une armée de bénévoles. Alors que les Allemands avancent sur Paris, une cohorte de dieux et de déesses, de saints et de saintes, de rois et de reines sont en exil sur les routes de France. La Joconde, incognito, fait partie du convoi.

De son côté, Rose Valland, l’ancienne directrice du Musée du Jeu de Paume, relayée à un rôle de concierge, recueille en secret et collige au risque de sa vie tous les renseignements sur les collections privées possédées par les Juifs et saisies par les Allemands. Hermann Göring, le maréchal de l’Empire allemand, fait des dizaines de visites au Jeu de Paume et sélectionne des milliers d’œuvres pour sa collection personnelle dont des Matisse, des Rembrandt, des Vermeer, des Renoir. Les œuvres d’art modernes dites dégénérées sont reléguées dans une salle que Rose Valland baptise « la salle des martyrs. »  En mai 1943, pour marquer le rejet de cet art dégénéré, les Allemands détruisent plus d’un demi-millier de tableaux dont des Miró, des Klee, des Ernst, des Léger, et des Picasso.

À la fin de la guerre, grâce aux efforts et à l’instinct de Jacques Jaujard, l’entièreté des œuvres du Louvre ont retrouvé leur place dans leur musée. Grâce au travail et aux notes de Rose Valland, plus 60,000 œuvres spoliées en majorité aux Juifs ont retrouvé leur propriétaire.

L’OPÉRA DE MONTRÉAL : quand moderne côtoie classique

Après cinq saisons à présenter des œuvres du 21e siècle, l’Opéra de Montréal reconnaît le vif intérêt de son public pour les opéras modernes, qui cohabitent très bien en compagnie des classiques du répertoire autant chez les initiés que les néophytes. Ces œuvres nouvelles, véritables aventures qui sollicitent notre grande diversité d’artistes et des thématiques particulièrement variées, montrent à quel point l’opéra est un art actuel, vaste et profondément inscrit dans la modernité.

Œuvres nouvelles dans les cinq dernières années

2018 – Svabda, d’Ana Sokolovic

2018 – JFK, de David T. Little et Royce Vavrek

2017 – Another Brick in the wall – l’opéra, du compositeur Julien Bilodeau d’après les paroles et la musique de The Wall de Roger Waters

2016 – Les Feluettes, de Michel Marc Bouchard et Kevin March

2015 – Silent Night, de Kevin Puts et Mark Campbell

2014 – Dead Man Walking, de Jake Heggie

Historique des créations à la compagnie

2017 – Another Brick in the wall – l’opéra, du compositeur Julien Bilodeau d’après les paroles et la musique de The Wall de Roger Waters

2016 – Les Feluettes, de Michel Marc Bouchard et Kevin March

2002 – Thérèse Raquin, de Tobias Picker

1990 – Nelligan, d’André Gagnon et Michel Tremblay

LES CRÉATEURS

Librettiste – Michel Marc Bouchard (Canada)

« Après la création de l’opéra Les Feluettes, c’est avec un enthousiaste renouvelé que je poursuis ma collaboration avec l’Opéra de Montréal. Je me sens doublement privilégié car j’ai aussi l’honneur de travailler avec l’immense compositeur qu’est Julien Bilodeau. » – Michel Marc Bouchard

Auteur dramatique, scénariste et maître d’œuvre d’expositions, on lui doit une vingtaine de pièces de théâtre dont Les Feluettes, Les muses orphelines, L’histoire de l’oie, Le chemin des passes dangereuses et tout récemment Tom à la ferme et Christine, la reine-garçon et La Divine illusion. Ses œuvres, traduites en plus de quinze langues, ont été jouées dans les plus importants théâtres québécois, canadiens et étrangers ainsi que dans les festivals internationaux les plus reconnus. Récipiendaire du Prix du Centre national des arts, du Chalmers Award, du Dora Mavor Moore Award, du Prix de l’Association québécoise des critiques de théâtre, du Primo Arte Candoni (Italie), du Prix de SACD (Paris) et du Lambda Literary Award  (New-York), il a été reçu Officier de l’Ordre du Canada en 2005, Chevalier de l’Ordre du Québec en 2012 et membre de l’Académie des Lettres du Québec en 2015. Ses pièces Les Feluettes, Les muses orphelines, L’histoire de l’oie (Gémeau de la meilleure œuvre dramatique, 1998), Les grandes chaleurs, Tom à la ferme (Prix de la critique 2013, Mostra de Venise) et Christine, la reine-garçon (The Girl King) ont été adaptées pour le cinéma. Après Les Feluettes, son premier livret d’opéra pour l’Opéra de Montréal, Michel Marc Bouchard est présentement à l’écriture de son deuxième opéra, une adaptation de Christine, la reine-garçon pour le Canadian Opera Company de Toronto.

Pour plus informations sur Michel Marc Bouchard, visitez http://www.michelmarcbouchard.com/

Compositeur – Julien Bilodeau (Canada)

« C’est un grand privilège pour moi de collaborer avec Michel Marc Bouchard et l’Opéra de Montréal pour ce projet de création visionnaire, ambitieux et dont la portée est universelle. La poésie de Michel Marc Bouchard rencontre mon inspiration musicale depuis quelques mois déjà et elle ne cesse de l’alimenter pour mon plus grand bonheur. » – Julien Bilodeau

 

Julien Bilodeau est né à Québec en 1974 et il est diplômé du Conservatoire de Musique de Montréal. Après un séjour de cinq années en France et en Allemagne, il est maintenant installé à Montréal où il poursuit sa carrière de compositeur. Reconnu pour son esthétique ouverte, riche et variée, sa prédilection pour le répertoire symphonique lui a permis de travailler, Orchestre Symphonique de Montréal (K. Nagano), l’Orchestre Métropolitain (Y. Nézet-Séguin), le Philharmonic Orchestra of the Americas et l’Orchestre de la Francophonie (J-P. Tremblay), le Nouvel Ensemble Moderne (L. Vaillancourt), l’Ensemble Itinéraire (Paris), I Musici (J-M. Zeitouni) et l’Ensemble Modern (Francfort). À ce jour, son catalogue compte plus d’une trentaine d’œuvres, dont Another Brick In The Wall – L’opéra, composition pour laquelle il a récemment été couronné, par le Conseil Québécois de la Musique, du prix du Compositeur de l’année aux Prix Opus.

Pour plus d’informations : julienbilodeau.com

L’Opéra de Montréal

À propos de L’Opéra de Montréal

Fondé en 1980 et basé à Montréal, l’Opéra de Montréal est la plus importante maison lyrique francophone en Amérique du Nord. L’an dernier, près de 70 000 spectateurs ont franchi les portes de l’Opéra de Montréal dirigé par son directeur général Patrick Corrigan et son directeur artistique, Michel Beaulac. Sa saison comprend quatre opéras, un spectacle de l’Atelier lyrique et des activités de démocratisation. L’Opéra est un acteur de premier plan dans le développement économique, culturel et social puisque, chaque saison, il entretient des relations avec plus de 360 entreprises d’ici et embauche pas moins de 800 artistes et artisans. Près de 80 % des artistes qui s’y produisent sont Canadiens.

Pour de plus amples informations : operademontreal.com

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse