Les Nuits d’Afrique réchauffent l’hiver montréalais !

0

Pour la saison hiver 2018, Productions Nuits d’Afrique annonce un menu très intéressant avec notamment trois grands rendez-vous. Une soirée hommage à l’instrument mythique la Kora, la harpe de l’Afrique de l’ouest, un spectacle de la troupe de cirque multidisciplinaire Kalabanté et un concert de l’artiste algérien icone de la chanson kabyle Idir.

La soirée hommage à la kora sera présentée le 03 février au Gesù, avec au menu un dialogue musical entre le virtuose de la guitare classique, le Sud-africain Derek Gripper reconnu pour son adaptation fort réussie du répertoire des grands maîtres de la kora et l’artiste sénégalais basé à Montréal Zal Sissokho, qui s’inscrit dans la tradition d’une grande lignée de griots. Lors de ce spectacle, les deux artistes reprendront quelques-uns des plus grandes œuvres des maîtres griots d’Afrique de l’Ouest.

L’Afrique en cirque

Le spectacle de cirque de la compagnie kalabanté sera présenté le 27 février à L’Olympia sous la direction de l’artiste multidisciplinaire, Yamoussa Bangoura. « Les percussions et chants africains viennent enrichir les acrobaties époustouflantes des artistes sur scène qui livrent un spectacle comme on en a rarement vu dans la métropole », promettent les organisateurs.

« Plus d’une douzaine d’artistes émerveillent par leur talent et leurs prouesses, emmenant petits et grands dans différents univers créés par les projections lumineuses de l’artiste vj montréalais, Jérôme Delapierre. Ce spectacle pour toute la famille réveillera tous vos sens ! »

Un moment de pure poésie avec Idir

Le troisième grand rendez-vous de Nuits d’Afrique hivernales promet d’être un moment poétique par excellence, en compagnie de l’auteur-compositeur-interprète Idir réputé pour la profondeur de ses œuvres qui célèbrent la poésie et la culture kabyles dans une perspective universelle et très humaniste. Cet artiste, fils de la région chargée d’histoire qu’est la kabylie d’Algérie dont il est depuis trente ans la voix emblématique, retrouve son public montréalais avec son nouvel album Ici et ailleurs, où il reprenne en duo avec plusieurs artistes des grands classiques de la chanson française.

« Idir amène sa poésie berbère à la culture française et opère donc un pèlerinage musical. Il nous donne une leçon et un bel exemple de ce que peut être l’ouverture dans un monde où tout semble être déterminé par le désir du repli. »

www.festivalnuitsdafrique.com

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse