Le Centre national de musique présente une exposition spéciale consacrée à k.d. lang à compter du 11 juillet

0

L’exposition Big, Big Love présente des costumes de scène et autres artefacts de k.d. lang

(11 juillet 2017 — Calgary AB) Le Centre national de musique (CNM) est fier de présenter une nouvelle exposition temporaire en hommage à l’icône canadienne de la musique, l’auteur-compositrice-interprète k.d. lang.

Intitulée Big, Big Lovek.d. lang on Stage, l’exposition est présentée dans la galerie des expositions spéciales Banque Nationale Gestion privée 1859, située au niveau 5 du Studio Bell, et retrace l’évolution de la carrière sur scène de l’une des artistes les plus aimées au Canada. « Travailler avec le CNM à préparer cette exposition m’a permis de faire un retour en arrière et de revoir mon parcours en tant qu’artiste de scène qui a défié les conventions, et de voir comment l’évolution de mon style est devenue aussi importante que ma prestation, a affirmé k.d. lang. J’espère que le public aura autant de plaisir à visiter l’exposition que j’en ai eu à porter ces artefacts et jouer de ces instruments tout au long de ma carrière. Aucun autre endroit n’est plus approprié que le Studio Bell, maison du Centre national de musique, pour conserver ces souvenirs et les partager avec mon public. »

Les diverses vitrines d’exposition permettront au public de revisiter les univers fort éclectiques de l’artiste, que ce soit la période cow punk, celle des classiques du country de Nashville ou encore celle des grandes chansons de Broadway ou des chansons influencées par la glorieuse époque des cabarets, sans compter les costumes de scène, parfois trouvés dans une humble friperie, parfois conçus par de réputés designers spécialement pour des chansons à succès comme « Miss Chatelaine » et « Constant Craving ».

« Le CNM a travaillé étroitement avec l’artiste pour élaborer ce concept d’exposition à partir de 20 artefacts, dont divers costumes qui témoignent de ses changements de styles et de l’expression de son individualité en tant qu’artiste de scène, a souligné Adam Fox, directeur des programmes au CNM. Nous sommes heureux de célébrer ainsi la carrière et la créativité d’une grande Albertaine. »

L’exposition présente également des instruments de musique appartenant à k.d. lang et utilisés par elle, porte un regard sur le méga album à succès,Ingenue (1992) — dont lang souligne en 2017 le 25e anniversaire de parution par une tournée pancanadienne —, relate les dessous de sa prestation aux Jeux olympiques de Calgary en 1988 et présente une entrevue exclusive récente faite par le CNM dans laquelle l’artiste parle de l’importance de ses origines dans sa carrière.

L’entrée à l’exposition Big, Big Love: k.d. lang on Stage est libre pour tous ceux qui ont acheté un billet d’entrée pour le Studio Bell. L’exposition est présentée du 11 juillet 2017 au 1er juin 2018. Le Studio Bell est ouvert sept jours sur sept pendant tout le mois de juillet 2017, de 10 h à 17 h.

L’admission générale au Studio Bell est de 18 $ pour les adultes, 14 $ pour les étudiants et les aînés, 11 $ pour les enfants (3 à 12 ans) et gratuite pour les enfants de moins de 3 ans.

À propos de k.d. lang
k.d. lang est l’une de ces rares artistes que, au fil d’une grande carrière de plus de 25 ans, le public a eu le plaisir de voir évoluer et atteindre une grande maturité. Originaire de l’ouest du Canada, k.d. lang a débuté sa carrière avec ses chansons country-rock jumelées à un style et une attitude aux accents punk parfois fantasques, parfois subversifs; elle est pratiquement à l’origine du courant alt-country. Dès le début, sa voix puissante faisait contraste avec ses costumes de cowgirl kitsch et sa chevelure hérissée; lors de sa toute première prestation aux États-Unis dans un spectacle réunissant trois jeunes artistes encore inconnus sur la scène du Bottom Line, à New York, tous ceux qui ont alors entendu k.d. lang savaient qu’elle était vouée à une grande carrière. Avec de nombreux prix Juno et deux Grammy Awards, k.d. lang est aujourd’hui une icône de la musique canadienne. Pour en savoir plus, visitez kdlang.com.

À propos du Studio Bell
Le Studio Bell, maison du Centre national de musique, est un lieu ultramoderne conçu par Brad Cloepfil de la firme  Allied Works Architecture (Portland/New York). Lieu de rencontre international sur la musique et la technologie, le Studio Bell est la toute première institution qui célèbre la musique canadienne sous toutes ses formes. Plus qu’un simple musée, le  Studio Bell comprend neuf tours imbriquées recouvertes de terracota glacé qui s’élèvent au cœur d’East Village à Calgary. L’immeuble d’une superficie de 160 000 pieds carrés comprend des espaces d’exposition sur cinq étages où sont présentés plus de 2 000 artefacts, instruments et équipements de technologie musicale ainsi que des studios d’enregistrement, des espaces pour des ateliers, des salles de classe, un espace événementiel et une salle de spectacle de 300 places. Pour en savoir plus, visitezstudiobell.ca.

À propos du Centre national de musique
Le Centre national de musique est un catalyseur national de la découverte, de l’innovation et du renouveau par la musique. Le CNM préserve et célèbre la musique canadienne et inspire une nouvelle génération d’amoureux de la musique par des programmes éducatifs, des prestations, des incubations artistiques et des expositions. Pour en savoir plus, visitez nmc.ca.

 

Contact pour les médias:
Mary Kapusta, Directrice, Marketing et Communications
Centre national de musique
403.543.5122 | C 403.815.6350
mary.kapusta@nmc.ca | @nmc_canada

Julijana Capone, coordonnatrice de la publicité
Centre national de musique
403.543.5123 | C 403.988.3795
julijana.capone@nmc.ca | @nmc_canada

Partager:

A propos de l'auteur

Camilo Lanfranco is Assistant Manager at La Scena Musicale. Cradled to sleep by live music events, Camilo grew up surrounded by different rhythms, sounds and musical philosophies. These expressions soon led him to focus on Cultural Interactions in the Arts, specifically Cinema and New Media. He holds an Hon. Bachelors in Sociology and Economics from the University of Toronto and he is a current MA Film Studies student at l’Université de Montréal. He is also the founder of MUSI Magazine (2008-2011) and producer of several documentaries.

Laissez une réponse