Jazz : Les sorties… côté disques

0

Ceux qui croient que la disparition du disque compact est imminente sont priés de se raviser. Du moins dans le créneau jazz. Chez nous, les deux principales ­étiquettes locales, Justin Time Records et les disques Effendi, sonnent la charge, le ­premier ouvrant le bal avec trois nouveaux titres ce mois-ci :

  • Matt Herskowitz Trio – Forget me not
  • Quadro Nuevo with Cairo – Steps Flying Carpet
  • Cecile McLorin Salvant – Dreams & Daggers

Chez Effendi, quatre titres seront lancés dans les trois prochains mois :

  • Simon Legault – Hypnagogia Polis
  • Emie R. Roussel Trio – Intersection
  • Tevet Sela / John Roney –The River
  • François Bourassa Quartet – Number 9

Jadis poulain de l’écurie d’Effendi, le pianiste Josh Rager s’est joint à une nouvelle maison de disques en Alberta, Bent River Records, y ­proposant Jondo, un enregistrement en octette avec une distribution locale de premier plan. Nous y reviendrons le mois prochain.

Applaudi en juin aux côtés de Dave Douglas au FIJM, Chet Doxas signe Rich in Symbols (Ropeadope Records), son premier disque depuis son entrée dans la scène new-yorkaise. Notons que M. Douglas lui renvoie la balle en invité spécial. À tout seigneur, tout honneur.

Les amateurs de musiques expérimentales auront aussi des sons à se remplir les oreilles. L’étiquette Ambiances magnétiques prépare cet automne sa prochaine manne de nouveautés qui seront présentées le 14 décembre à la Sala Rossa. À la tombée de cet article, la liste de titres n’était pas encore finalisée, mais l’ambitieux projet orchestral Résistances de Jean Derome sera du nombre.

Également dans ce créneau, Tour de Bras est une entreprise pilotée par Éric Normand, bassiste et véritable animateur musical à Rimouski. En dix ans à peine, le catalogue s’est étoffé considérablement, ses productions éclectiques situées aux confins des frontières stylistiques. En novembre, nous marquerons les dix ans de cette étiquette indépendante dans le cadre d’un article consacré aux musiques actuelles et une critique de quelques-unes de ces parutions récentes. Par ailleurs, elle promet pour les premiers mois de  2018 un document inouï, soit une anthologie de cinq CD du ­premier groupe québécois de free jazz, le Quatuor du jazz libre du Québec. Le coffret regroupera des enregistrements  réalisés entre 1967 et 1974, dont des séances inédites.

À cette liste non négligeable, n’oublions pas d’ajouter les productions réalisées à compte d’auteur, plus abondantes que jamais. Parmi elles, mentionnons deux titres lancés en concert le mois prochain, soit Diaporama du quintette du saxophoniste alto Mario Allard (dix ans après la sortie de son premier !) et Vivid du pianiste Daniel Arthur et son trio.

Signalons enfin une sortie toute récente, juste avant la rentrée, soit le troisième disque de la trompettiste montante Rachel Therrien. Après deux disques acoustiques, cette ­lauréate du concours de jazz du FIJM en 2015 présente de nouveau son quintette dans Why Don’t YouTry, (Disques MCM), cette fois-ci en formation électrifiée.

Partager:

A propos de l'auteur

Marc Chénard is a Montreal-based multilingual music journalist specialized in jazz and improvised music. In a career now spanning some 30 years, he has published a wide array of articles and essays, mainly in Canada, some in the United States and several in Europe (France, Belgium, Germany and Austria). He has travelled extensively to cover major festivals in cities as varied as Vancouver and Chicago, Paris and Berlin, Vienna and Copenhagen. He has been the jazz editor and a special features writer for La Scena Musicale since 2002; currently, he also contributes to Point of Departure, an American online journal devoted to creative musics. / / Marc Chénard est un journaliste multilingue de métier de Montréal spécialisé en jazz et en musiques improvisées. En plus de 30 ans de carrière, ses reportages, critiques et essais ont été publiés principalement au Canada, parfois aux États-Unis mais également dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Allemagne, Autriche). De plus, il a été invité à couvrir plusieurs festivals étrangers de renom, tant en Amérique (Vancouver, Chicago) que Outre-Atlantique (Paris, Berlin, Vienne et Copenhangue). Depuis 2012, il agit comme rédacteur atitré de la section jazz de La Scena Musicale; en 2013, il entame une collabortion auprès de la publication américaine Point of Departure, celle-ci dédiée aux musiques créatives de notre temps.

Laissez une réponse