Jazz – Au rayon du disque à l’heure des festivals

0

Donny McCaslin

Beyond Now / Motema Music

Le saxo ténor Donny McCaslin a tenu à rendre hommage à David Bowie qui l’avait engagé dans son ultime enregistrement, Blackstar, paru deux jours avant sa mort en janvier 2016. Pourtant, des neuf plages sur ce disque (une dixième offerte en prime par téléchargement), seules deux sont de Bowie (A Small Plot of Land et Warszawa). Deux autres sont d’artistes pop contemporains, les titres ­restants par le saxo. L’hommage ne se situe donc pas dans le répertoire comme tel, mais dans le style de musique, électrifié par ses acolytes bassiste et claviériste, présents eux aussi sur l’opus final bowien. Il en résulte un disque méticuleusement fignolé aux standards de la musique populaire ou d’un jazz fusion très astiqué, avec beaucoup d’entrain dans les solos, mais calculé au centimètre près. Au final, on sent que McCaslin s’est laissé entraîner dans les engrenages de la machine pop. Y restera-t-il ? La suite le dira.

BassDrumBone

The Long Road / (2) Auricle 16-17

Comme le dit si bien le titre de cette double offrande, la route a été longue pour ce trio de complices de longue date. Pour marquer son quarantième anniversaire, ce groupe aurait pu facilement plonger dans son répertoire existant et revisiter l’histoire; néanmoins, ces messieurs reviennent ici à la charge avec un nouvel assortiment de pièces, signées par l’un ou l’autre de ses membres. Outre les deux dernières pièces du recueil, où ils sont entendus en concert et montrent toute leur étoffe, tout le premier disque et trois morceaux du second ont été produits en studio, ceux-ci plus concis, mais tout de même bien rendus. Invités à la fête sont le saxo ténor Joe Lovano et le pianiste Jason Moran – entendus séparément l’un de l’autre –, ceux-ci ajoutant une belle plus-value au produit final. Bien qu’historique, ce groupe n’a rien de suranné dans sa démarche et en concert, le plaisir sera garanti.

Ingrid and Christine Jensen

Infinitude – Whirlwind Records W/R 544

À la fois modernes et traditionnelles, les sœurs Jensen (Ingrid, ­trompette, Christine, saxos alto et soprano) forment un tandem des plus soudés, leurs univers musicaux se complétant comme gant sur main. Dans cet enregistrement en quintette, publié sur l’étiquette britannique Whirlwind, elles approfondissent leur démarche en excellente compagnie, en l’occurrence le batteur John Wikan, le bassiste Fraser Hollins et non le moindre, le guitariste Ben Monder. Toujours empreinte de lyrisme et d’harmonies chatoyantes, leur musique déborde ce cadre, notamment par des solos improvisés simultanés plus libres, des effets électroniques d’Ingrid ou des distorsions du guitariste. Une intéressante tension se crée entre des moments plus recueillis, comme leurs thèmes aux phrasés legato, et d’autres où elles s’aventurent hors de leurs sentiers battus. En un mot : une musique de qualité et rondement menée par des artisans de premier ordre.

Kaze

Uminari / Circum-Libra 203

Peu de musiciens dans l’orbite du jazz d’avant-garde peuvent rivaliser avec la pianiste Satoko Fujii en matière de production discographique. En un peu plus de 25 ans de carrière, elle compte plus de cinquante albums à son nom (sans oublier une poignée produite par son conjoint Natsuki Tamura). Parmi les multiples groupes qu’elle mène de front, le présent quatuor à deux trompettistes et batteur lie ce couple japonais à deux Français, Peter Orrins à la batterie et Christian Pruvost, l’autre trompettiste). La troisième offrande du groupe reste fidèle à la démarche de mise en contraste de thèmes aux consonances jazz et de longues explorations improvisées libres, voire abstraites ou bruitistes. Les cinq pièces regroupées dans cet écrin de près de 70 minutes oscillent constamment entre ces deux pôles, le second plus évident dans les deux dernières plages. Pour les amateurs des musiques créatives ou actuelles de notre temps, Kaze est un groupe qui se situe aux confins des genres.

Perch Hen Brock and Rain

Live at Tampere Jazz Happening – Relative Pitch Records rpr1051

Résultante d’un concert en Finlande, le disque met en présence deux couples rompus en musique improvisée. Avec sa compagne violoniste alto Ig Henneman, le saxo ténor et clarinettiste Ab Baars étonne toujours par ses dérapages sonores pourtant bien maîtrisées; plus classique, la saxophoniste Ingrid Laubrock (appuyée de son mari batteur Tom Rainey) offre un beau contraste. En quatre longues pièces – le titre de chaque plage portant l’un des quatre noms de ce collectif – les participants démontrent beaucoup d’inventivité et d’intelligence, s’attribuant des rôles, les échangeant entre eux ou en inventant même de nouveaux. À noter : un autre quatuor multinational ouvrira leur soirée à Montréal, celui-ci constitué d’un couple montréalais, Karoline Leblanc (pno) et Paulo Ferreira Lopes (btr.) et deux invités portugais (Luis Vincente, trpt. et Hugo Antunes, (cb). Pour les amateurs d’impro, leur disque autoproduit, A Square Meal (Atrito Afeito 007), vaut le détour, comme ce programme double du reste fort prometteur.

Gord Grdina and Haram

And Her Eyes Illuminate – Songlines SGL 2407-1

Véritable pépinière de talent, Vancouver produit des musiciens particulièrement créatifs, voire audacieux. Le guitariste Gord Grdina, par exemple, en est un qui aime mettre sur pied des projets atypiques, même à s’entourer de grandes pointures, à une occasion avec rien de moins que Paul Motian et Gary Peacock. Intéressé par les musiques non occidentales, il dirige Haram, un tentette dans lequel il a recruté des musiciens du Moyen-Orient et d’autres du jazz. Paru en 2012, cet album est un savant mélange de rythmiques enivrantes et de sonorités modales, le tout teinté de quelques touches de microtonalité. Si vous ne connaissez pas le disque, la tournée canadienne de cet ensemble est une belle occasion à saisir pour goûter aux plaisirs exotiques d’une musique richement timbrée.

Partager:

A propos de l'auteur

Marc Chénard is a Montreal-based multilingual music journalist specialized in jazz and improvised music. In a career now spanning some 30 years, he has published a wide array of articles and essays, mainly in Canada, some in the United States and several in Europe (France, Belgium, Germany and Austria). He has travelled extensively to cover major festivals in cities as varied as Vancouver and Chicago, Paris and Berlin, Vienna and Copenhagen. He has been the jazz editor and a special features writer for La Scena Musicale since 2002; currently, he also contributes to Point of Departure, an American online journal devoted to creative musics. / / Marc Chénard est un journaliste multilingue de métier de Montréal spécialisé en jazz et en musiques improvisées. En plus de 30 ans de carrière, ses reportages, critiques et essais ont été publiés principalement au Canada, parfois aux États-Unis mais également dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Allemagne, Autriche). De plus, il a été invité à couvrir plusieurs festivals étrangers de renom, tant en Amérique (Vancouver, Chicago) que Outre-Atlantique (Paris, Berlin, Vienne et Copenhangue). Depuis 2012, il agit comme rédacteur atitré de la section jazz de La Scena Musicale; en 2013, il entame une collabortion auprès de la publication américaine Point of Departure, celle-ci dédiée aux musiques créatives de notre temps.

Laissez une réponse