Course aux nominations pour la 89e cérémonie des Oscars….Et de trois pour Xavier Dolan !

0

Juste la fin du monde de Xavier Dolan représentera le Canada dans la course pour l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère 2017. C’est ce qu’a décidé le jury pancanadien, présidé et piloté par Téléfilm et qui représente les principaux organismes gouvernementaux et les associations de l’industrie audiovisuelle.

« C’est une magnifique aventure en territoire américain qui s’annonce pour Juste la fin du monde et son réalisateur! », a déclaré Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada, lors de l’annonce de cette décision. « Nous sommes confiants que Juste la fin du monde, qui a remporté le Grand Prix et le Prix œcuménique au Festival de Cannes, saura toucher les membres de l’Académie comme il a marqué des milliers de cinéphiles jusqu’à présent. »

Après J’ai tué ma mère en 2009 et Mommy en 2014, cette coproduction majoritaire avec la France est la troisième œuvre de Xavier Dolan à représenter le Canada dans la course aux nominations pour l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère.

Juste La Fin Du Monde : Photo Gaspard Ulliel, Nathalie Baye; Copyright Shayne Laverdière, courtesy of Sons of Manual

Juste La Fin Du Monde : Photo Gaspard Ulliel, Nathalie Baye; Copyright Shayne Laverdière, courtesy of Sons of Manual

Sortie remarquable !

Juste la fin de monde, une adaptation de la pièce éponyme du dramaturge français Jean-Luc Lagarce, raconte l’après-midi d’un jeune auteur qui, après 12 ans d’absence, retourne dans son village natal afin d’annoncer aux siens sa mort prochaine. Le film aborde le thème universel de la famille comme un espace « où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on crie malgré nous les rancœurs qui parlent au nom du doute et de la solitude », pour reprendre les termes de ce réalisateur qui fait preuve, depuis ses débuts, d’une créativité qui force la reconnaissance. La preuve : dès sa sortie en salle au Canada et en France le 21 septembre, le nouveau-né de Xavier Dolan a déjà battu des records pour une première journée à l’affiche, notamment en France.

Juste la fin de monde a été financé par le Fonds du long métrage du Canada de Téléfilm et produit par Nancy Grant et Xavier Dolan (Sons of Manual, Canada), Sylvain Corbeil (Canada) ainsi que Nathanaël Karmitz (MK2, France). Le film est distribué au Québec par Les Films Séville, une filiale d’Entertainment One. L’histoire est portée à l’écran par les acteurs Gaspard Ulliel (Saint Laurent, Hannibal Rising), Nathalie Baye (Laurence Anyways, Catch Me If You Can), Marion Cotillard (De rouille et d’os, La Vie en Rose), Léa Seydoux (The Grand Budapest Hotel, La vie d’Adèle) et Vincent Cassel (Black Swan, Mon roi).

Reproduire l’exploit de Denys Arcand

Dans l’histoire des Oscars, huit films canadiens se sont retrouvés en nomination officielle dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère : en 2013, Rebelle de Kim Nguyen; en 2012, Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau et In Darkness d’Agnieszka Holland; en 2011, Incendies de Denis Villeneuve; et, en 2007, Water de Deepa Mehta. Trois films de Denys Arcand ont également été nommés : Le Déclin de l’empire américain en 1987, Jésus de Montréal en 1990 et Les Invasions barbares en 2004, le seul film canadien à avoir remporté la statuette dans cette catégorie.

Rappelons que l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences n’accepte qu’un seul film par pays pour la catégorie du Meilleur film en langue étrangère. Le film soumis doit avoir été produit à l’extérieur des États-Unis dans une autre langue que l’anglais et avoir été à l’affiche pendant sept jours consécutifs dans son propre pays entre le 1er octobre 2015 et le 30 septembre 2016. Une courte liste de neuf films choisis parmi l’ensemble des films reçus sera révélée en décembre 2016. Parmi ceux-ci, cinq titres seront officiellement mis en nomination en janvier 2017. En 2015, 81 pays avaient soumis un long métrage. www.telefilm.ca

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse