Les Studios Opus: La Passion au Service des Artistes

0

C’est dans le cadre enivrant de la campagne lanaudoise que Daniel Lepage, fondateur et directeur général des Studios Opus, entreprend la création d’un des complexes d’enregistrement audio les plus en vue de la région de Montréal. Situés aux abords de la rivière L’Assomption, les Studios Opus voient défiler au cours de leurs six années d’existence un nombre impressionnant d’artistes des scènes locales et internationales. La polyvalence des installations et la beauté des lieux ­attirant des musiciens de tout genre, les studios accueillent aussi bien des auteurs-compositeurs-interprètes comme Patrick Normand et Laurence Jalbert que des orchestres classiques, des ensembles de jazz et des formations rock.

L’histoire commence dans les années 2000 alors que Lepage nourrit l’idée de créer un espace qui répondrait à la fois aux exigences techniques d’un studio d’enregistrement et aux besoins particuliers des artistes. L’idée se concrétise en 2011 alors que les Studios Opus ouvrent leurs portes au terme d’une période de conception qui ne laisse rien au hasard : de la configuration intérieure du bâtiment au choix des matériaux de construction, l’équipe du studio travaille en étroite collaboration avec un ingénieur dans le but de réaliser une structure dotée de propriétés acoustiques optimales.

Constitués de deux régies, d’une grande salle d’enregistrement, de trois cabines, d’une salle de réunion et d’une cuisine, les Studios Opus présentent un design d’intérieur impeccable et bien harmonisé au décor champêtre. Mais c’est véritablement derrière ce cadre bucolique que la magie opère : intégrée à la structure du ­bâtiment, une batterie d’équipements audio haut de gamme est mise à la disposition des artistes. Parmi tout cet arsenal, les préamplificateurs Moon 3500MP – fabriqués par la ­compagnie québécoise Simaudio – constituent la clef de voûte d’une chaîne de traitement audio principalement numérique. Réputés pour leur grande transparence, ces préamplificateurs ­permettent de réaliser des captations audio qui atteignent les plus hauts standards de fidélité.

Cela dit, posséder le bon outil n’est pas tout, encore faut-il savoir s’en servir. C’est pourquoi les artistes peuvent compter sur l’expertise du directeur technique Jean-François Bernard et du réalisateur Jacques Roy. Pour ce dernier, « la perfection, c’est ce qu’on vise tout le temps ». Cette détermination à aborder chaque nouveau projet avec la même rigueur et la même passion est à la base de l’éthique professionnelle des Studios Opus, qu’il s’agisse d’un enregistrement standard ou audiophile. Dans une industrie où les musiciens sont davantage enclins à s’autoproduire, Roy affirme l’importance de « prendre le temps de faire les choses », d’aller « au-delà de la musique » afin d’offrir aux artistes une expérience mémorable qui favorise l’épanouissement artistique. Dans cette optique, l’équipe fait fi des recettes faciles et adopte une approche sur mesure qui tient compte des spécificités de chaque artiste. Somme toute, cet heureux mélange entre savoir-faire et ambiance chaleureuse constitue la marque de commerce des Studios Opus ou, comme Roy se plaît à dire, le « sceau Opus ».

www.studiosopus.com

Partager:

A propos de l'auteur

Arnaud G. Veydarier est actuellement étudiant en musicologie à l’Université de Montréal et nourrit un intérêt prononcé pour le jazz, la musique contemporaine et les liens entre musique et développement urbain. Il est pigiste pour La Scena Musicale depuis septembre 2017.

Laissez une réponse