Nouvelles de l’Industrie

0

par Patricia Weber et Léa Papineau Robichaud

Honneurs et prix

Echo Klassik

Le Quatuor Molinari remporte le prix Echo Klassik 2017 dans la catégorie du meilleur enregistrement de musique de chambre des 20e et 21e siècles pour son intégrale des quatuors à cordes de György Kurtág sous étiquette ATMA Classique (notre critique ici). Yannick Nézet-Séguin remporte le prix du meilleur enregistrement d’opéra jusqu’aux 17e et 18e siècles. Kent Nagano remporte le prix du chef d’orchestre de l’année. La remise des prix se fera le 29 octobre 2017 à l’Elbphilharmonie de Hambourg lors d’un grand gala télévisé.

Le chef d’orchestre suisse Charles Dutoit a obtenu la médaille d’or de la Royal Philharmonic Society, un honneur insigne dans le monde de la musique classique. Dutoit a reçu la fameuse médaille lors d’un concert donné par l’orchestre qu’il dirige, le Royal Philharmonic Orchestra, au Royal Albert Hall au Royaume-Uni. Pour l’occasion, le RPO a interprété la 3e Symphonie de Saint-Saëns. Dutoit devient ainsi le 103e récipiendaire de ce prix depuis sa fondation en 1870. Cet honneur avait été créé pour célébrer le 100e anniversaire de naissance de Beethoven.

Operalia

Adela Zaharia (soprano, Roumanie) et Levy Sekgapane (ténor, Afrique du Sud) ont tous deux remporté le premier prix de la 25e édition d’Operalia, le concours international pour aspirants chanteurs d’opéra fondé par Plácido Domingo qui avait lieu cette année à Astana, au Kazakhstan. Ils ont obtenu chacun 30 000 $US. Le deuxième prix a été décerné à Kristina Mkhitaryan (soprano, Russie) et à Davide Giusti (ténor, Italie) qui remportent chacun 20 000 $US. Les troisièmes prix de 10 000 $US reviennent à Maria Mudryak (soprano, Kazakhstan) et à Leon Kim (baryton, Corée du Sud). Le prix Birgit Nilsson a été attribué à Oksana Sekerina (soprano, Russie) et à Boris Prýgl (baryton-basse, République tchèque). Le prix de zarzuela Pepita Embil a été remis à Adela Zaharia et le prix de zarzuela Don Plácido Domingo Ferrer est allé à Marco Ciaponi (ténor, Italie). Le prix du public est revenu à Maria Mudryak (soprano) et à Leon Kim (baryton). Le prix CulturArte a été décerné à Sooyeon Lee (soprano, République de Corée).

Génération 2018

Sophie Dupuis, Patrick Giguère, James O’Callaghan et Thierry Tidrow ont été sélectionnés par un jury pour prendre part au concours de composition biennal Génération 2018, a annoncé l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) le 23 août dernier. La Néo-Brunswickoise Sophie Dupuis a remporté en 2016 le prix Karen Kieser pour son œuvre Perceptions de La Fontaine. Ses mélodies ont déjà été jouées par différents orchestres et ensembles à travers le Canada. Les œuvres du Québécois Patrick Giguère, doctorant en composition au Conservatoire de Birmingham, ont été jouées à travers l’Amérique du Nord et en Europe. Sa pièce Le sel de la terre a reçu une troisième place aux Prix Serge Garant de la Fondation SOCAN en 2015. De son côté, le Vancouvérois établi à Montréal James O’Callaghan a obtenu le prix Robert Fleming du Conseil des Arts du Canada en 2015. Son œuvre Isomorphia a remporté le grand prix John Weinzweig de la Fondation SOCAN en 2014 et il a été finaliste aux JUNO dans la catégorie Composition classique de l’année. Pour sa part, le Franco-Ontarien Thierry Tidrow s’est tout récemment illustré en remportant le prix Jules Léger du Conseil des Arts du Canada pour sa pièce Au fond du cloître humide. Il a obtenu sa maîtrise au Conservatoire d’Amsterdam en 2011 en plus d’un certificat, puis il a poursuivi avec un diplôme d’études avancées à la Hochschule für Musik de Fribourg en 2013 avec Brice Pauset. Les quatre compositeurs choisis commenceront l’aventure Génération 2018, qui durera 15 mois, dès février. Ils devront composer une pièce pour l’ECM+ pour ensuite se joindre à l’Ensemble dans une tournée canadienne.

CIOC

Le Concours international d’orgue du Canada (CIOC) annonce le nom des 20 candidats qui feront partie de sa 4e édition. Le jury, constitué de Christian Lane, Raymond Perrin, William Porter, Régis Rousseau et Patricia Wright, a dû sélectionner les candidats parmi 56 postulants de moins de 35 ans. Le concours, ouvert au public, se déclinera en 3 épreuves qui auront lieu du 6 au 21 octobre prochain. Les 20 candidats sont Bryan Anderson (États-Unis), Tyler Boehmer (Canada), Oliver Brett (Royaume-Uni), Mária Budacova (Slovaquie), Nicolas Capozzoli (États-Unis), Kumi Choi (Corée du Sud), Alcee Chriss (États-Unis), Thomas Gaynor (Nouvelle-Zélande), Sebastian Heindl (Allemagne), Colin Macknight (États-Unis), Rachel Mahon (Canada), Andrew Morris (États-Unis), David Bendix Nielsen (Danemark), Mona Rozdestvenskyte (Russie), Brandon Santini (États-Unis), Jochem Schuuman (Pays-Bas), Yuan Shen (Chine), Wyatt Smith (États-Unis), Jihoon Song (Corée du Sud) et Bart Verheyen (Belgique).

Nouveaux venus et départs

Pentaèdre

Le hautboïste fondateur de Pentaèdre, Normand Forget, laisse sa place, après 31 saisons de grande musique de chambre, à Marjorie Tremblay, également deuxième hautboïste de l’Orchestre Métropolitain. Pentaèdre accueille aussi un nouveau directeur artistique, Mathieu Lussier, bassoniste de l’ensemble.

OSM

Kent Nagano quittera ses fonctions de directeur musical de l’Orchestre symphonique de Montréal à la fin de son contrat en 2020. Le chef de renommée a pris cette décision au terme d’une longue réflexion. Les Montréalais pourraient cependant encore avoir la chance de le voir après son mandat. « Nous avons l’intention de poursuivre la relation avec Maestro Nagano à l’issue de son mandat, dans trois ans, afin que le public et nous tous puissions garder un lien avec le chef d’orchestre qui aura, ultimement, passé 16 années mémorables à Montréal », a affirmé Lucien Bouchard, président du conseil d’administration de l’OSM.
« L’OSM, ses musiciens, son personnel, son conseil d’administration, de même que les communautés de Montréal et du Québec peuvent être très fiers de ce que nous avons réalisé tous ensemble grâce à notre travail acharné, a lancé Kent Nagano. Au cours des dernières années, c’est presqu’un miracle ce que nous avons accompli en faisant de l’OSM un orchestre audacieux et innovant, financièrement stable et qui continue de mettre en lumière toute la pertinence de la musique classique au XXIe siècle. » Même s’il est très fier de ce qu’ont pu accomplir l’orchestre et lui, Kent Nagano souhaite passer le flambeau. L’OSM a déjà mis en place des procédures, afin de choisir leur prochain directeur musical pour permettre une transition harmonieuse.

Gianmarco Segato

Gianmarco Segato se joint à l’équipe des publications Opera Canada. Il a été nommé rédacteur en chef le 24 juillet dernier. « Le conseil d’administration et moi-même sommes convaincus que Gianmarco est la meilleure personne pour diriger le magazine dans sa prochaine évolution passionnante », a affirmé le président du conseil d’Opera Canada Publications David Giles. Le nouveau rédacteur en chef a œuvré pendant 10 saisons avec la Canadian Opera Company. En tant que baryton, il a chanté dans la production de la Glenn Gould School de La belle Hélène d’Offenbach en plus d’avoir joué dans Hamlet, Werther et Adriana Lecouvreur pour Opera by request. Gianmarco Segato remplace Wayne Gooding qui a pris sa retraite après une carrière bien chargée qui a commencé en 1993.

Décès

Monsieur Bernard Jean, professeur de hautbois et de musique de chambre au Conservatoire de musique de Montréal depuis près de vingt ans, est décédé le 1er août dernier. Membre fondateur de l’Orchestre Métropolitain, il y fut hautbois solo pendant de nombreuses années. Il fut aussi hautbois solo du défunt orchestre de chambre de Radio-Canada et membre du Quintette à vent du Québec. Il a créé plusieurs œuvres de compositeurs québécois. De plus, il a joué avec Gilles Vigneault et plusieurs artistes populaires.

Le corps d’Eleanor Stubley, la réputée professeure de McGill et vice-doyenne du département d’études supérieures de l’école de musique Schulich de l’Université McGill qui avait disparu le 7 août dernier, a été retrouvé dans le quartier de Saint-Henri. Sa disparition et son décès ne seraient pas liés à un acte criminel, ont affirmé les policiers. Depuis le 1er juillet, la professeure était en congé sabbatique de six mois. Stubley a travaillé avec un grand nombre d’ensembles partout dans le monde, notamment Les Massey Singers, Elektra, Laapula, l’Orchestre du Festival de Bach et les membres de la Canadian Opera Company.

Studio Bell, Photo: George Webber

Studio Bell, Photo: George Webber

Financement

Le gouvernement du Canada investira 5 millions $ pour le National Music Center à Calgary. Ce financement, annoncé par Ken Hehr, ministre des Anciens combattants et député de Calgary-Centre, permettra de soutenir les dernières étapes de la construction du Studio Bell qui comprendra entre autres trois studios d’enregistrement pour les artistes en résidence et des espaces d’exposition.

Le député fédéral Bill Casey a annoncé un financement de 59 602 $ au Cobequid Arts Council à Truro en Nouvelle-Écosse. Ce coup de pouce financier permettra la mise à niveau de l’éclairage et aidera le Centre culturel Marigold avec sa nouvelle programmation qui comprend différentes séries. Les nouveaux éclairages permettront de rendre l’expérience plus agréable aux artistes et au public du Centre Marigold, alors que la nouvelle programmation donnera la chance aux Néo-Écossais de voir plus d’artistes professionnels et émergents.

Chamber Music America a annoncé que près d’un million de dollars ont été distribués entre ses quatre plus importants programmes de bourse : New Jazz Works et Presenter Consortium for Jazz, appuyés par la Doris Duke Charitable Foundation; Classical Commissioning, appuyé par l’Andrew W. Mellon Foundation; et Residency Partnership Program, subventionné par le Chamber Music America’s Residency Endowment Fund. Ce financement fournira un soutien clé pour la création et la présentation de petits ensembles ainsi que pour soutenir l’engagement communautaire et les initiatives de création de public. Pour voir la liste des récipiendaires : www.chamber-music.org

En rafale

Fort Worth Opera annonce la première mondiale, en 2020, de l’opéra The Last Dream of Frida and Diego, écrit par Nilo Cruz, dramaturge et lauréat du prix Pulitzer 2003 pour sa pièce Anna in the Tropics, et par la pianiste et compositrice Gabriela Lena Frank. Ce nouvel opéra, interprété en espagnol, est une cocommande avec le San Diego Opera, le College of Fine Arts à l’université du Texas et l’université DePauw. Il célébrera les vies et l’art immortel de Frida Kahlo et Diego Rivera. Le projet est soutenu par la Fondation Andrew W. Mellon et est devenu possible grâce à la bourse pour compositrices d’OPERA America qui vise à promouvoir une plus grande diversité dans la création de nouveaux opéras.

Droits d’auteur

Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, et Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, ont annoncé la tenue de consultations sur la réforme de la Commission du droit d’auteur du Canada. L’objectif est de fournir à l’organisation les outils pour améliorer son processus décisionnel. L’Association canadienne des éditeurs de musique et l’Agence canadienne des droits de reproduction musicaux ont accueilli avec enthousiasme ces consultations et se sont engagées à participer pleinement au processus. La directrice générale de l’Association canadienne des éditeurs de musique Margaret McGuffin ajoute que les éditeurs de musique au Canada accueillent bien les technologies qui offrent des services reliant les mélomanes à la musique. « La croissance du marché de la musique en ligne représente une occasion vitale pour les auteurs-compositeurs et les éditeurs de musique de réaliser pleinement le potentiel économique de la musique qu’ils créent et promeuvent. En même temps, ajoute-t-elle, ces titulaires de droits méritent d’avoir une juste valeur pour leur musique qui se retrouve sur les services en ligne ».

CMIM

Les inscriptions sont maintenant ouvertes pour les chanteurs de 35 ans ou moins au Concours musical international de Montréal édition Chant 2018. Le concours comprendra les volets Aria et Mélodie. Les participants auront la chance de mettre la main sur des prix et bourses totalisant plus de 250 000 $. Les jeunes intéressés ont jusqu’au 15 décembre pour s’inscrire. Pour financer cette nouvelle édition, le CMIM organisera, le 19 octobre prochain, une soirée-bénéfice au Ritz-Carlton.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse