Critique de Disque – Lagniappe

0
LAGNIAPPE. Paul Christopher, violoncelle. Milovan Paz, violoncelle. HMP 107-2016. 65 min 59 s

« Lagniappe » signifie quelque chose – un cadeau – que l’on reçoit en bonus. C’est ce qui est arrivé à Paul Christopher et Milovan Paz. Les deux violoncellistes ont enregistré les Cours méthodiques de Jacques Offenbach en entier et ont par la suite découvert quatre nouveaux opus qui forment l’École du violoncelle. Belle surprise.

Cet album présente donc deux de ces duos, les opus 19 et 20. Bien loin de l’Orphée aux Enfers à tous les égards, les deux œuvres sont simples, agréables à écouter et peu virtuoses.

Comme Offenbach était lui-même violoncelliste, ces duos se voulaient d’abord un outil pédagogique d’une difficulté croissante. On entend d’ailleurs le côté scolaire.

L’enregistrement capte bien la sonorité chaleureuse des violoncelles et les nuances texturées des interprètes. La première voix, jouée par M. Christopher, est placée à droite dans l’image stéréo; la seconde, à gauche. Avec un casque d’écoute ou une bonne chaîne de son, on distingue donc parfaitement le jeu de chacun.

L’album complet présente deux opus en plusieurs mouvements du même compositeur, avec la même instrumentation et dans le même style. On réussit presque à oublier la redondance de ces soixante-cinq minutes lorsqu’on s’attarde à l’exécution quasi sans faille des deux musiciens. Tout y est : technique, justesse, cohésion. Il est évident que les deux hommes travaillent ensemble depuis longtemps.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse