Littérature : Nouvelles parutions

0

Fiction

Martine Desjardins, auteure notamment saluée pour Le cercle de Clara, L’élu du hasard, L’évocation et Maléficium, revient ce printemps avec La chambre verte, une saga familiale affichée comme étant le portrait à la fois gothique et caustique d’une famille bourgeoise remplie de secrets. Des secrets bien dérangeants comme « ces restes momifiés d’une femme serrant une brique entre ses dents »… Des mystères familiaux qui seront mis à mal avec l’arrivée d’une jeune intrigante, Penny Sterling.
La chambre verte, Martine Desjardins, édition Alto, 256 pages. Parution mars 2016.

La chambre NeptuneBertrand Laverdure, actuellement Poète de la Cité de Montréal (2015-2017), aborde le thème de l’agonie avec La chambre Neptune, un roman poétique. L’agonie annoncée est à la fois celle d’une civilisation ainsi que celle d’une jeune fille de onze ans. Le lecteur sera sans nul doute face à un portrait fort humaniste de la douleur de la perte et du deuil. Des souffrances qui, malgré leur poids, permettent aux êtres de se réinventer et d’observer la vie autrement.
La chambre Neptune, Bertrand Laverdure, La peuplade, 234 pages. Parution mars 2016.

Les éditions du Boréal proposent une traduction du dernier roman de Jonathan Franzen, Purity. Purity Tyler ne mène pas une vie normale. Ses finances sont en mauvais état, elle vit dans un squat avec des anarchistes, ne sait pas qui est son père et ne s’entend pas avec sa mère, qui vit sous un nom d’emprunt. Sa rencontre avec Andreas Wolf la conduira à réfléchir sur les idées du bien et du mal. Porteur de thèmes tels que l’idéalisme de la jeunesse, la fidélité et le meurtre, Purity est présenté comme un « roman aux dimensions épiques » et aux personnages truculents.
Purity, Jonathan Franzen, Boréal, 752 pages. Parution mai 2016.

Essais

Dans Quelle sorte de créature sommes-nous  ? Noam Chomsky réfléchit à trois questions : Qui sommes-nous ? Que pouvons-nous savoir ? Que nous est-il permis d’espérer ? Des questions classiques certes, mais par lesquelles il offre aux lecteurs une exploration de sa pensée en passant par sa conception du langage, de l’esprit, de la société et de la politique. L’éditeur signale que « l’ouvrage regroupe des cours que Chomsky a donnés à l’université Columbia en linguistique, en sciences cognitives et en philosophie politique, dans le cadre d’un cycle de conférences intitulé les John Dewey Lectures ».
Quelle sorte de créature sommes-nous ?, Noam Chomsky, Lux, 200 pages. Parution mars 2016.

Le journaliste Gil Courtemanche manque à plusieurs d’entre nous. L’auteur et journaliste indépendant Martin Forgues propose dans Gil Courtemanche : une juste colère un portrait de l’homme, une analyse de son œuvre littéraire tant que journalistique et surtout un manifeste pour un journalisme plus engagé à l’image d’Albert Camus qui compte parmi les influences de Gil Courtemanche et de Martin Forgues.
Gil Courtemanche  : une juste colère, Martin Forgues, Somme toute, 136 pages. Parution février 2016.

Survivre à l’offensive des richesSurvivre à l’offensive des riches est présenté comme le testament politique de Roméo Bouchard pour qui tout est en péril, aussi bien la démocratie que les services publics, la solidarité sociale, le français, l’agriculture, etc. Tout est en péril, sauf les riches. Plus que jamais, cette oligarchie se joue des peuples et les écrase. Roméo Bouchard propose un plaidoyer pour la restauration de la démocratie et la souveraineté des peuples.
Survivre à l’offensive des riches, Roméo Bouchard, édition Écosociété, 200 pages. Parution avril 2016.

Partager:

A propos de l'auteur

Laissez une réponse