Prix Opus 2017 : Retour Sur Les Lauréats

0

Nommée Association des organismes musicaux du Québec (AOMQ) à ses débuts en 1987, l’association devient le Conseil québécois de la musique (CQM) en 1993. L’année 2017 fêtait le 21e anniversaire du gala des prix Opus et le 30e de la fondation du CQM.

Cette 21e édition des prix Opus reconnaît les créations musicales d’ici produites et mises en scène entre septembre 2016 et 2017. Que d’éloges pour le travail accompli et le rayonnement ! Les remises de prix étaient entrecoupées de prestations généreuses, de collaborations et de métissage des genres et des spécialités.

Je me permets une remarque en ce qui concerne la musique interprétée à chaque remise de prix : il est impossible de porter attention aux différentes interprétations des thèmes musicaux qui se rapportent aux lauréats. Ne serait-il pas possible d’apprécier le travail des musiciens invités, eux qui ont mis du temps de répétition pour agrémenter les transitions et les introductions ?

Cinq des vingt-huit prix – deux de plus que l’an dernier – sont accompagnés d’enveloppes totalisant 28 000 $ grâce aux précieux partenaires associés au gala et au CQM.

Un prix de 10 000 $ est remis au compositeur de l’année Julien Bilodeau pour l’opéra Another Brick In The Wall par le Conseil des arts et des lettres du Québec. Le ministère de la Culture et des Communications a offert 5000 $ aux Productions Strada pour la production de l’année (jeune public) pour son spectacle La Fanfare fanfaronne. Un autre 5000 $ a été versé par le Conseil des arts du Canada au Quatuor Bozzini élu interprète de l’année. L’Orchestre Métropolitain a reçu 3000 $ pour le concert de l’année (Montréal) avec le concert Une page d’histoire : Yannick Nézet-Séguin dirige le sublime Parsifal.

De son côté, La Fabrique culturelle de Télé-Québec offre 5000 $ sous forme d’une capsule vidéo sur l’Orchestre symphonique de Drummondville qui se voit décerner le prix du concert de l’année (régions) pour son Bel Canto.

La direction artistique du gala était confiée à Nicolas Jobin qui s’est entouré d’une équipe technique fort efficace. Marc Hervieux s’est chargé de l’animation du tapis rouge qui était diffusé en direct sur la page Facebook du CQM. L’animateur d’Ici Musique, François Lemay, s’est chargé de l’animation du gala.

Le prix hommage a été remis à Lorraine Vaillancourt. D’une élocution d’experte enseignante, encore jeune de cœur, elle nous rappelle simplement que « pour qu’il y ait de la relève, il doit y avoir des vieux. »

Nous aimerions mettre l’accent sur quelques prix. D’abord, l’Orchestre national de jazz, qui lance la première édition 2018 de l’Orchestre de jazz des jeunes de Montréal parrainé par Oliver Jones, a célébré en grand son cinquième anniversaire en recueillant deux Opus. Un premier pour le disque de l’année (jazz), avec Under the Influence Suite (Christine Jensen à la direction et la composition), le second pour le concert de l’année (jazz) intitulé L’Orchestre national de jazz invite John Hollenbeck et Theo Bleckmann. Aussi, le Quatuor Molinari recevait son 19e prix Opus.

Vous trouverez tous les détails des prix attribués au www.cqm.qc.ca

Partager:

A propos de l'auteur

Musicien-Gestionnaire, Gestionnaire-Musicien, selon les besoins.

Laissez une réponse