Harpmania!

0

Posant d’abord un regard sur le rôle de la harpe dans l’Égypte et la Grèce antiques, Harpmania transporte son public à travers les différentes sonorités de la harpe, s’étendant de la lyra, une petite harpe traditionnelle celtique, jusqu’à la harpe électrique moderne. Cette journée est consacrée à présenter l’histoire de cet instrument, son répertoire et le rôle qu’elle occupe dans la musique d’aujourd’hui. Par exemple, saviez-vous que la harpe est l’un des instruments qui prédominent dans la musique de multiples jeux vidéo ?

« La harpe peut sembler n’être qu’un banal instrument, mais au contraire, elle a joué un rôle très important dans plusieurs pays et cultures », affirme Judith Pelletier, directrice artistique des Jeunesses musicales du Canada. L’organisme présente actuellement Harpmania à titre de nouveauté de l’année. « La musique à la harpe demeure tout aussi pertinente aujourd’hui qu’elle l’a été dans le passé. »

La harpiste montréalaise Annabelle Renzo a formulé les idées contenues dans le spectacle, puis elle a écrit le scénario aux côtés de la metteure en scène Marilyn Perreault. « Harpmania est une merveilleuse façon pour moi de partager ma passion, déclare-t-elle. Peut-être que cela inspirera d’autres jeunes à choisir ce merveilleux et rare instrument comme je l’ai fait. »

Annabelle Renzo

Annabelle Renzo

À huit ans, Renzo avait commencé à jouer du piano, mais très rapidement, après avoir entendu le son de la harpe dans un concert à son école primaire, elle tomba en amour avec l’instrument. « J’ai trouvé le son tellement hypnotisant ! », confie-t-elle. À l’âge de quatorze ans, Renzo entreprit des leçons pour, depuis, ne jamais cesser d’en jouer.

Aujourd’hui, elle mène une carrière très active, cumulant les concerts et les festivals avec une grande variété d’ensembles classiques canadiens, dont l’Orchestre symphonique de Longueuil, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Québec ainsi que l’Orchestre du Centre national des Arts. Mais elle évolue également sur la scène jazz, notamment en concert au Festival international de jazz de Montréal.

« Il y a plusieurs références à l’idée que la harpe possède le pouvoir de guérir », rappelle-t-elle. Elle décrit de quelle manière la harpe a joué un rôle important dans les pratiques de guérison dans l’Égypte ancienne et comment cette croyance persiste encore aujourd’hui. « C’est génial de pouvoir apprendre aux enfants que les instruments de musique peuvent accompagner leurs émotions tous les jours de leur vie. »

Pelletier est réjouie de ce qui s’annonce : « C’est merveilleux d’avoir un concert spécialement écrit pour les enfants un peu plus âgés. Mais les adultes eux aussi vont en apprendre beaucoup ! » L’audience pourra assister à la présentation d’un répertoire allant de l’Égypte ancienne et la musique celtique jusqu’à Haydn, Tchaïkovski, le jazz, la musique sud-américaine et l’improvisation/funk.

Des images et vidéos seront projetées sur scène, aidant les auditeurs à se transporter dans les quatre coins du monde et à travers les différentes périodes historiques.

Public cible : 7 à 12 ans
Durée du concert : 55 minutes
Capacité : 100 personnes
Langues : français et anglais
Pour plus de détails : jmcanada.ca

La tête dans les nuages

Les enfants âgés de trois à six ans pourront assister à une autre version du concert, prenant la forme d’un spectacle de théâtre intitulé La tête dans les nuages, lequel sera présenté plusieurs fois dans les quartiers Côte-Saint-Luc et LaSalle. Dans ce spectacle, Renzo joue le rôle d’une jeune fille qui assiste à ses leçons de harpe. Mais des compositeurs lui apparaissent sous la forme d’oiseaux, et ceux-ci commencent à lui enseigner la musique. Ce spectacle apparaît à Pelletier être tout aussi poétique qu’imaginatif. « Nous y apprenons que le personnage principal rêve en permanence, raconte Pelletier. Elle est solitaire et très près de la musique. Elle apprend énormément dans ses leçons. »

Toute la famille aimera écouter la grande variété du répertoire de la harpe qui est offerte tout au long de ce divertissement, en plus de l’intrigante histoire. Tout comme dans Harpmania, Renzo jouera un répertoire couvrant les différentes périodes et origines de la harpe.

Âge cible : 3 à 6 ans
Durée du concert : 40 minutes
Capacité : 100 personnes
Langues : français et anglais
Pour plus de détails : jmcanada.ca

La Semaine de la musique

L’annuelle Semaine de la Musique, organisée par Jeunesses musicales du Canada, aura lieu du 4 au 12 mars 2017. Présentée en collaboration avec Accès culture Montréal, la Semaine de la Musique offre plus de cinquante-cinq concerts et ateliers aux jeunes provenant de Montréal et des environs. Plusieurs concerts, tels que Pierre et le loup et L’histoire de Babar, et des ateliers comme Le corps en pulsation et Votre histoire en musique seront offerts au public. Des activités pour tous les goûts ! Plusieurs activités sont gratuites. Un horaire complet est disponible sur le site web de Jeunesses musicales : jmcanada.ca.

Traduction : Olivier Gentil

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse