La Rentrée Culturelle : Danse et Cirque

0

Les dévoilements de programmations dessinent déjà le début de saison même si quelques calendriers restent assujettis aux finitions de l’Espace Danse du centre-ville.

À Tangente, les classiques Danses Buissonnières ouvrent le bal à compter du 29 septembre au Monument-National – Manuel Shink à surveiller. www.tangente.qc.ca

À la douleur que j'ai, Compagnie Virginie Brunelle

À la douleur que j’ai, Compagnie Virginie Brunelle

L’Agora s’est assuré un lancement délocalisé à l’Usine C avec deux têtes d’affiche: Virginie Brunelle défendant le Québec, face au récent Hunter de Meg Stuart. www.agoradanse.com

Cet été, Danse Danse a testé a rather lovely thing au Festival des arts de Saint-Sauveur, dernière création de Bryan Arias. Pour qui est curieux d’où le contemporain peut mener la danse – entre urbain, cirque et ballet –, c’est un rendez-vous du 11 au 15 octobre à la Cinquième Salle (voir article ici).

C’est ensuite le retour du magistral Nederlands Dans Theater à Montréal qui ­illuminera la rentrée à la Place des Arts. Hissée sur un répertoire faramineux servi par des interprètes d’excellence, l’institution des Pays-Bas portera deux pièces des chorégraphes attitrés Sol León et Paul Lightfoot ainsi qu’une création 2015 de la Canadienne Crystal Pite. Une promesse de raffinement, tous styles confondus. www.dansedanse.ca

Lieux d’audace, La Chapelle et l’Usine C ont dévoilé des noms et retours prometteurs. Il faudra surveiller le nouveau fonctionnement en Vivaldi de La Chapelle, à commencer par une célébration Short&Sweet début septembre, en place de l’éphémère Grand Cru. www.lachapelle.org

Leila’s death Ali Chahrour (Beirut), Photo: Gilbert Hage

Leila’s death Ali Chahrour (Beirut), Photo: Gilbert Hage

Tandis que pour une deuxième édition de collaboration avec le festival marseillais, l’Usine C reconduira l’Actoral montréalais du 25 octobre au 5 novembre. www.usine-c.com

Le M-A-I Montréal – arts interculturels va quant à lui de l’avant en réaffirmant la diversité culturelle et le pluralisme disciplinaire au cœur de sa programmation. Pas moins d’une trentaine de rencontres d’artistes occuperont la scène et les murs jusqu’à l’été 2017 – d’ici et du Canada, d’Égypte, du Liban, des États-Unis, d’Australie, du Royaume-Uni, de Corée du Sud, de France, d’Autriche et des Pays-Bas. Des découvertes assurées au regard des ­dernières cuvées, dont sept programmes d’ici à décembre.  www.m-a-i.qc.ca

En cirque, si les acteurs sont moins ­nombreux, l’offre demeure variée. Du 16 au 23 septembre, le multiartiste David Dimitri dit l’homme-cirque réinstallera son chapiteau maison dans la cour de la TOHU, où il avait séduit petits et grands au Montréal Complètement Cirque il y a trois ans. Un ­amusement familial, musical et ingénieux.

Puis Réversible des 7 doigts de la main volera la vedette et l’affiche, du 16 au 27 novembre. La plus récente mise en scène de la troupe mondialement reconnue a cette fois été confiée à la cofondatrice Gypsy Snider, ­fabriquant un spectacle à remonter le temps avec la collaboration chorégraphique de Phillip Chbeeb. Entre faire table rase du passé et bifurquer vers un autre futur, ils tracent sur scène mille et un chemins possibles. www.tohu.ca

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse