L’Orchestre symphonique de l’école FACE a 20 ans : Parcours, faits marquants et facteurs de succès

0

En 1998, Theodora Stathopoulos fonde l’Orchestre symphonique de l’école FACE. Objectif : former de jeunes musiciens à travers les rencontres entre de jeunes professeurs, des amateurs de haut niveau et des élèves talentueux. Après vingt ans d’efforts soutenus, cette enseignante ne cache pas sa fierté de voir la section des cordes (plus de 70 violons, altos, violoncelles et contrebasses) composée entièrement d’étudiants de FACE, dont certains ont à peine 10 ans. Qui plus est, le violon solo de la saison anniversaire actuelle est âgé de 13 ans seulement ! C’est le plus jeune de toute l’histoire de l’orchestre, qui ne comptait dans ses rangs, à ses débuts, qu’une poignée d’étudiants de l’école.

En soulignant combien la création de l’OSF était un véritable défi visant à doter cette école à vocation artistique fondée en 1975 de son propre orchestre, Theodora Stathopoulos, enseignante au département des cordes et directrice artistique, cite parmi les moments forts des vingt ans d’existence de la formation les prestations données à la Place des Arts en 2002, lors de deux concerts-bénéfices dirigés par les chefs invités Yuli Turovsky et Miklos Takacs. Mme Stathopoulos se rappelle également et avec beaucoup d’émotion l’un des grands événements de sa carrière. Le 9 février 2007, elle reçoit le Certificat d’honneur décerné par le premier ministre du Canada pour l’excellence en enseignement.

Sans doute l’OSF a-t-il contribué grandement à la renommée de sa cheffe et surtout de celle de l’école FACE comme l’une des écoles primaires et secondaires à vocation artistique les plus distinguées. Son programme arts/études comprend en effet quatre volets : musique vocale, musique instrumentale, arts plastiques et arts dramatiques.

Il faut dire aussi que la Fondation FACE, qui compte sur l’appui de généreux donateurs, joue un rôle essentiel dans la réussite de cette expérience scolaire singulière, comme le souligne la directrice artistique de l’OSF qui met l’accent sur l’apport inestimable des parents d’élèves et la grande disponibilité et implication dont ils font preuve. Ce qui a permis à l’OSF de réaliser six tournées en Europe et au Canada.

Illustres anciens élèves

Theodora Stathopoulos se dit extrêmement fière de voir l’évolution professionnelle remarquable de plusieurs musiciens qui avaient amorcé leur parcours dans les rangs de l’OSF, comme le violoncelliste Stéphane Tétreault, le violoniste Boson Mo ou le contrebassiste Brandyn Lewis, entre autres. De leur côté, ces musiciens renommés reconnaissent ouvertement le rôle décisif qu’ont joué le programme de formation musicale de FACE et son orchestre symphonique dans leurs parcours. Évidemment, plusieurs de ces célèbres diplômés de FACE seront de la fête célébrant le 20e anniversaire, laquelle sera marquée notamment par un grand concert de l’OSF sous la direction du chef invité Airat Ichmouratov, qui fut parmi les premiers musiciens à contribuer au développement de l’OSF. « Airat Ichmouratov a rejoint l’OSF alors qu’il était fraîchement arrivé de la Russie. Durant ses cinq années passées avec l’orchestre, il a réussi à créer une synergie féconde avec les musiciens », se souvient Theodora Stathopoulos, en saluant la grande contribution de ce brillant chef d’orchestre au développement de l’OSF. À noter qu’au concert de célébration du 20e anniversaire, l’OSF interprétera la Symphonie no 8 d’Antonín Dvořák. Ce chef-d’œuvre a été la toute première symphonie jouée par l’orchestre au moment de sa création, il y a vingt ans !

Éloquentes marques de reconnaissance

La fête du 20e anniversaire de l’OSF aura lieu le 21 février à l’auditorium de FACE et verra également la participation de l’orchestre de chambre de l’école. L’événement mettra en vedette d’anciens élèves de FACE devenus des musiciens professionnels accomplis et évoluant maintenant au sein de prestigieux orchestres comme le contrebassiste Brandyn Lewis (Orchestre symphonique de Montréal), le violoniste Boson Mo (Orchestre symphonique de Vancouver) ou encore le violoncelliste de renommée internationale Stéphane Tétreault. Aussi, l’événement comptera parmi les invités d’anciens étudiants qui poursuivent actuellement leur formation dans différentes universités ou des conservatoires de musique.

À l’occasion de cet anniversaire spécial, des anciens étudiants de FACE ont évoqué l’importance de l’OSF dans leur parcours et… dans leurs cœurs. Voici quelques extraits de leurs témoignages :

« J’ai joué avec l’OSF de 2003 à 2007 et c’est là que j’ai découvert ma passion pour la musique. » – Stéphane Tétreault

« Je serai à jamais reconnaissant pour les bonnes choses que l’OSF a apportées à ma vie professionnelle. » – Brandyn Lewis, OSM

« L’OSF nous a donné un autre monde, où il n’y avait pas de jugement par rapport aux traits de caractère, où il n’y avait pas de batailles de popularité. »

– Lauren Tyros, Université McGill

« J’ai grandi avec l’OSF […] J’ai appris à être non seulement un violoniste, mais aussi un leader, un premier violon, un chambriste et un soliste. »

–Yu Kai Sun, Université de Toronto et École de musique Glenn Gould

« J’ai appris tellement de répertoires que je suis prêt à intégrer des orchestres professionnels. L’OSF m’a appris le leadership et a été un enrichissement pour l’avenir. » – Richard Zheng, Conservatoire de musique de Montréal

« Sans aucun doute, le programme du département des cordes de FACE a joué un rôle capital dans ma décision de poursuivre une carrière musicale. Sinon, je ne serais pas là où j’en suis actuellement. » – Elie Boissinot, Université McGill

www2.csdm.qc.ca/OSF/

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse