Opéra dans le Parc : l’opéra, pour tous et partout

0
Nadia Neiazy

Nadia Neiazy

Opéra dans le Parc : quel meilleur moyen de décloisonner et démocratiser l’opéra que de le présenter en plein air, dans un endroit privilégié par les riverains et gratuitement ? Encore fallait-il avoir l’idée !

Opéra dans le Parc est une initiative des Productions Alma Viva, un OSBL consacré à promouvoir l’art lyrique. Conçu et dirigé par Nadia Neiazy, sa directrice artistique, Opéra dans le Parc présente pour une quatrième année consécutive une adaptation d’une œuvre du répertoire lyrique dans le parc Notre-Dame-De-Grâce à NDG

Un opéra gratuit et en plein air ?

Après avoir entendu pendant des années le chant de la mort imminente de l’opéra, incité par une crainte de voir son public refuser obstinément de se renouveler, l’art lyrique semble connaître un nouvel essor inespéré. Désormais, un souffle frais et audacieux semble régner un peu partout dans le monde de l’opéra. Les maisons et troupes établies, ayant apparemment réussi à se libérer des paramètres restrictifs liés au respect formel qu’on croyait si longtemps devoir à cette forme d’art profondément ancrée dans la tradition, partent à la recherche de nouvelles façons d’approcher le genre et ainsi (re-)conquérir un public. Ainsi, les actions de médiation culturelle fusent de partout et des projets interactifs et participatifs font désormais partie de la programmation de presque toutes les maisons d’opéra – excluant peut-être seulement celles qui se considèrent encore comme des temples sacrés, voués à la tradition et qui peuvent toujours se fier à leur renommée pour garantir un public fidèle.

De plus en plus, des petites troupes lyriques sont formées et se regroupent autour d’une idée : monter des opéras oubliés du grand public, déterrer des œuvres inconnues ou tout simplement s’approcher du public en montant des spectacles intimes, dans des endroits inusités.

Les Productions Alma Viva font partie du lot : fondé en 2009, nourri de la passion de ses deux fondatrices pour l’art lyrique, l’organisme se donne le mandat de rejoindre un plus grand nombre à travers des productions originales et interactives, liant chant lyrique et théâtre parlé. Maints projets et productions plus tard, une idée se profile : si on veut vraiment rejoindre un nouveau public, des gens inaccoutumés aux arts vivants, il faut sortir des murs du théâtre et les rencontrer dans leur milieu. Il ne suffit plus de vouloir faire des efforts pour attirer le public là où on fait de la musique, il faut aller faire de la musique là où le public se trouve.

Opéra dans le Parc 2016: Ainsi font toutes.

La séduction d’un parc

L’inspiration pour Opéra dans le Parc se concrétise pourtant à travers une histoire d’amour avec un endroit particulier : le parc Notre-Dame-De-Grâce, tout particulièrement sa pataugeoire désaffectée. Utilisé par les résidents de NDG, lieu de rencontres, de tango comme de skate-board, l’endroit semble tout seul s’offrir à y produire un opéra. L’idée pour Opéra dans le Parc est née.

Il suffira de quelques années de plus, animées par bien des échanges avec des oreilles dubitatives quant à la faisabilité d’un tel projet, pour finalement rencontrer la direction d’un festival déjà existant, bien ancré dans la communauté : c’est La Semaine des Arts NDG qui donne en 2014 l’envol pour la première production d’Opéra dans le Parc, Dido & Aeneas de Henry Purcell.

Depuis, Opéra dans le Parc fait partie intégrante de La Semaine des Arts et est devenu au fil des années une des activités des plus populaires du festival. Attirant des familles entières, munies de chaises de jardin et parfois un pique-nique, la production de l’année dernière d’Ainsi font toutes, adaptation française de Cosi fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart, aurait été vue et entendue par près de mille personnes.

L’avenir

Pour l’été 2017, la directrice artistique du projet retourne à ses premières amours, la musique baroque, en montant La Serva Padrona de Pergolesi. Opéra intime, charmant et à petit déploiement, l’œuvre semble se prêter de façon toute distinctive à une présentation in situ et fera partie de la programmation de La Semaine des Arts NDG, dans la soirée du 23 août.

Malgré le succès d’Opéra dans le Parc et le potentiel que le projet projette dans le futur, ses créateurs ne sont pas encore au bout de leurs idées. Ultimement, un opéra ambulant qui investit l’espace public, qui se prive de décors autres que rudimentaires, d’effets de lumière complexes et de costumes ambitieux, pourrait voir le jour et partir dans la rue, à la rencontre immédiate, festive et intime avec son public. À suivre !

operadansleparc.com

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse