Pièces de théâtre anglais de l’automne 2017

0

Hair: The American Tribal Love-Rock Musical

Photo: Diane Dupuis

Photo: Diane Dupuis

Wings Promotions reprendront cet automne leur succès qui a « décoiffé » en 2016 au MainLine Theatre. Même si Hair: The American Tribal Love-Rock Musical fête ses 50 ans cette année, le grand succès de Broadway résonne encore en Amérique du Nord. Spectacle emblématique qui a engendré le genre rock musical, Hair revisite les années 1960, le mouvement hippie omniprésent à l’époque, les manifestations pour la paix, l’anticapitalisme, les opposants à la guerre du Vietnam et la révolution sexuelle. Le compositeur de Hair est né à Montréal; il a fréquenté l’Upper Canada College ainsi que l’Université Bishop. Le livre et les paroles sont de James Rado et Gerome Ragni. Cette pièce qui a du groove a produit plusieurs chansons qui sont devenues des hits, ce qui a rapporté beaucoup d’argent à ses producteurs anticapitalistes. Ce spectacle, l’un de ceux qui a remporté le plus de succès et l’une des pièces les plus jouées dans l’histoire de Broadway, présente quatre fois plus de chansons par acte que la plupart des comédies musicales de Broadway. Des milliers de baby-boomers se sont amusés sur les airs les plus connus de Hair : Aquarius / Let the Sunshine In, Good Morning Starshine, Easy to Be Hard et l’hommage le plus triomphal aux tresses, Hair. Réalisé et chorégraphié par Nadia Verrucci avec Ian Baird à la direction musicale. Jusqu’au 9 septembre. www.mainlinetheatre.ca

Playing with Fire: The Theo Fleury Story

Le Centaur Theater débutera sa 49e saison avec une autobiographie acclamée, Playing with Fire : The Theo Fleury Story. Le célèbre capitaine des Flames de Calgary, champion de la coupe Stanley et médaillé d’or aux Jeux olympiques était réputé pour son légendaire talent au hockey, sa détermination implacable et son personnage de gars endurci. L’ailier droit inspirait la peur chez ses adversaires de la LNH – en dépit d’être l’un des plus petits joueurs de hockey ! Après avoir gaspillé une grande partie de sa fortune de 50 millions $, Fleury a été obligé de quitter le hockey, apparemment en raison d’une dépendance à l’alcool et aux drogues. Il souhaitait finalement faire face à ses démons intérieurs. Durant une thérapie, il en est ressorti que Theoren Fleury avait souffert d’abus sexuels étant enfant, des mains de son ancien entraîneur, le délinquant sexuel reconnu Graham James. La pièce a été écrite par Kirstie McLellan Day, qui a également coécrit le best-seller sur le hockeyeur avec Fleury. Une histoire émotionnellement déchirante, Playing with Fire est en fait un témoignage poignant de la résilience et du triomphe d’un homme face à un traumatisme horrible. Produite par Persephone Productions d’Edmonton, Fire a joué et été acclamée par les critiques presque unanimement à travers le Canada. Ron Jenkins dirige Shaun Smyth, dans cette tournée mettant en scène un seul homme. Du 3 au 29 octobre. www.centaurtheatre.com

The Phantom of the Opera

Un des mégaspectacles les plus adorés du monde est de retour à Montréal cet automne. En octobre, The Phantom of the Opera d’Andrew Lloyd Webber revient à la Place des Arts après une absence de 25 ans (le spectacle continue à Broadway depuis 29 ans). Basé sur le roman gothique de Gaston Leroux, Le Fantôme de l’Opéra, Phantom est l’histoire glaciale d’un fantôme qui hante les entrailles de l’opéra parisien, le Palais Garnier, et terrorise les habitants. Après être tombé amoureux de Christine, une belle soprano, le fantôme complote pour qu’elle devienne une star. Les librettistes sont Charles Hart et Richard Stilgoe. La toute nouvelle production de Cameron Mackintosh comprend des décors revampés. Mis en scène par Laurence Connor, Phantom est interprété par quelques acteurs et un orchestre de 52 musiciens, ce qui en fait l’un des plus grands spectacles de tournée en Amérique du Nord. Evenko et Broadway Across Canada amènent ce spectacle à la salle Wilfrid-Pelletier. Du 4 au 15 octobre. www.placedesarts.com

The Mountaintop

Le Black Theatre Workshop présente The Mountaintop, une pièce sur les doutes et triomphes de Martin Luther King Jr. au cours des dernières heures de sa vie écrite par Katori Hall, une dramaturge américaine primée. Nous sommes le 3 avril 1968 – la veille de son assassinat – et King vient de donner son discours « I have been to the mountaintop ». Il est épuisé et retourne à son logement du motel Lorraine à Memphis, dans le Tennessee (aujourd’hui le Musée national des droits civils des États-Unis). Soudainement, un étranger frappe à la porte de King et, dans un dialogue qui passe du personnel au spirituel, il est obligé d’examiner sa propre vie et son héritage. Le travail pour cette pièce a commencé en 2009 dans un petit théâtre à Londres après que l’auteure eut échoué à obtenir une participation américaine. Ce fut pourtant un succès immédiat. La pièce a été déplacée au West End. Elle a ensuite remporté le prix de la meilleure nouvelle pièce de théâtre. Finalement, Broadway lui a ouvert ses portes pour en faire une production deux ans plus tard. Des Montréalais sont du spectacle : Tristan D. Lalla joue King alors que Letitia Brookes est Camae. Ahdri-Zhina Mandiela de Toronto dirige le tout. Coproduction avec le Neptune Theatre d’Halifax. Du 14 au 29 octobre. www.blacktheatreworkshop.ca

Romeo and Juliet

La tragédie romantique la plus célèbre dans l’histoire du théâtre est sans aucun doute Roméo et Juliette de William Shakespeare. Écrite entre 1591 et 1595, la pièce a été publiée en 1597. Le programme de théâtre professionnel du Collège Dawson s’attaquera à l’œuvre ambitieuse cet automne. Deux familles se font la guerre à Vérone, en Italie, et se sont littéralement menacées pendant des années. Or, leurs enfants, arrivés à l’adolescence, se rencontrent et ont le coup de foudre. En effet, Roméo Montaigu et Juliette Capulet tombent profondément amoureux. Tellement qu’ils sont rapidement mariés par le frère Laurence. En croyant que les noces pourraient servir d’armistice entre les deux familles belligérantes, le frère essaie d’agir comme conseiller pour les amoureux. Cependant, il prédit rapidement leur malheur dans son soliloque célèbre de la plante. Jude Beny dirige le Dome Theatre de Dawson. Du 13 au 23 novembre. www.dawsoncollege.qc.ca/professional-theatre

The 39 Steps

La pièce post-Halloween du Centaur Theatre sera le thriller de Patrick Barlow, The 39 Steps. Basée sur le roman d’aventures de John Buchan écrit en 1915 et sur le film d’espionnage que Hitchcock en a tiré en 1935, la version scénique prend un tournant impénétrable. À Londres, Richard Hannay est tranquillement en train de regarder une pièce de théâtre quand un coup de feu est tiré dans la salle. Entre alors une mystérieuse et élégante dame en noir : une Annabella Schmidt, qui convainc le héros de la cacher dans son appartement. Schmidt est ensuite assassinée. La splendeur et l’absurdité abondent dans cette pièce qui évoque le côté farfelu de la comédie britannique. La nouvelle directrice artistique du Centaur Eda Holmes guide les quatre acteurs. Du 14 novembre au 10 décembre. www.centaurtheatre.com

Traduction par Léa Papineau Robichaud

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse